Courts exercices de français - sujet corrigé 5

icône de pdf

9277bf5f-e28b-4805-9a2e-c0aaa8a9d9c6

1 - Le sujet

Vocabulaire

Exercice 1

Trouvez un synonyme des mots soulignés de même nature.
      
1. Il y a une vingtaine d’années, une échoppe se tenait à la place de cet immeuble.
2. Le gamin était un peu fluet.
3. L’endroit qui s’étendait sous leurs yeux était l’un des plus insolites qu’ils aient jamais vus.
4. Elle écoutait ce discours avec candeur.
5. La ville entière était en effervescence.
6. Ce médecin ne traite que des pathologies rares.

Exercice 2​

Trouvez le champ lexical auquel ces mots se rapportent.
1. Acteur – affiche – réalisation – scénario – producteur.
2. Parents – mariage – cousin – oncle – aïeule.
3. Littoral – vague – embruns – sel – dune.
4. Personnage – péripétie – aventure – auteur – historique. 5. Glace – vent - verglas – neige – froid.
6. Peine – larmes – chagrin – mélancolie – pleurs.

Exercice 3

Indiquez si le mot en caractère gras est employé au sens propre ou figuré.
1. Les assaillants avaient ouvert le feu.
2. Tout le gratin parisien se retrouvait à l’occasion du vernissage de cette exposition.
3. Méduse pétrifiait ses ennemis du regard.
4. « Et tu es fier de toi ? C’est du propre ! ».
5. Cet homme à la mine patibulaire me semble être un drôle d’oiseau !
6. On recherche de la main d’œuvre pour faire les foins.

Orthographe

Exercice 1

Complétez avec – é, -er, -ez, -ais, -ait ou -aient.

1. Le jour se lev........... et promett............. de rest............ aussi enso- leill............. que la veille.
2. « Je vous en prie, ne part.............. pas maintenant, il y a de quoi déjeûn............... pour tout le monde ! »
3. Son maintien élanc................ n’aur.............. pas dépareill............. dans les salons les plus élégants de la cour.
4. Ils arriv..................... par dizaines. Je ne pouv.................... détach................. mon regard : que faire face à tant de misère ?


Exercice 2

Complétez avec ses / ces / c’est / s’est ou sait.
1. Il ................................ quelque chose, ................................ certain !
2. ................................ éléments tendent à prouver que ................................ vers deux heures du
matin que la victime ................................ faite agressée par ................................ bourreaux.
3. ................................ traces indiquent qu’elle ................................ défendue. ................................ agresseurs doivent présenter des blessures.
4. Il ................................ passé environ une heure avant qu’ils ne finissent par fuir.
5. Nous leur mettrons la main dessus grâce à ................................ indices, ................................
une évidence.

Exercice 3

Retrouvez et corrigez les 5 mots mal orthographiés de cet extrait.
Ils arrivaient au dernier salon, et en face d’eux s’ouvraient la serre, un large jardin d’hiver plein de grand arbres des pays chauds abritants des massifs de fleurs rares. En entrant sous cette verdure sombre où la lumière glissait comme une ondé d’argent, ont respirait la fraîcheur tiède de la terre humide et un souffle lourd de parfums.
Bel-Ami, Guy de Maupassant, 1885

Grammaire

Exercice 1

Conjuguez les verbes entre parenthèses au temps de l’indicatif demandé.
M. Alphonse ............................................ (regarder, passé simple) à sa montre. Il n’............................................ (être, imparfait) encore que neuf heures et demie. Sa mère n’............................................ (être, imparfait) pas coiffée. Il n’................................... (hésiter, passé simple) plus : il .................................. (ôter, passé simple) son habit,............................................ (demander, passé simple) une veste, et .......................... (défier, passé simple) les Espagnols. Je le ............................................ (regarder, imparfait) faire en souriant, un peu surpris.
La Vénus d’Ille, Prosper Mérimée, 1837

Exercice 2

Distinguez, pour chaque groupe de mots en gras, quelle est la relation logique exprimée : cause, conséquence, ou but.
1. Comme son exposé avait été bien mené, le jury le félicita.
2. Il téléphone tous les jours pour obtenir un rendez-vous avec un spécialiste réputé de ce grand hôpital.
3. Votre enfant a été puni pour avoir tiré la langue.
4. Il était fiévreux, donc il ne vint pas au rendez-vous.
5. Comme il avait manqué son train, il arriva en retard.
6. Il s’avança lentement afin de provoquer un effet de surprise : nul ne l’attendait en effet ici.

