Les risques industriels et technologiques

icône de pdf

I) Les points clés

1) Les risques industriels et technologiques

Un risque est la possibilité que se produise une catastrophe causant un grand nombre de victimes et de destructions.

À la différence des risques naturels (séisme, éruption volcanique, cyclone...), les risques industriels et technologiques sont dus à l'activité humaine. Ils concernent souvent des espaces de fortes densités (villes) : accident industriel, nucléaire, rupture d'un barrage, transport de produits dangereux ou polluants...

Les conséquences sont plus ou moins graves. L'explosion d'une usine peut provoquer des morts, des dégâts matériels et des fuites toxiques. Une marée noire pollue l'environnement et affecte la biodiversité.

2) Prévenir les risques

Les gouvernements mettent en place des normes de sécurité et de construction pour limiter les risques, et prennent des mesures de prévention : plans et exercices de secours.

Ces dispositions sont surtout efficaces dans les pays développés. Dans les pays pauvres, les catastrophes causent généralement plus de victimes et les dégâts sont beaucoup plus longs à reconstruire.

En France, la prévention repose sur des plans :

  • ORSEC (organisation de réponse de la sécurité civile) : permet l'organisation des secours en cas de catastrophe.
  • PPMS : plan particulier de mise en sûreté dans les établissements scolaires
  • PPRT : plan de prévention des risques technologiques, élaboré par l'État, les communes et les entreprises

Ces plans permettent de connaître les zones à risque et de mettre en place des procédures pour limiter les conséquences en cas d'accident

II) Accident nucléaire au Japon

Le 11 mars 2011, un séisme suivi d'un tsunami ont provoqué la fusion du cœur de trois réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima. Il y a eu d’importants rejets radioactifs et les sols sont durablement contaminés autour de la centrale. Plus de 200 000 personnes vivant autour de la centrale ont été évacuées.