L'entretien avec le jury : Méthode de l'épreuve

icône de pdf

Un entretien se prépare, tant au niveau des connaissances que du comportement.

Les questions de connaissances

Préparer des thèmes

Il est difficile de structurer un exposé en 10 minutes : cela suppose de disposer d’une bonne culture générale pour ne pas perdre de temps à chercher des idées. D’un autre côté, l’exposé est court et ne nécessite pas non plus de restituer une encyclopédie.

Conseil
Revoyez les conseils dispensés pour la préparation à l’épreuve de composition.

Le plus efficace est de préparer de courtes fiches sur les sujets les plus courants : le développement durable, le nucléaire en France, la construction de l’Europe, le rôle du Parlement en France... Ces fiches doivent être courtes pour que vous les ayez en tête : idée maîtresse, titre de deux ou trois parties, idée de conclusion. Rédigez-les à partir de la presse que vous lisez (quotidienne ou hebdomadaire), ou à partir d’un manuel de cours.

Le jour de l’épreuve, au mieux, le sujet correspond à une de vos fiches : notez au brouillon l’architecture de l’exposé et les quelques idées à développer dans chaque partie.

À défaut, il est possible que le sujet fasse appel en partie au travail que vous avez réalisé : la connaissance acquise lors de la préparation des fiches permet souvent d’avoir des idées à exposer. Prenez quelques minutes pour dégager une idée maîtresse et organiser ces idées.

Gérer la préparation

10 minutes, c’est très court. Ne perdez pas de temps :
– préparez votre exposé dans la tenue où vous êtes (ne perdez pas de temps à chercher un porte-manteau...) ;
– un papier et un stylo suffisent pour travailler : ne vous encombrez pas d’un matériel dont vous n’allez pas vous servir et qui vous gênera.

Inscrivez immédiatement sur une feuille les idées qui vous viennent : vous n’aurez pas le temps de les retrouver par la suite.

Très rapidement, dégagez l’idée principale qui sera votre idée maîtresse.

Prenez une seconde feuille et inscrivez en haut le sujet, puis l’idée maîtresse, puis ordonnez les idées selon le plan que vous avez choisi.

Si vous avez préparé des fiches, vous gagnez un temps précieux car la structure de l’exposé est déjà connue : écrivez-la sur une feuille en laissant de la place pour compléter par la suite chaque partie avec quelques idées à développer.

Attention
Il est hors de question de rédiger l’exposé : entraînez-vous à parler avec des notes et travaillez les phrases de liaison.

Les autres questions

Dans un deuxième temps, après votre exposé, le jury vous pose des questions, éventuellement de manière rapide.

Méthode
Ne répondez pas avec précipitation : prenez le temps de comprendre la question ; au besoin, prenez quelques secondes pour réfléchir ou reformulez-la (« vous m’avez posé une question sur le rôle des forces de sécurité dans une démocratie... »). Cela vous permet de garder contenance et de disposer de quelques secondes pour trouver des idées et/ou les ordonner.

Si un membre du jury vous coupe la parole avec une autre question, répondez dans l’ordre en regardant, pour chaque réponse, la personne qui a posé la question.

Exemple
« S’agissant du maire, il joue effectivement un rôle important en termes d’éducation puisqu’il est responsable des établissements scolaires de la maternelle et de l’école primaire [réponse à la 1re question]. Par ailleurs [en regardant l’autre membre du jury], vous m’avez posé une question relative aux capitales du Maghreb, lesquelles sont, d’ouest en est, Rabat, Alger et Tunis ».

Vous souhaitez intégrer un corps porteur des valeurs républicaines : ayez des connaissances de base sur la France.

Exemples
Quelle est sa devise ?
Pouvez-vous citer les DOM ? Les COM ?...

Personne ne peut tout connaître : si vous ne savez pas répondre à une question, dites-le sans paniquer. Le jury poursuivra avec d’autres questions.

Le comportement

Un entretien est autant une épreuve de comportement que de connaissances : comment réagirez-vous en situation de stress face au public si vous paniquez pour un oral ?

Le fait que vous gardiez une bonne contenance pendant l’oral est un élément majeur pour le jury. Il faut proscrire le bafouillage, les hésitations, les croisements de jambes incessants, les doigts « torturés », etc.

Cela ne signifie pas qu’il faut se montrer indolent ou nonchalant. Pensez que vous avez face à vous une caméra de télévision : vous pouvez reformuler la question pour gagner du temps, mais en aucun cas vous décomposer, être désintéressé ou montrer des mouvements d’humeur.

Tout le monde a des tics verbaux ou gestuels. Essayez de connaître les vôtres et de les contenir. Si vous disposez d’un moyen d’enregistrement (caméra, webcam, etc.), enregistrez-vous : vous verrez immédiatement les points à améliorer lors du visionnage.

Le CV et la motivation

Le CV doit être rédigé avec soin et mettre en relief ce qui peut vous valoriser : diplômes, stages ou expériences en entreprise, stages/séjours à l’étranger (notamment si vous maîtrisez une langue étrangère), niveau sportif, loisirs, etc.

Important :
Ne mettez jamais une indication fausse sur votre CV : vous ne connaissez pas les compétences des membres du jury ni leur expérience. Ils peuvent facilement découvrir la falsification, ce qui serait rédhibitoire pour vous. Par exemple, n’indiquez pas « anglais courant » si tel n’est pas le cas :un des membres peut vous questionner dans cette langue. De même, n’inventez pas un diplôme : une simple question sur son contenu permet d’en vérifier la validité.

À ce moment de l’entretien, le jury va tester votre motivation. Préparez cette partie de l’entretien et répondez loyalement.

Exemples
Pourquoi souhaitez-vous entrer dans la gendarmerie ?
Comment concevez-vous le travail de gendarme ?
Être militaire vous semble-t-il important ?
Qu’est-ce qui vous attire dans la gendarmerie ?
Pensez-vous pouvoir valoriser vos diplômes dans la gendarmerie ?
Savez-vous que le gendarme peut être amené à servir sur l’ensemble du territoire, y compris en outre-mer ?

Pour les candidats indiquant une appétence pour l’histoire, attendez-vous à des questions sur l’histoire de la gendarmerie.

Exemples
Savez-vous depuis quand datent les brigades de gendarmerie ?
Pouvez-vous nous citer trois dates importantes dans l’histoire de la gendarmerie ?

À la question « Préparez-vous d’autres concours ? », répondez sans mentir : le jury appréciera votre volonté de progresser et votre franchise.