Le vin bio

Il ne faut pas confondre le vin biologique avec les autres types de vin dont la production est totalement différente.

I) Définitions

Pour commencer, il faut différencier les vins classiques, les vins produits via la biodynamie, les vins biologiques ainsi que les vins dits « naturels ». En effet, le vin biologique est produit via un procédé de viticulture et de vinification bien spécifique.

1) Le vin traditionnel

Le vin traditionnel est produit à partir des techniques de viticulture et de vinification classiques qui comprennent des traitements synthétiques et des insecticides.

2) Le vin bio

Le vin bio existe sur le plan légal seulement depuis 20122012. Pour sa production, il n'est pas possible d'utiliser un traitement synthétique ou des insecticides. Une réduction des intrants pendant la vinification est également nécessaire. Par contre, l'ajout de tanins, l'acidification ou encore l'ajout de soufre sont des techniques autorisées.

3) Le vin produit en biodynamie

Le vin produit en biodynamie a pour but d'intensifier la vie de la terre via des préparations végétales et via un calendrier lunaire. Dans ce mode de production, l'ajout de soufre est beaucoup moins important que dans celui des vins biologiques.

4) Le vin naturel

Enfin, le vin naturel mélange les deux méthodes de production précédentes, mais sans l'ajout d'intrants. Aucune technique ne doit être utilisée pour modifier le « jus » d'origine (à part l'ajout de soufre).

II) Le marché du vin bio

Il faut savoir que le vin biologique a des contraintes moins importantes dans les traitements autorisés durant la viticulture ou pendant la vinification. Il s'agit d'un secteur porteur. 

En effet, à l'heure actuelle, il existe une réelle diminution de la consommation de vins classiques. A contrario, le marché du vin bio se porte bien en France et à l'international. 

Il est d'ailleurs en pleine croissance depuis l'année 20122012 avec des perspectives intéressantes qui feraient monter le marché encore plus haut d'ici l'an prochain.