Le marché et son fonctionnement

icône de pdf
Signaler

I. Définitions

En économie, le marché est le lieu de rencontre entre l'offre (les vendeurs) et la demande (les acheteurs).

Il existe trois types de marché.

1) Le marché des biens et des services

Le consommateur peut acheter un bien et/ou un service afin de répondre à ses besoins. Par exemple, le marché du textile est un marché des biens et des services : le consommateur peut acheter en magasin, en e-commerce ou sur un site spécialisé des vêtements qui répondent à ses critères (taille, couleur, style, matière, coupe, etc.).

2) Le marché du travail

Ce marché concerne les offres et les demandes d'emploi. Un demandeur d'emploi peut s'inscrire sur des sites spécialisés tel que le France Travail afin de rechercher un emploi qui réponde à ses critères ainsi qu'à ses compétences (études, formations, expériences, etc.).

3) Le marché des capitaux

Ce marché concerne l'univers de la finance. Par exemple, une entreprise peut ouvrir un compte bancaire dans un établissement bancaire de son choix et contracter un prêt pour financer un projet.

Quatre éléments sont nécessaires pour qu'un marché existe :

  • un besoin ;
  • une demande ;
  • une offre ;
  • un prix.

Les offreurs (vendeurs) cherchent à vendre leurs produits ou services à un prix qui leur permette de réaliser un bénéfice, tandis que les demandeurs (acheteurs) cherchent à acquérir des produits qui répondent à leurs besoins et à leur budget.

Le marché est donc le lieu de rencontre de ces deux forces économiques.

II. L'offre et la demande

Pour qu'un bien ou un service soit vendu sur le marché économique des biens et des services, il faut qu’une demande existe et nécessite d’être satisfaite.

La loi de l'offre et de la demande nous enseigne que plus il y a d'acheteurs, plus le prix de l'offre augmente afin de générer un maximum de chiffre d'affaires. À l'inverse, le prix proposé baisse s’il y a moins d'acheteurs sur le marché.

Notons également que la rareté du bien influe sur le prix. Plus un produit est rare, plus il peut être vendu cher. Par exemple, les matières premières comme l'or sont proposées à des prix élevés. Le concept de rareté peut être utilisé dans plusieurs autres cas de figure, comme la vente d'œuvres d'art.

III. L'environnement du marché

L'environnement représente tous les éléments externes qui sont susceptibles d'influencer l'activité d'une entreprise et d'affecter son équilibre, que ce soit de manière positive (opportunités à saisir) ou négative (contraintes ou dangers).

L'analyse du macro-environnement (PESTEL) reste un très bon moyen de surveiller l'évolution de ces facteurs afin d'anticiper les tendances et de s'y adapter.