La France géographique

icône de pdf

La France, avec seulement 0,4 % des terres émergées du globe et 1 % de la population mondiale, rayonne d’une influence internationale. Cette influence s’explique par plusieurs raisons : son économie (3e rang européen ; 5e rang mondial) ; sa diplomatie ; sa puissance militaire et son originalité culturelle.

Une situation géographique exceptionnelle

La métropole

Avec 551 000 km2, la France métropolitaine est, par sa superficie, le deuxième État européen.

Située à l’ouest de l’Europe, elle jouit d’une situation géographique exceptionnelle : relief bas dans l’ensemble ; longueur de ses côtes (plus grand littoral européen) ; climat tempéré ; régularité de ses fleuves (la Seine, la Loire, la Garonne, le Rhin et le Rhône ont un débit prévisible et sont domestiqués). „Du Nord au Sud les pays limitrophes sont : la Belgique, le Luxembourg, l’Allemagne, la Suisse, l’Italie, les principautés de Monaco et d’Andorre (enclave pyrénéenne), l’Espagne.

La France d’outre-mer

Constituée par les restes de l’ancien empire colonial français, la France est présente au large de tous les continents, bénéficiant ainsi de façades maritimes à l’intérêt stratégique. Les collectivités et territoires d’outre-mer disposent de statuts divers :

b3425ab7-87ce-4d9e-abc0-38b0bc1c1ec5

La population française

Généralités

Avec environ 65 millions d’habitants en métropole et un peu plus de 2 millions dans les territoires d’outre-mer, la France compte 67,2 millions d’habitants début 2018. Du fait de sa croissance démographique (2 enfants par femme : plus fort taux de fécondité de l’Union européenne, avec l’Irlande), sa population est une des plus dynamiques de l’Union européenne.

La population est inégalement répartie dans l’espace : les 4/5 des Français vivent en ville ; 1/5 vit en Île-de-France (cette région, qui ne constitue que 2 % du territoire métropolitain, concentre environ 30 % de la richesse nationale).

Le peuplement de la France a toujours été d’origine multiple.

Définitions

Certaines notions ne doivent pas être confondues, par exemple, les notions suivantes.

L’assimilation est le fait qu’un individu adhère aux valeurs et aux normes du pays qui l’accueille au point que disparaisse sa culture d’origine. „Le droit d’asile définit les conditions d’ouverture des frontières d’un État à un réfugié.

Un étranger est une personne qui réside en France et ne possède pas la nationalité française, soit environ 600 000 personnes, dont les 4/5 sont des enfants qui acquerront la nationalité française à leur majorité.

Un immigré est une personne née étrangère à l’étranger et résidant en France (environ 7 millions de personnes, soit 11,5 % de la population). Leur origine : l’Union européenne (34 %), le Maghreb (30 %), l’Asie (14 %, dont 1/3 de la Turquie) et l’Afrique subsaharienne (11 %). „L’intégration est un processus permettant aux personnes immigrées de vivre dans le pays d’accueil une vie en harmonie avec la population autochtone.

Un migrant est une personne qui se déplace volontairement dans un autre pays ou une autre région « pour des raisons économiques, politiques ou culturelles » (Petit Larousse). Tout migrant n’est pas un réfugié.

Un réfugié – en droit international (statut défini par une des conventions de Genève) – est une personne qui a fui son pays afin d’échapper aux guerres, aux persécutions, aux violations des droits de l’homme, etc. et qui a obtenu l’asile d’un État tiers. Tout réfugié est un migrant.

Un sans-papiers est une personne étrangère ne possédant pas de titre de séjour ou de travail en cours de validité.