Comment réussir une épreuve composée en spécialité SES ?

icône de pdf
Signaler

69d3a3a6-ca30-4e2f-91a7-86978147e3fc_w666h344

I) La partie 1 de l’épreuve composée : « Mobilisation des connaissances » (4 points)

1) Rappel des attentes et de la conception de l'épreuve 

 

Pour cette première partie (« Mobilisation des connaissances »), il est demandé à l'élève de répondre aux questions en faisant appel à ses connaissances personnelles dans le cadre du programme (programme de première et de terminale). Cette partie de l'épreuve comporte une question notée sur 4 points et se fait sans document(s).

2) Quelques indications supplémentaires 

Durée : environ 45 min.

Longueur (à titre indicatif) : environ 1/2 à 1 page.

3) Quelques petits conseils à suivre pour réussir

• Vous devez bien analyser la question (les mots-clés, la consigne) pour bien comprendre ce qui est demandé et définir les termes du sujet au brouillon.

• Ciblez la consigne : « Comment [...] ? » sert à démontrer les mécanismes ; « Qu’est-ce que [...] ? » sert à donner les caractéristiques et les descriptifs ; « Pourquoi [...] ? » englobe les causes, conséquences et effets. Il est important de retenir qu'on ne répond pas de la même manière à chaque consigne.

• Commencez par définir les termes de la question pour montrer que vous savez de quoi vous parlez. Cette étape vous permettra d’obtenir des notions cachées car, en définissant les termes du sujet, vous obtenez de nouvelles notions. Par exemple : en définissant la « croissance économique » vous obtenez la notion de « valeur ajoutée » qui vous sera utile dans vos développements.

• Utilisez le vocabulaire de SES vu en cours et non pas du langage commun. Il faut montrer que vous avez suivi un enseignement de SES depuis trois ans en utilisant les vocabulaire des économistes, sociologues et politistes.

• N’oubliez pas la méthode AEI (affirmer, expliquer, illustrer) pour que votre discours soit clair et organisé. 

Rappel de la méthode : J’affirme mon idée, je l’explique grâce aux notions du cours et je donne un exemple pour illustrer (généralement, issu des documents de l’épreuve ou du cours s’il n’y a pas de documents).

4) Les pièges à éviter

• Réciter tout son cours sur la (ou les) notions importantes de la question. L'évaluation portera sur votre capacité à sélectionner les informations pertinentes par rapport au sujet : une récitation sans effort de tri de l’information sera considérée comme potentiellement hors-sujet ou une incompréhension du sujet.

• Oublier d’expliciter et/ou d’illustrer sa réponse. Il ne suffit pas d’affirmer une idée pour convaincre que c’est la bonne, il faut argumenter avec des apports théoriques et des exemples.

db8f7195-cd06-4150-bfd0-fe32c906219e_w694h423

II) La partie 2 de l’épreuve composée : « Étude d’un document » (6 points)

1) Rappel des attentes et de la conception de l'épreuve 

Il est demandé à l'élève de répondre aux deux questions en mobilisant les connaissances acquises dans le cadre du programme et en adoptant une démarche méthodologique rigoureuse, de collecte et de traitement de l’information.

2) Quelques indications supplémentaires 

• Vous devez d’abord identifier la nature de chacune des deux questions afin de distinguer la question de connaissances de la question de collecte et traitement de l’information : leur ordre n’est pas prédéfini.

La question de connaissances demande d’expliciter une notion ou un mécanisme clé en rapport avec le document des statistiques. Appliquez la même procédure que pour l’EC1 en vous inspirant des données du document (les notions sont à définir et les mécanismes à expliquer). Vous devez utiliser le document pour votre illustration.

• La question de collecte et traitement de l’information possède un verbe d’action qui indique une tâche d’exploitation statistique (comparer, caractériser une évolution, décrire, etc.).

