Nos conseils pour lutter contre la fatigue au volant

Publié le 26 janvier 2022
 • Mis à jour le 08 janvier 2024
 • digiSchool

Les longs trajets en voiture entraînent de la fatigue au volant. Mais qu’est-ce qui aide à lutter contre ce danger : le café ? de la musique forte ? ou une sieste pendant la pause ? Vous trouverez ici les meilleurs conseils contre l’assoupissement et la fatigue au volant.

fatigue au volant code de la route

SOMMAIRE :

Comment définir la fatigue au volant ?

Tous les conducteurs connaissent le phénomène de la fatigue au volant, beaucoup le sous-estiment. Les statistiques sur les accidents de la route montrent que l’épuisement est aussi dangereux que l’alcool au volant : après 17 heures sans dormir, nous conduisons comme si nous avions bu. Le manque de sommeil et surtout la fatigue soudaine augmentent le risque d’accident. C’est notamment ce que nous dit le site de la sécurité routière.

En cas de grande fatigue au volant, un conducteur peut parfaitement s’assoupir pendant quelques secondes. Il ne s’agit pas d’un sommeil profond, mais il l’est suffisamment pour être vraiment dangereux. À une vitesse de 100 km/h, une seconde avec les yeux fermés représente une distance parcourue à l’aveugle de près de 28 mètres !

Peut-être avez-vous déjà vu un poids lourd qui dévie de sa trajectoire sur l’autoroute ? C’est l’un des symptômes du problème et il touche particulièrement les routiers, qui effectuent des trajets très longs et ont parfois du mal à récupérer. Le phénomène de la fatigue au volant est aussi très fréquent sur autoroute, en raison de la monotonie du parcours, qui conduit à relâcher l’attention.

Fatigue au volant : que dit le code de la route ?

Aujourd’hui, un accident mortel sur trois serait dû à un phénomène de somnolence. Il est donc normal que le code de la route se penche sur la fatigue au volant. Pendant votre préparation du permis en auto-école, il est probable que le problème soit abordé. Il est important, en particulier, de savoir reconnaître les signes qui indiquent la somnolence ou la fatigue au volant. Quand on va s’endormir, on a les paupières lourdes, les yeux qui piquent, la nuque devient plus raide, on bâille tout le temps et la concentration laisse à désirer.

Le code de la route s’intéresse à la question de la fatigue au volant dans la thématique qui vous explique comment savoir si vous êtes en état de conduire. Découvrez notre cours au sujet de la fatigue en conduisant. Une attitude responsable et conforme à la loi consiste à ne pas prendre le volant quand on ne se sent pas bien, qu’on n’a pas dormi, ou qu’on conduit depuis trop longtemps sans s’arrêter. Il ne s’agit évidemment pas de ne conduire que dans un état optimal, mais vous devez apprendre à évaluer votre capacité à conduire dans des conditions de sécurité appropriées. Vous devez savoir reconnaître vos limites physiques. C’est ce qui conditionne une conduite responsable.

Le code de la route ne sanctionne donc pas la fatigue, qui n’est pas une faute en elle-même. Mais vous risquez une amende en cas de fatigue au volant si vous déviez de votre trajectoire parce que vous vous endormez et que vous provoquez un accident. C’est dans ce cadre que vous serez sanctionné, lorsque les forces de l’ordre déterminent les responsabilités.

Comment lutter contre la fatigue au volant ?

Pour lutter contre la fatigue au volant, suivez nos conseils !

Dormir suffisamment

La seule façon de lutter contre la fatigue au volant et la somnolence est de dormir. Il est important d’entamer les longs trajets en voiture en étant reposé et bien réveillé. Ne partez donc pas pour un long trajet après un grand stress et une nuit trop courte.

Faire une sieste

Lors des longs trajets, vous devriez faire une petite sieste au moins toutes les quatre heures. Cette sieste ne devrait pas durer plus de vingt à trente minutes.

Des pauses régulières sont obligatoires

Un autre conseil contre la fatigue au volant est de faire des pauses, pendant lesquelles vous devriez surtout vous détendre et bouger. Quittez votre voiture, prenez le temps de faire une petite promenade à l’air frais et d’étirer vos membres. Le mouvement transporte l’oxygène dans votre circulation sanguine et augmente ainsi votre capacité de concentration.

Manger

Une bonne alimentation a un impact sur votre état. Ne partez pas affamé ou l’estomac trop plein, ces deux éléments réduisent vos performances. Pendant le voyage, ne mangez pas de nourriture lourde, mais des aliments légers comme des légumes. Les petites collations pendant le trajet en voiture donnent de l’énergie tout en étant saines.

Boire

Vous devriez toujours avoir suffisamment de boissons à bord, et pas seulement pour les longs trajets en voiture. Buvez autant que possible de l’eau ou des jus non sucrés.

La prudence est de mise avec certains médicaments. Les effets secondaires peuvent être la somnolence et une baisse de l’attention, et par conséquent l’assoupissement. Cela ne concerne pas seulement les somnifères, mais aussi les psychotropes, les analgésiques ou les médicaments contre les allergies. Si vous n’êtes pas sûr de l’effet d’un médicament, vous devriez contacter votre médecin ou votre pharmacien. Il en va de même en cas de fatigue chronique ou de troubles du sommeil.

Si cet article vous a aidé, dites-le-nous 🙂

digiSchool
Publié le 26 janvier 2022 ・ Mis à jour le 08 janvier 2024

Sur le même sujet

geste premiers secours accident

08/01/2024 à 14:15

Les accidents dans le code de la route : quels sont les premiers gestes de secours à adopter ?

Un accident de la route peut survenir à n’importe quel instant, même lorsque l’on ne s’y attend pas. Comment réagir en cas d’accident et quels sont les premiers gestes de secours ?

ASR

08/01/2024 à 13:48

L’ASR : qu’est-ce que c’est et comment le passer ?

Afin de passer son permis de conduire en France, vous devez être titulaire de l’Attestation Scolaire de Sécurité Routière de niveau 2 – ASSR 2. Cependant, tout le monde ne peut pas obtenir cet examen durant sa scolarité. C’est pourquoi des alternatives ont été mises en place pour que chacun puisse se présenter à l’épreuve pratique du permis de conduire. C’est le cas de l’ASR – l’Attestation de Sécurité Routière.

aer

08/01/2024 à 13:47

Qu’est-ce que l’AER ?

Des attestations sont délivrées aux jeunes de moins de 18 ans pour certifier la reconnaissance en terme de sécurité routière. C’est notamment le cas de l’AER – Attestation d’éducation à la route, qui est spécialement conçue pour les élèves ayant une déficience visuelle.

Commentaires / Nos conseils pour lutter contre la fatigue au volant

 Commentaires 0