Les 10 raisons de devenir fonctionnaire

Publié le 27 septembre 2022
 • Mis à jour le 15 novembre 2023
 • digiSchool

La fonction publique compte parmi les secteurs qui ont toujours attiré de nombreux candidats, mais pourquoi devenir fonctionnaire ? Quels sont les avantages des emplois publics ? Découvrez dans cet article les 10 raisons pour lesquelles ce secteur est particulièrement intéressant en termes de projet professionnel et pourquoi il plaît autant.

pourquoi devenir fonctionnaire

SOMMAIRE

Pourquoi entrer dans la fonction publique ? 

Si vous vous demandez pourquoi travailler dans la fonction publique, voici une liste de 10 bonnes raisons de passer les concours.

Pour ses nombreuses propositions d’emplois

Si vous vous demandez pourquoi intégrer la fonction publique, sachez que l’une des raisons principales est que le secteur public est le 1er employeur de France. En effet, aujourd’hui, en France métropolitaine et dans les DOM, le nombre d’agents travaillant au sein de la fonction publique s’élève à 5,7 millions. 

Chaque année, l’emploi public connaît une hausse de 0,8 %. Sur la place de l’emploi public – qui recense toutes les offres de poste disponible dans le secteur public – plus de 50 000 propositions d’emploi y sont publiées actuellement.

La fonction publique, en pleine transformation, cherche à attirer de nouveaux talents et particulièrement les plus jeunes. Départs en retraite des baby-boomers, métiers en tension… Au sein des trois versants de la fonction publique – d’État, territoriale et hospitalière – il y a d’importants besoins en recrutement.

Pour ses métiers de vocations et ses valeurs

Dès 2007, un grand débat concernant les valeurs et les métiers de la fonction publique de demain a été lancé. Syndicats, fonctionnaires, grand public… Tous ont participé à l’émergence de cent propositions rassemblées en cinq thématiques. 

Aujourd’hui, chacun se retrouve autour de grands axes, tels que des concours réformés, une fonction publique plus ouverte, une fonction publique performante et mieux gérée, une fonction publique plus à l’écoute des usagers, une fonction publique aux valeurs et aux principes d’action communs, une mobilité facilitée et encouragée et une fonction publique qui permet des parcours professionnels au sein de ses trois versants. 

Par ailleurs, La Charte pour la promotion de l’égalité dans la fonction publique constitue un engagement moral fort dans le sens des valeurs devant guider l’action des agents et des administrations.

Pour ses métiers variés et multiples

La fonction publique compte trois grandes composantes, qui regroupent une multitude de métiers diversifiés, capables de satisfaire toutes les envies et il s’agit là, d’un des plus gros avantages de la fonction publique.

En effet, la FPE Fonction Publique d’État – concerne plus de 2 millions d’agents exerçant au sein des administrations d’État, c’est-à-dire dans les préfectures, les ministères, les établissements publics nationaux et les services déconcentrés. Elle compte un ensemble de 236 métiers référencés dans le Répertoire Interministériel des Métiers – RIME, qui regroupent un grands nombre d’emplois connus, tels que les postes d’enseignants, d’infirmiers, de surveillants de l’administration pénitentiaire, mais aussi moins connus, comme les postes de greffiers des tribunaux, de contrôleurs de gestion ou d’agent technique des haras, par exemple.

La FPTFonction Publique Territoriale – regroupe un peu moins de 2 millions d’agents exerçant dans des collectivités territoriales, c’est-à-dire dans les mairies, les conseils généraux et régionaux, ainsi que les structures intercommunales. Le RIME référence 250 métiers, qui vont des postes culturels, à des postes techniques généralement pratiqués en extérieur en passant par des fonctions de directeur de cabinet pour les élus ou dans le sport, etc.

