Le rapport avec propositions opérationnelles : Présentation de l'épreuve

icône de pdf
Signaler

Il s’agit d’une épreuve pour les candidats des concours externes, internes, 3e voie et des examens professionnels de technicien principal de 2e classe et de 1re classe. Ce n’est pas une simple synthèse d’un dossier technique : le candidat doit apporter des informations qui ne sont pas dans le dossier pour construire des propositions opérationnelles.

1 - Un rapport technique à la finalité opérationnelle

A. Un rapport professionnel structuré de 5 à 7 pages

L’épreuve dure 3 heures et se construit à partir d’un dossier de 25 pages environ. Il s’agit de constituer :
– un outil d’aide à la décision pour un élu local ou un cadre territorial chargé de la mise en œuvre du projet dans une collectivité territoriale, une intercommunalité, une métropole ;
– un rapport technique qui répond aux attentes du destinataire.

Il ne s’agit pas d’un simple résumé des documents ni d’une liste de propositions. L’objectif est d’organiser la réponse pour faciliter la compréhension du destinataire.

Un rapport technique opérationnel est :
– un outil concis, clair et opérationnel ;

– une copie qui reprend les aspects fondamentaux pour l’ingénieur ou l’élu destinataire : le droit applicable, le contexte global du sujet, une démarche opérationnelle pratique ;

– une copie avec des informations concrètes qui vont éclairer le destinataire et l’aider à être informé et prendre une décision pour la collectivité ou l’intercommunalité dans laquelle il travaille.

Un rapport opérationnel comporte :
– des recommandations réalistes, prenant en compte le cadre budgétaire contraint ;
– des conseils techniques mais pas exclusivement. Il est important de faire référence par exemple à la règlementation de la commande publique (achats réglementés par le nouveau code de la commande publique du 1er avril 2019) ;
– une dimension managériale, en intégrant les agents ;
– les usagers du service public qu’il est important d’informés, par exemple lors des travaux de réfection de la voirie.

Le libellé du sujet est professionnel : le destinataire est un cadre du secteur de la spécialité choisie ou un élu qui a besoin d’informations pour comprendre. Il faut toujours supposer que le destinataire ne connaît pas le sujet.

B. Un dossier à caractère professionnel à exploiter

Le dossier contient :
– des documents extraits de revues techniques spécialisées par corps de métiers : Technicités, La Gazette, Le Moniteur ;
– des initiatives locales de mise en œuvre, avec des chiffres, des moyens matériels, des bilans.

Il n’y a pas de document piège, pas de documents hors sujet. Tous les documents peuvent être utiles. Toutefois, des informations peuvent être redondantes, il faut choisir celles qui répondent le mieux aux attentes du destinataire.

Le candidat lit le dossier à la date du concours. Il peut ajouter des informations techniques dans la partie dédiée aux propositions opérationnelles.

C. Des propositions à donner

C’est aussi une mise en situation professionnelle qui permet de tester les capacités du candidat à prendre des décisions, avec des outils techniques, un budget et un calendrier précis. Le candidat doit se positionner comme technicien principal, avec le grade du concours ou examen qu’il prépare.

Pour rappel, les missions des techniciens principaux sont :
– assurer la direction des travaux sur le terrain ;

– contrôler des chantiers ;

– gérer des matériels et élaborer des projets de travaux neufs ou d’entretien ;

– procéder à des enquêtes, contrôles et mesures techniques ou scientifiques ;

– exercer des missions d’études et de projets ;

– être associé à des travaux de programmation ;

– être investi de fonctions d’encadrement de personnels ou de gestion de service ou d’une partie de service dont l’importance, le niveau d’expertise et de responsabilité ne justifient pas la présence d’un ingénieur.

Le rapport est divisé en 2 parties :
– une partie synthèse, à partir du dossier technique ;
– une partie dédiée aux propositions opérationnelles, à partir de ce même dossier technique. Elle se construit à partir des idées qui se trouvent dans le dossier mais il faut impérativement compléter et argumenter.