➔ Après avoir identifié la tâche demandée, sélectionnez, du général au particulier, les données en effectuant des regroupements pertinents. Le but n’est pas de décrire entièrement le document et toutes les données mais de sélectionner les plus pertinentes et éventuellement de les associer entre elles pour en faire ressortir les idées principales.

➔ Rédigez en écrivant autant de paragraphes que d’affirmations, à travers les deux étapes « affirmer, illustrer ».

Durée : 45 min à 1h maximum.

Longueur (à titre indicatif) : 1 à 2 page(s) maximum.

III) La partie 3 de l’épreuve composée : « Raisonnement s’appuyant sur un dossier documentaire » (10 points)

Le libellé du sujet invite le candidat ou la candidate à développer un raisonnement, à rassembler et mettre en ordre des informations pertinentes issues du dossier documentaire et de ses connaissances personnelles. Le dossier documentaire mis à la disposition du candidat ne doit ni borner son horizon (des connaissances de cours, au-delà des documents sont attendues), ni lui servir de prétexte à une paraphrase ou à un commentaire systématique et détaillé. Il comporte deux à trois documents de natures différentes (texte, graphique, tableau de statistiques, schéma, etc.).

 

Étape 1 : découverte du sujet

- Dans un premier temps, vous devez mettre vos idées au brouillon sans regarder les documents, pour ne pas « borner votre horizon ». Procédez, par la suite, à la définition des termes du sujet et des notions cachées derrière celui-ci, qui renvoient généralement à des idées liées au cours.

- Il vous faudra lire les documents, pour en extraire les idées fortes dans chacun d’entre eux et réfléchissez à leur intégration dans votre plan.

Se faire un tableau au brouillon pour classer ses idées :

05dc2354-273a-48c5-af33-4c01838fd1ce_w689h202

Étape 2 : construction de votre plan

 

I) Oui / Raison 1

1) Argument 1

- Affirmer : un morceau de la réponse globale, sans oublier de définir les notions que vous apportez ;

- Expliquer : connaissances issues de cours ;

- Illustrer : document 1

2) Argument 2

- Affirmer : un morceau de la réponse globale, sans oublier de définir les notions que vous apportez ;

- Expliquer : connaissances issues de cours ;

- Illustrer : document 2

 

[Phrase de transition]

 

II) Mais / Non / Raison 2

1) Argument ou nuance 3

- Affirmer : un morceau de la réponse globale, sans oublier de définir les notions que vous apportez ;

- Expliquer : connaissances issues de cours ;

- Illustrer : document 3

2) Argument ou nuance 4

- Affirmer : un morceau de la réponse globale, sans oublier de définir les notions que vous apportez ;

- Expliquer : connaissances issues de cours ;

- Illustrer : document 2

 

Étape 3 : écriture de votre introduction (au brouillon toujours)

- Donnez les définitions des termes du sujet et si besoin de quelques notions rattachées au sujet ;

- Reformulez le sujet à la lumière des définitions que vous venez d’apporter ;

- Annoncez votre plan : uniquement les grandes parties.

 

Étape 4 : rédiger le développement

- Suivez scrupuleusement votre plan ;

- Suivez scrupuleusement la méthode AEI ;

- Ne perdez pas de vue le sujet, c’est-à-dire qu’il faut régulièrement (au moins une fois par sous-partie) montrer que ce que vous avez écrit répond au sujet. Généralement, cela se fait en fin d’explication au sein de l’AEI.

 

Étape 5 : écriture de la conclusion

- Reprenez chaque affirmation de vos paragraphes AEI (n’ayez pas peur de vous répéter, c’est l’objectif) ;

- Répondez à la question, à votre problématique ! Tout ce que vous avez fait jusque-là c’était pour cela ;

- Possibilité d’ouverture (vraiment si vous avez une bonne idée), mais ce n’est pas obligatoire.

b6764ca7-e5b0-4c8f-bef8-2da1f5e6d9eb_w420h260

ec6a886d-109d-4e27-9f92-5cd960ce4132_w890h409