La FPHFonction Publique Hospitalière – compte, quant à elle, un peu plus d’un million d’agents exerçant au sein d’établissements publics d’aide sociale et de santé où 194 métiers différents environ sont recensés. En dehors des fonctions paramédicales et médicales, il y a également des postes de gestion et d’organisation, tels que les acheteurs/responsables des achats, les contrôleurs de gestion, les directeurs des systèmes d’information, les responsables informatique, etc.

Pour son adaptation et son évolution

La fonction publique évolue avec son temps et s’adapte aux attentes de ses agents et des concitoyens. La loi de modernisation de la fonction publique, de 2007, a d’ailleurs permis de franchir une étape importante. Cette dernière prévoit, en effet, des dispositions nouvelles dans le processus de carrière des agents publics :

  • La RGPP – Révision Générale des Politiques Publiques – est lancée en juillet 2007 et vise à définir les réformes qui permettront à l’État de réduire ses dépenses, ainsi qu’à améliorer l’efficacité des politiques publiques.
  • Les entretiens professionnels viennent remplacer la notation des agents, dès septembre 2007.
  • Les moyens d’accès à la fonction publique évoluent en 2008, avec le développement des notions de diversité et la professionnalisation et la révision des concours.
  • Les obstacles statutaires et juridiques à la mobilité des fonctionnaires sont supprimés en août 2009, grâce à l’adoption de la loi n° 2009-972 relative à la mobilité et au parcours professionnel dans la fonction publique. 

Pour l’égalité des chances

Conformément aux exigences de cohésion par le travail, d’intégration et de promotion sociale, la fonction publique s’est fixé comme objectif la promotion de l’égalité des chances et de l’égalité de traitement, de façon à être représentative de la société dont elle est au service. 

Pour la sécurité de l’emploi

L’un des avantages des fonctionnaires est cette notion de sécurité de l’emploi. Il s’agit d’une spécificité française. En effet, devant garantir un service, les structures publiques ne sont donc pas soumises aux aléas économiques, qui entraînent parfois de nombreux licenciements, en particulier en période de crise. 

Toutefois, contrairement à de nombreux on-dits, il faut savoir que dans certains cas très spécifiques, la possibilité de licencier est inscrite à l’article 51 de la loi de 1984 dans le statut de la fonction publique.

Pour le droit à la formation

avantage fonctionnaire

La loi du 2 juillet 2007, concernant la modernisation de la fonction publique, donne droit à la formation professionnelle. Cet autre avantage de la fonction publique prend forme avec la mise en place d’un congé pour validation des acquis de l’expérience, d’un congé pour bilan de compétences, d’un droit individuel à la formation – DIF – et de périodes de professionnalisation incluant des actions de formation en alternance.

Pour la garantie du pouvoir d’achat et la protection sociale

Le droit à la protection sociale et de la santé est l’un des avantages des fonctionnaires. En effet, pendant le travail, des conditions de sécurité et d’hygiène sont obligatoires pour préserver la santé de l’agent

De plus, depuis le 5 mai 2008, la mise en place de mesures complémentaires interviennent en faveur des fonctionnaires et de leur pouvoir d’achat. Le dispositif général GIPA – Garantie Individuelle du Pouvoir d’Achat – repose sur le principe simple qu’un agent de la collectivité ne doit pas perdre de pouvoir d’achat sur son traitement indiciaire. Voilà qui répond parfaitement à la question du pourquoi être fonctionnaire

Pour la mobilité entre les fonctions publiques

Jusqu’alors, les trois versants de la fonction publique étaient assez cloisonnés. C’est pour pallier cela que la loi relative à la mobilité et aux parcours professionnels a été adoptée.  

Pour commencer, les obstacles statutaires et juridiques à la mobilité des agents ont été supprimé :

  • Systématisation et simplification des possibilités d’intégration et de détachement des fonctionnaires dans des emplois et corps appartenant à la même catégorie.
  • Possibilité d’intégration directe dans un autre corps si les conditions pour y être détaché sont validées.
  • Maintien des avantages acquis au sein des différents postes occupés durant la mobilité.