Dans les 2 parties, le caractère technique du rapport permet l’élaboration de schémas, tableaux, graphiques, esquisses mais l’obligation de rédiger demeure. Les tableaux et graphiques doivent s’inscrire dans les développements de façon logique : la copie n’est pas une succession de schémas et tableaux.

La commande comprend toujours 2 aspects :
– le contexte professionnel indique :
– la collectivité ou l’établissement public (interco) et éventuellement un nombre d’habitants,
– le grade et service d’appartenance,
– les motifs de la demande, comme une nouvelle réglementation ;
– la consigne comporte 2 parties, celles du rapport et donc du plan, à suivre scrupuleusement :
– la première partie consiste à présenter le sujet de façon globale, le cadre juridique et les enjeux, exclusivement à partir du dossier,
– la seconde partie vise à la mise en place opérationnelle dans la collectivité citée dans le sujet, qui devient celle du candidat. Il s’agit d’un plan d’action avec des propositions.

Exemples

Sujets d’annales
TP2, spécialité déplacements, transports, sujet 2018
Vous êtes technicien principal territorial de 2e classe, chargé des déplacements dans la commune de Techniville, 40 000 habitants. Persuadé que les collectivités ont un rôle important à jouer dans la diminution des gaz à effet de serre, le maire souhaite à terme diminuer la place de la voiture en ville.
Dans un premier temps, le directeur du développement durable et des espaces publics vous demande de rédiger à son attention, exclusivement à l’aide des documents joints, un rapport technique sur la place de la voiture en ville. (10 points.)
Le conseil municipal a décidé de donner un élan fort à une politique de diminution de la voiture en ville. Il souhaite notamment piétonniser le cœur historique commerçant et touristique de la ville. 
Dans un deuxième temps, le directeur du développement durable et des espaces publics vous demande d’établir un plan d’actions pour piétonniser l’hyper centre. (10 points.)

TP1, spécialité réseaux, voirie et infrastructures, sujet 2015
Dans le cadre de son agenda 21 et conformément à son schéma directeur modes doux, la communauté de communes de Techni (20 000 habitants), au sein de laquelle vous êtes technicien principal de 1re classe chargé du service voirie, souhaite développer l’usage du vélo sur son territoire. Cette communauté de communes est composée de 8 communes dont 7 communes à caractère rural et une ville-centre
de 10 000 habitants à caractère urbain. Une consultation de la population de l’intercommunalité a montré que l’un des principaux freins à l’usage du vélo était le manque de sécurité ressenti par les cyclistes sur les voies de l’intercommunalité.
Dans ce cadre, et dans un premier temps, votre directeur général des services techniques vous demande de rédiger à son attention, exclusivement à l’aide des documents joints, un rapport technique sur les aménagements cyclables sécurisés. (10 points.)
Dans un deuxième temps, il vous demande d’établir un ensemble de propositions opérationnelles visant à réaliser des aménagements cyclables sécurisés destinés d’une part à relier les 8 communes entre elles et d’autre part à permettre de se déplacer aisément au sein de la ville-centre. (10 points.)

2 - Un positionnement de TP

Le candidat doit démontrer, avec les solutions qu’il préconise, qu’il est en mesure d’apprécier les situations techniques, de proposer les solutions les plus adaptées en termes opérationnels et budgétaires mais aussi en intégrant les agents. Il se positionne également comme encadrant.

Il est en effet jugé sur sa capacité à être force de propositions. Sa culture et son expérience professionnelles sont utiles à l’analyse du dossier et à la rédaction de propositions pertinentes car ancrées dans la réalité du service public territorial. Il doit aussi mettre en valeur sa connaissance de l’organisation administrative.

Ainsi, il doit intégrer, dans la mesure où le sujet l’exige, les dimensions suivantes:

– marchés publics ;
– règles de port des EPI, sécurité pour les agents ;
– sécurité des usagers ;
– calendrier à mettre en place : diagramme de Gantt, méthodologie Pert ;
– enveloppe budgétaire prévisionnelle.

Le barème de l’épreuve distingue la partie synthèse et la partie propositions :
– 10 points pour la partie synthèse ;
– 10 points pour la partie propositions.