Le management en hôtellerie – Les différents coûts

Quels sont les différents coûts que doit supporter un hôtel pour son fonctionnement ?

Pour bien fonctionner, un hôtel doit faire face à une multitude de dépenses. On distingue à cet effet deux types de coûts que sont : les coûts fixes et les coûts variables.

1) Les coûts fixes

Les coûts fixes représentent l'ensemble des dépenses qui peuvent changer de façon périodique, mais qui ne sont, en aucun cas, influencées au quotidien. Ces coûts sont composés entre autres de :

  • Le loyer ou l'hypothèque : pour créer un hôtel, il est nécessaire de disposer d'une propriété adéquate. Cependant, dans le cas où le promoteur de l'établissement est aussi le propriétaire, il n'aura pas à effectuer cette dépense ;

  • Les impôts et assurances : de nombreux impôts (notamment l'impôt foncier) sont également liés au fonctionnement de l'hôtel. L'établissement doit aussi disposer d'un certain nombre d'assurances afin de se protéger et protéger sa clientèle en cas de sinistre ;

  • Les charges du personnel : l'âme d'un hôtel est avant tout son personnel. En effet, pour fonctionner au mieux, tout établissement hôtelier doit disposer d'une main-d'œuvre qualifiée (personnel de chambre, personnel de sécurité, réceptionniste, bagagiste, personnel de cuisine, etc.) ;

  • Les factures mensuelles fixes : il peut s'agir des factures concernant le câble et Internet ;

  • Les dépenses liées à la sécurité : un hôtel doit être doté d'un système de sécurité performant afin d'assurer la protection de ses clients. Elle peut donc, par exemple miser sur des systèmes de vidéosurveillance, d'alarmes sonores.

2) Les coûts variables   

Ces coûts ont la particularité de varier selon la demande.

  • Le travail horaire : lorsque la demande est forte, l'hôtel peut avoir recours à de la main-d'œuvre horaire.

  • Les factures variables : il s'agit notamment des factures énergétiques (électricité, chauffage, gaz, eau, etc.), des factures de téléphones, des frais de traitement des paiements, des coûts de la technologie (technologie des chambres, etc.).

  • Les dépenses en blanchisserie : elles concernent l'entretien du linge de chambre (achat de produits de lessivage, entretien des machines à laver, etc.)

  • Les dépenses liées au nettoyage de la chambre : achat des produits ménagers, consommation d'eau.

  • Les dépenses liées à la restauration : ces dépenses comprennent les coûts d'achat des aliments et des boissons.

La liste de ces dépenses n'est pas exhaustive et peut varier selon les services proposés par l'établissement.