Le concours d'ATSEM/ASEM

icône de pdf

Certains candidats issus de la fonction publique s’inscrivent à des cycles de formation permettant de préparer le concours, organisés par le CNFPT : s’inscrire à ses stages n’inscrit pas le candidat au concours. Ces candidats doivent aussi faire la démarche d’inscription.

Certains candidats issus de la fonction publique s’inscrivent à des cycles de formation permettant de préparer le concours, organisés par le CNFPT : s’inscrire à ses stages n’inscrit pas le candidat au concours. Ces candidats doivent aussi faire la démarche d’inscription.

Pour présenter le concours d’agent territorial spécialisé des écoles maternelles (ATSEM) ou d’agent spécialisé des écoles maternelles (ASEM), vous devez remplir certaines conditions avant de vous inscrire.​

Les conditions requises 

On dit dans le langage administratif « être éligible ».

Les conditions administratives et civiques

Plusieurs conditions doivent être remplies pour pouvoir vous inscrire au concours.

  • Vous possédez la nationalité française ou êtes ressortissant d’un État membre de l’Union européenne ou d’un État signataire de l’accord sur l’Espace économique européen.
  • Vous possédez encore vos droits civiques.

Exemple

Une des peines du droit pénal français est l’interdiction des droits civiques, civils et de famille. Dans ce cas, la personne n’a plus le droit de voter, ne peut pas être élue, ne peut pas avoir de fonction dans l’exercice de la justice, ni témoigner à un procès. Elle peut perdre le droit d’être le tuteur de ses propres enfants.

  • Vous n’avez pas de casier judiciaire portant des mentions incompatibles avec l’exercice des fonctions (à l’appréciation de la collectivité préalablement au recrutement).
  • Vous êtes en position régulière au regard du Code du service national.
  • Vous remplissez les conditions d’aptitude physique exigées pour l’exercice de la fonction.

​Les candidats reconnus travailleurs handicapés par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) peuvent bénéficier d’aménagements d’épreuves en fonction de la nature de leur handicap. Plusieurs documents sont alors à fournir au moment de l’inscription :

  • un certificat médical établi par un médecin agréé du département de résidence du candidat, indiquant la catégorie du handicap, sa nature, et attestant de la compatibilité de ce handicap avec le grade postulé et précisant les aménagements d’épreuves à mettre en place ;
  • une notification de la décision de la CDAPH.

Les diplômes requis

Le CAP Accompagnant éducatif petite enfance

Dans la plupart des concours, l’administration exige du candidat qu’il ait des diplômes qui lui permettent d’avoir les compétences pour exercer le métier auquel il se destine.

Pour passer le concours d’ATSEM ou d’ASEM, l’administration vous demande d’être titulaire du certificat d’aptitude professionnelle (CAP) Accompagnant éducatif petite enfance.

Vous pouvez avoir obtenu ce CAP par la voie de la formation initiale ou encore par la validation des acquis de l’expérience (VAE).​

La dispense de diplôme

Certains candidats sont dispensés de diplôme du fait de leur état :

  • les pères et les mères de famille d’au moins trois enfants qu’ils élèvent ou ont effectivement élevés ;
  • les sportifs de haut niveau figurant sur la liste publiée l’année du concours par le ministre chargé des Sports.

L’équivalence de diplôme

Dans quels cas demander une équivalence ?

  • Vous êtes titulaire d’un autre diplôme ou d’un autre titre de formation délivré en France ou dans un autre État membre de l’Union européenne : BEP des carrières sanitaires et sociales, BEP ou BAC pro d’accompagnement, soins et services à la personne...
  • Vous êtes titulaire d’un autre diplôme ou titre étranger non européen de niveau comparable : vous avez passé un diplôme au Maroc par exemple.
  • Vous pouvez prouver que vous avez fait un autre cycle d’études équivalent à celui du CAP Accompagnant éducatif petite enfance.
  • Vous pouvez prouver une expérience professionnelle d’une durée (continue ou discontinue) cumulée de 3 ans à temps plein dans l’exercice d’une profession comparable, ce qui peut vous permettre d’obtenir une reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP).