Ensuite, des dispositions sont prévues pour assurer la continuité du service, mais aussi permettre son adaptation. Celles-ci incluent la possibilité de remplacer un fonctionnaire absent momentanément par un agent contractuel, mais aussi en recourant à l’intérim, au sein des trois fonctions publiques, les aides à la réorientation professionnelle des fonctionnaires et l’agrandissement des possibilités de cumul d’emplois à temps partiel.

D’autre part, un agent dont le poste est supprimé pourra alors être mis d’office en disponibilité ou être admis à la retraite, dans le cas où il aurait refusé trois offres d’emploi public, correspondant à son projet d’évolution professionnelle personnalisé, ainsi qu’à son grade, et prenant en compte son lieu de travail habituel et sa situation de famille.

Pour finir, afin de faciliter la mobilité obligée ou d’encourager l’utilisation du droit à la mobilité, il existe divers outils, tels que : la création d’une indemnité de départ volontaire, la création de primes pour les fonctionnaires mutés suite à une réorganisation de services, le maintien du plafond indemnitaire des agents contraints à la mobilité dans le cas où ce plafond serait plus favorable que celui du nouveau poste.

Pour l’équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle

L’équilibre entre vie professionnelle et vie privée est un autre avantage des fonctionnaires. C’est d’ailleurs un aspect très important pour une grande partie des candidats aux concours de la fonction publique.

Télétravail, temps partiel, compte épargne-temps, aménagements d’horaires individualisés, horaires variables… Il existe de nombreuses formules qui permettent aux fonctionnaires d’organiser leur temps de travail.

Comment intégrer la fonction publique ?

Pour intégrer la fonction publique, il faut passer un concours. Il existe trois sortes de concours : les concours externes – qui regroupent des concours de catégorie A, B et C – les concours internes et les 3e concours.

Pour réussir cet examen, il est essentiel de bien vous préparer. Dans ce sens, chez digiSchool, nous vous proposons de nombreux outils pour vous permettre d’évaluer votre niveau, de développer vos connaissances et de tester vos compétences. 

Vous pourrez débuter votre préparation au concours en passant l’un de nos superQuiz pour connaître vos acquis et vos lacunes, puis réviser à l’aide de nos fiches complètes et explicites.

Si cet article vous a aidé, dites-le-nous 🙂

digiSchool
Publié le 27 septembre 2022 ・ Mis à jour le 15 novembre 2023

Sur le même sujet

calendrier versement salaire fonctionnaire 2022

24/01/2024 à 16:26

Calendrier de versement des salaires des fonctionnaires en 2024

Comme tous les ans, le ministère de l’Intérieur communique les dates de paie de la fonction publique via un calendrier de versement qu’il établit. Ce calendrier concerne donc l’ensemble des fonctionnaires, qu’ils relèvent de la fonction publique d’État, territoriale ou hospitalière.

concours fonction publique territoriale

08/11/2023 à 10:59

Les concours de la fonction publique territoriale

En 1984, la FPT – Fonction Publique Territoriale – fût créée dans le but de rassembler sous un seul et même statut l’ensemble des agents régionaux, départementaux et communaux. Pour devenir fonctionnaire territorial, vous devez non seulement réussir votre concours, mais aussi prospecter afin de trouver un poste disponible.

taux de réussite concours fonction publique

08/11/2023 à 10:56

Quel taux de réussite pour les concours de la fonction publique ?

Un concours est-il plus difficile lorsque le niveau d’études exigé pour s’y inscrire est élevé ? Dans les faits, le taux de réussite des concours de la fonction publique et le niveau requis sont à prendre en compte pour faire son choix. Toutefois, ce ne sont pas les seuls critères à analyser.

Commentaires / Les 10 raisons de devenir fonctionnaire

 Commentaires 0