Exercice 3

Rétablissez la ponctuation de ce texte : majuscules, virgules, points. (11 éléments attendus)
dans ses rideaux tirés la chambre était chaude et propre les deux lampes éclairaient deux fauteuils qui se faisaient face et dont l’un était vide sur le buffet il y avait deux grands verres du whisky de l’eau gazeuse et un seau plein de cubes de glace mary Maloney attendait le retour de son mari.
Coup de gigot et autres histoires à faire peur, Roald Dahl 1953

2 - Le corrigé

Vocabulaire

Exercice 1

1. Il y a une vingtaine d’années, une boutique se tenait à la place de cet immeuble.
2. Le gamin était un peu maigrichon.
3. L’endroit qui s’étendait sous leurs yeux était l’un des plus surprenants qu’ils aient jamais vus.
4. Elle écoutait ce discours avec naïveté.
5. La ville entière était en agitation.
6. Ce médecin ne traite que des maladies rares.

Exercice 2

1. Champ lexical du cinéma.
2. Champ lexical de la famille.
3. Champ lexical de la plage.
4. Champ lexical du roman.
5. Champ lexical de l’hiver.
6. Champ lexical de la tristesse.

Exercice 3

1. Sens figuré.
2. Sens figuré.
3. Sens propre.
4. Sens figuré.
5. Sens figuré.
6. Sens propre.

Orthographe

Exercice 1

1. Le jour se levait et promettait de rester aussi ensoleill que la veille.
2. « Je vous en prie, ne partez pas maintenant, il y a de quoi déjeûner pour tout le
monde ! »
3. Son maintien élanc n’aurait pas dépareillé dans les salons les plus élégants de la cour.
4. Ils arrivaient par dizaines. Je ne pouvais détacher mon regard : que faire face à tant de misère ?

Exercice 2

1. Il sait quelque chose, c’est certain !
2. Ces éléments tendent à prouver que c’est vers deux heures du matin que la victime s’est fait agressée par ses bourreaux.
3. Ces traces indiquent qu’elle s’est défendue. Ses agresseurs doivent présenter des blessures.
4. Il s’est passé environ une heure avant qu’ils ne finissent par fuir.
5. Nous leur mettrons la main dessus grâce à ces indices, c’est une évidence.

Exercice 3

Ils arrivaient au dernier salon, et en face d’eux s’ouvrait la serre, un large jardin d’hiver plein de grands arbres des pays chauds abritant des massifs de fleurs rares. En entrant sous cette verdure sombre où la lumière glissait comme une ondée d’argent, on respirait la fraîcheur tiède de la terre humide et un souffle lourd de parfums.

Grammaire

Exercice 1

M. Alphonse regarda à sa montre. Il n’était encore que neuf heures et demie. Sa mère n’était pas coiffée. Il n’hésita plus : il ôta son habit, demanda une veste, et défia (défier, passé simple) les Espagnols. Je le regardais faire en souriant, un peu surpris.

Exercice 2

1. Cause ; 2. But ; 3. Cause ; 4. Conséquence ; 5. Cause ; 6. But

Exercice 3

Dans ses rideaux tirés, la chambre était chaude et propre. Les deux lampes éclairaient deux fauteuils qui se faisaient face et dont l’un était vide. Sur le buffet, il y avait deux grands verres, du whisky, de l’eau gazeuse et un seau plein de cubes de glace. Mary Maloney attendait le retour de son mari.