La commission étudie les compétences acquises par vos diplômes ou expériences de manière à les comparer avec les compétences du CAP Accompagnant éducatif petite enfance qui sont référencées dans l’arrêté du 22 février 2017. Le candidat pourra lire avec intérêt l’annexe I de l’arrêté qui décrit avec précisions les connaissances et compétences qui lui seront demandées. Cette annexe donne des indications de missions adaptées aux milieux professionnels accueillant les enfants de moins de 6 ans.​

La démarche pour le concours d’ATSEM

Vous remplissez le dossier

Vous devez remplir un dossier. Vous pouvez vous procurer ce dossier :

  • soit sur le site du Centre national de la fonction publique territoriale :​
  • soit en faisant votre demande par courrier à l’adresse suivante : CNFPT, Secrétariat de la CED, 80, rue de Reuilly, CS 41232 75 578, Paris Cedex 12.​
Vous renvoyez le dossier

Vous renvoyez votre dossier complété des documents demandés à l’adresse indiquée. Depuis 2014, cette commission est compétente pour évaluer les diplômes étrangers.

Important :

Dans tous les cas et parce que cela fait partie de votre apprentissage pour réussir le concours, lisez attentivement les nombreuses rubriques qui informent sur les concours et notamment sur le concours qui permet de devenir ATSEM.

Prenez le temps de parcourir ce site car le CNFPT est un outil majeur de l’évolution du fonctionnaire de la fonction publique territoriale et... un bon sujet de questionnement à l’oral !

La démarche pour le concours d’ASEM​

Vous remplissez le dossier

Vous devez remplir un dossier. Vous pouvez vous procurer ce dossier : 

  • soit sur le site www.paris.fr
  • soit en faisant votre demande par courrier à l’adresse suivante : Bureau du recrutement et des concours, 2, rue de Lobau, 75004 Paris.
Vous renvoyez le dossier

Vous renvoyez votre dossier complété des documents demandés à la commission d’équivalence pour l’accès aux concours de la ville de Paris, à l’adresse suivante : CEACAP, 2, rue de Lobau, 75196 Paris Cedex 04 (drh.ceacap@paris.fr).

Dans tous les cas et parce que cela fait partie de votre apprentissage pour réussir le concours, lisez attentivement les nombreuses rubriques qui informent sur le concours d’ASEM. Prenez le temps de parcourir le site paris.fr. Vous trouverez de nombreux renseignements sur les écoles, et notamment le règlement qui gère le travail des ASEM.

Important :

L’obtention de l’équivalence de diplôme n’a pas valeur de validation des acquis de l’expérience : la VAE est une autre manière d’obtenir le CAP Accompagnant éducatif petite enfance.

S'inscrire au concours

Vous ne devez pas attendre car :

  • il y a des dates limites pour retirer les dossiers, elles sont indiquées sur le site paris.fr et sur ceux des centres de gestion ;
  • il y a des dates limites pour les déposer : renseignez-vous.
Vérifiez si vous êtes disponible aux dates qui sont proposées pour les épreuves.​

À ne pas faire

Certains candidats issus de la fonction publique s’inscrivent à des cycles de formation permettant de préparer le concours, organisés par le CNFPT : s’inscrire à ses stages n’inscrit pas le candidat au concours. Ces candidats doivent aussi faire la démarche d’inscription.

L’inscription au concours d’ASEM J Vous vous inscrivez :

  • soit en ligne sur le site de la ville de Paris (voir le lien donné page précédente) avec toutes les pièces justificatives ;
  • soit vous demandez le dossier d’inscription par courrier ou vous le retirez à l’adresse suivante : Bureau du recrutement, 2, rue de Lobau, 75004 Paris (Métro Hôtel de ville).

Puis, vous renvoyez ou déposez le dossier complet à cette même adresse.

L’inscription au concours d’ATSEM

Vous devez vous adresser au centre de gestion (CDG) de la fonction publique territoriale de votre département.

