Question

Grand oral, violence conjugale

Bonjour, j'aurais besoin d'aide pour mon grand orale svp, avec la question qui est la suivante :

  1. Pourquoi le nombre de femmes victimes de violence ne diminuent pas alors que notre société est censée être de moins en moins « patriarcat » ? Pouvez vous m'aidez à la compléter svp j’ai déjà fais ça mais je voudrais rajouter encore histoire que ça sois plus développé svp

Le nombre de femmes victimes de violence ne diminue pas aussi rapidement qu'on pourrait l'espérer, malgré les progrès vers une société censée être de moins en moins patriarcale. Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette situation.

Tout d'abord, il est important de reconnaître que les changements sociaux prennent du temps. Bien que des avancées significatives aient été réalisées en matière d'égalité des sexes et de lutte contre la violence conjugale, il reste encore des normes patriarcales profondément ancrées dans de nombreux aspects de notre société. Les stéréotypes de genre, les rôles sociaux traditionnels et les attentes sociétales persistent, ce qui peut contribuer à la perpétuation de la violence conjugale.

De plus, la sous-déclaration des cas de violence conjugale est un problème majeur. La violence conjugale est souvent un problème caché, et de nombreuses victimes ne signalent pas les abus aux autorités. Il peut y avoir plusieurs raisons à cela, notamment la peur des représailles, la stigmatisation sociale et le manque de sensibilisation quant à leurs droits et aux ressources disponibles. Il est important de tenir compte de cette sous-déclaration lors de l'évaluation des statistiques sur la violence conjugale, car elle peut biaiser notre perception de l'ampleur réelle du problème.

La violence conjugale est également un phénomène complexe avec des facteurs de risque multiples. Elle peut être influencée par des éléments individuels, relationnels, communautaires et sociétaux. Des facteurs tels que la pauvreté, le chômage, la consommation de substances, les problèmes de santé mentale, les inégalités économiques et l'accès limité aux ressources et aux services de soutien peuvent tous contribuer à la persistance de la violence conjugale. Réduire la violence nécessite donc une approche globale qui prend en compte ces différents facteurs.

En outre, il existe encore une résistance au changement. Bien que de nombreuses personnes soutiennent l'égalité des sexes et la lutte contre la violence conjugale, certaines personnes ou groupes peuvent s'opposer à l'évolution des normes sociales et des politiques visant à éliminer la violence conjugale. Cette résistance peut ralentir les progrès dans la réduction du nombre de femmes victimes de violence.

Enfin, il est important de mentionner les effets du victim-blaming. Dans certains cas, les victimes de violence conjugale peuvent être blâmées ou stigmatisées. Des attitudes de victim-blaming peuvent exister au sein de la société, où les victimes sont tenues partiellement ou totalement responsables de la violence qu'elles subissent. Cela peut dissuader les femmes de signaler les cas de violence et contribuer au maintien d'un climat où la violence conjugale persiste.

Pour réduire efficacement la violence conjugale, il est essentiel de continuer à promouvoir l'égalité des sexes, à sensibiliser, à fournir des ressources et des services de soutien adéquats, et à changer les attitudes et les normes sociales. Cela nécessite un engagement continu de la part de la société dans son ensemble, y compris des gouvernements, des organisations non gouvernementales, des communautés et des individus. L'éducation, la sensibilisation et la promotion de relations respectueuses et égalitaires sont des éléments clés pour créer un changement durable et réduire le nombre de femmes victimes de violence.

TerminaleBTSBUTLicencePrépaBachelorMasterAutresST2STechnologieAutres
avatar de SaloumaSalouma
il y a 2 semaines
2
31

reponse logoRéponses (2)

Pas de réponse à ton problème ? Poste une question !

Prendre une photoAjouter une imageInserer une liste
charte logoCharte