La communication interpersonnelle

icône de pdf

I) Définition

La communication interpersonnelle indique le fait de communiquer à un ou plusieurs interlocuteurs. Le message passe d’un émetteur à un récepteur et la communication peut se faire directement ou à travers un média.

On use de la communication interpersonnelle très couramment au quotidien, dans un cadre personnel ou professionnel. Étant donné la présence d’un interlocuteur, la communication interpersonnelle exige quelques actions de la part de l’émetteur du message :

  • Une manière d’être spécifique
  • Une façon particulière d’aborder la communication
  • Une conscience du message à faire passer
  • Une conscience de l’effet de la communication sur l’interlocuteur

II) Les bases de la communication interpersonnelle

La communication interpersonnelle repose sur 9 notions majeures, à commencer par l’émetteur qui est la source du message. Vient ensuite le récepteur auquel s’adresse le message. D’ailleurs, le message est la troisième composante de ce type de communication et le canal de communication en est la quatrième. Il peut alors s’agir d’un face-à-face, d’une communication téléphonique, d’un appel en visioconférence, etc.

Viennent ensuite l’objectif de communication de l’émetteur, les stratégies adoptées par l’émetteur et par le récepteur, le sens du message et la façon dont le récepteur le perçoit, le contexte/l’enjeu de la communication et enfin les intentions de l’émetteur et la façon de les percevoir par le récepteur.

III) Les formes possibles de communication interpersonnelle

Bien qu’en général, on associe seulement la communication aux gestes et à l’utilisation de mots (parlés ou écrits), la communication interpersonnelle se fait en réalité de plusieurs manières possibles.

Parlons en premier lieu de la communication verbale qui utilise donc les mots et les phrases. Ensuite, la communication non-verbale implique les gestes, la posture corporelle, les silences et les mimiques. Et enfin, la communication para-verbale regroupe les comportements qui accompagnent les paroles. On peut citer le volume de la voix, le rythme de la parole ou encore les différentes intonations.

IV) Les enjeux

Maîtriser la communication interpersonnelle est un facteur majeur de réussite, autant dans la vie privée que dans la vie professionnelle.

Dans le cadre professionnel particulièrement, les entreprises privilégient les candidats maîtrisant la communication interpersonnelle. Un bon communiquant cerne mieux l’interlocuteur et transmet plus facilement ses idées. Il gère les conflits et apaise les tensions plus efficacement. Une personne qui maîtrise la communication interpersonnelle est plus apte à faire sereinement face aux changements et aux événements inattendus.