Exemple
Si vous habitez Bordeaux, connectez-vous sur www.cdg33.fr.

Attention
Tous les départements n’organisent pas de concours chaque année : cela dépend des besoins des villes. Renseignez-vous dans les départements limitrophes : le concours est valable sur tout le territoire.

​Vous pouvez vous inscrire en ligne, par courrier ou en allant directement dans les centres de gestion. L’inscription en ligne se passe en 2 étapes :

  • phase de pré-inscription : elle ne vaut pas inscription ;
  • inscription définitive : elle est validée dès que le service a reçu toutes les pièces imprimées du dossier (par courrier ou dépôt direct).

Tout savoir sur le concours 

Les spécificités à connaître

Le principe du concours est de garantir à tous les citoyens l’égalité d’accès aux emplois publics.

Beaucoup de candidats comprennent mal la différence entre un examen et un concours : si vous tentez le concours, vous avez sans doute passé auparavant un CAP Accompagnant éducatif petite enfance. Vous avez obtenu le CAP en ayant une moyenne de 10/20 aux épreuves générales et professionnelles. Tous les candidats qui ont au moins 10 de moyenne sont reçus à l’examen. Il n’en est pas de même pour un concours. Si vous êtes dans un département où il y a 15 places d’ATSEM, à pourvoir dans différentes villes, seuls les 15 premiers candidats ayant obtenu les 15 meilleures notes seront admis au concours.

Exemple

200 personnes se présentent au concours, 15 sont admises, 185 sont refusées quelle que soit leur note.

4e79cc67-1b29-4b79-a7d8-689b6a3b49c0

Le nombre de postes est déclaré par l’administration qui organise le concours (ceci se fait au niveau départemental) à partir des déclarations d’ouverture de postes des villes.

Les 3 types de concours

Ce sont votre situation professionnelle et les diplômes acquis qui définissent la
forme du concours : externe, interne ou troisième concours.

Le concours externe

Il s’adresse aux titulaires d’un CAP Accompagnant éducatif petite enfance ou
justifiant d’une qualification équivalente ou aux candidats dispensés de diplôme. J Il s’obtient en passant 2 épreuves :

  • l’épreuve d’admissibilité, écrite : un questionnaire avec plusieurs réponses possibles (à choix multiples, QCM) ;
  • l’épreuve d’admission, orale : un entretien devant un jury composé de deux à trois personnes.

Le concours interne

Il concerne les agents travaillant déjà dans la fonction publique, titulaires ou non. Ils doivent justifier d’au moins 2 années de services publics effectifs auprès de jeunes enfants en maternelle.

Les candidats passent une épreuve orale unique d’admission.​

Le troisième concours

Il est ouvert aux candidats justifiant de l’exercice, pendant une durée de 4 ans au moins (et sans avoir la qualité d’agent public, de militaire ou de magistrat) soit :

  • d’une ou plusieurs activités professionnelles accomplies auprès de jeunes enfants ;
  • d’un ou plusieurs mandats de responsable d’une association, d’une collectivité territoriale ;
  • d’une ou plusieurs activités en qualité de responsable d’une association.

Le candidat passe :

  • une épreuve d’admissibilité, écrite : une série de trois à cinq questions à réponse courte posées à partir d’un dossier succinct remis au candidat et portant sur des thèmes susceptibles d’être rencontrés par un ATSEM dans l’exercice de ses fonctions ;
  • une épreuve d’admission, orale, identique à celle du concours interne.​

Important :

Réussir l’épreuve d’admissibilité permet de passer l’épreuve d’admission.

La liste des candidats admissibles à l’épreuve orale est consultable en ligne sur le site du CDG organisateur ou sur le site de la ville de Paris.

Le résultat de ces deux épreuves rend le candidat admis dans la limite des postes ouverts au concours. La liste des candidats admis est consultable sur ces mêmes sites. Le candidat devient lauréat sur une liste d’aptitude.

52c3042b-1c66-4d21-ad08-37bcc06b12e6


Le concours d’admissibilité de la ville de Paris

À Paris, l’épreuve écrite consiste en la présentation d’un dossier écrit composé de différents documents :

  • une lettre de motivation manuscrite ;
  • un descriptif du parcours professionnel : diplômes, formations, postes, etc. ;
les réponses aux questions suivantes :– en tant qu’ASEM à Paris, quelles sont vos missions ?– l’ASEM aide l’enseignant(e) pour la préparation et la réalisation des activités pédagogiques organisées dans les classes. Quelles fonctions concrètes recouvrent cette mission ?– quel est l’entretien journalier effectué par une ou un ASEM à Paris ? Quels types de produits et de matériels d’entretien utilise-elle(il) ?- qu’est-ce que la laïcité ? Et quelles conséquences dans les écoles pour les élèves, les personnels et les parents ?          
– en qualité d’ASEM à Paris, vous allez être amené(e) à gérer les activités proposées aux enfants durant les temps périscolaires. À quoi devez-vous veiller et à quel(s) besoin(s) doivent répondre les activités proposées ?

En fin d’épreuve orale, le candidat doit répondre succinctement à une question du jury sous forme écrite.

Le recrutement des lauréats

Le recrutement des ATSEM

La liste d’aptitude

Lorsque vous êtes lauréat d’un concours de la fonction publique territoriale (FPT), vous êtes inscrit sur une liste d’aptitude.

La recherche d’un poste

Vous devez ensuite vous mobiliser pour trouver un poste, ce qui revient à mettre
en place une dynamique de recherche d’emploi.

Conseils

  • Faites une lettre de motivation.
  • Mettez votre curriculum vitae (CV) à jour.
  • Joignez les documents attestant de vos diplômes et de votre réussite aux concours.

Les centres de gestion proposent sur leur site une rubrique avec les offres d’emploi dans les départements. Vous pouvez également consulter de nombreuses offres en ligne sur le site www.cap-territorial.fr.
Vous pouvez faire des candidatures spontanées auprès des employeurs : ce sont les mairies qui recrutent les ATSEM.

Le recrutement

Le recrutement est effectué par le service des ressources humaines, les responsables
du service qui gère les ATSEM et par le directeur de l’école où le poste est prévu.

La formation d’intégration

Dans l’année qui suit la nomination, tous les agents de la FPT suivent une formation
dite d’intégration de 5 jours afin d’acquérir :

  • une compréhension de l’environnement professionnel territorial, de son fonctionnement et de son organisation ;​
  • une compréhension du déroulement de carrière, des droits et des obligations.

Le stage

Pendant 1 an, le lauréat devient stagiaire. S’il conserve son poste, il est alors titularisé. En l’absence de titularisation, le lauréat est licencié.

Vous êtes obligatoirement inscrit sur la liste d’aptitude. En effet, dans la fonction publique territoriale, le concours ne vaut pas recrutement. Depuis le décret du 18 octobre 2016, les lauréats de concours de la fonction publique territoriale ont un concours validé sur 4 ans.

La loi sur la précarité des agents non titulaires
Certains agents de la fonction publique font des remplacements de poste ou ont un poste permanent dans la fonction publique sans être titulaires. Ils sont sous contrat à durée déterminée (CDD). Certaines villes mettent l’obtention du concours comme condition
à la titularisation.
Afin de limiter les conditions de précarité, la loi n° 2012-347 du 12 mars 2012 relative à l’accès à l’emploi titulaire et à l’amélioration des conditions d’emploi, complétée par la loi n° 2016-483 du 20 avril 2016 relative à la déontologie et aux droits et obligations des fonctionnaires, introduit une titularisation de l’agent au bout d’une période de 6 ans de contrat renouvelé sous certaines conditions.

Le recrutement des ASEM

Les lauréats du concours de la ville de Paris sont directement affectés à un poste et n’ont pas à effectuer de recherche. Ils conservent le bénéfice de leur concours et n’ont pas à s’inscrire sur une liste d’aptitude comme les ATSEM.

Ils sont stagiaires pendant 1 an et sont ensuite titularisés s’ils ont satisfait les exigences du poste.