Les suites logiques

icône de pdf

Les suites sont des séries d’éléments qui se suivent selon un ordre logique. Elles sont destinées à évaluer votre aptitude à raisonner sur des nombres, des lettres, des mots ou des signes. Pour chaque question, les « termes » sont rangés selon un ordre précis et constant. Vous devez identifier la logique qui régit la suite afin de trouver le ou les élément(s) manquant(s).

Quelle lettre peut remplacer le point d’interrogation ?

Dans ces exercices, il vous est proposé une suite de lettres qui obéit à une certaine logique souvent basée sur la place des lettres dans l’alphabet. La suite peut comporter l’alphabet complet ou n’utiliser qu’une partie des 26 lettres. Il faut également savoir que l’on peut soit avancer soit reculer dans l’alphabet, et que si l’on arrive à la dernière lettre de l’alphabet (Z), la lettre qui poursuit la série est la première lettre d’un nouvel alphabet (A).

Conseil
Lorsque vous êtes en présence d’une suite de lettres, commencez par écrire l’alphabet au brouillon, ce qui vous permet de repérer plus facilement les écarts entre les lettres.

Exemple
Quelle lettre complète cette suite logique ? A–C–F–J–O–?
Dans cette suite, l’écart entre les lettres augmente à chaque fois de 1 : entre A et C, on ajoute 2 lettres ; entre C et F, 3 lettres ; entre F et J, 4 lettres ; entre J et O, 5 lettres. Donc entre O et la lettre à trouver, il faut ajouter 6 lettres : O + 6 lettres = U. La lettre à découvrir est U.

Quel nombre manque ?

Les nombres peuvent se suivre de façon croissante ou décroissante. Les quatre opérations de base (addition, soustraction, multiplication ou division), seules ou associées, sont utilisées dans ces suites de nombres. Il est également possible de travailler avec la propriété des nombres (nombres pairs ou impairs, nombres premiers, multiples, etc.). De plus, deux séries de nombres peuvent alterner.

Exemple
Quel nombre remplace le point d’interrogation ? 6 – 13 – 27 – 55 – 111 – 223 – ?

Vous êtes en présence d’une suite croissante dont les nombres augmentent assez rapidement. Vous remarquez que ces nombres croissent de plus du double à chaque fois. Il faut donc essayer de travailler avec la multiplication comme opération de base.

Il n’y a pas de rapport entier direct entre 6 et 13 mais, en combinant deux opérations, vous pouvez relier ces deux nombres par l’opérateur « × 2 + 1 » : (6 × 2) + 1 = 13. Vérifiez ensuite que cet opérateur permet d’obtenir chacune des valeurs de la suite : (13 × 2) + 1 = 27 ; (27 × 2) + 1 = 55 ; (55 × 2) + 1 = 111 et (111 × 2) + 1 = 223.

Pour trouver le nombre manquant, il faut donc appliquer l’opérateur « × 2 + 1 » : (223 × 2) + 1 = 447.

27e26936-9978-43b4-a26a-9fac8cdaef46

Le nombre qui remplace le point d’interrogation est 447.

Comment pouvez-vous poursuivre cette suite ?

La particularité des suites alphanumériques est d’unir des lettres et des nombres, voire des mots et des nombres. Les nombres sont à combiner aux lettres ou aux mots qui les précèdent ou les suivent et sont souvent à relier à la place des lettres dans l’alphabet.

Conseil
Afin de découvrir le rapport entre une lettre et un nombre, inscrivez sous les lettres de l’alphabet la place qu’elles occupent dans l’alphabet (à l’endroit et à l’envers).

7c277fc8-d290-47ea-8e8f-222c957bf1d5

Exemple
Quel nombre remplace le point d’interrogation dans la suite suivante ? G – 7 / M – 13 / P – 16 / V – ?

D’après le tableau ci-dessus, vous remarquez que G est la 7e lettre de l’alphabet. De même, M est la 13e lettre ; P est la 16e lettre. Par conséquent, V est la 22e lettre. Le nombre qui remplace le point d’interrogation est 22.

Quel mot complète cette suite ?

Les suites de mots sont généralement constituées d’un nombre de termes plus restreint. Les jours de la semaine, les mois de l’année, les notes de musique, etc. sont le plus souvent utilisés. Les listes de mots, dont les termes sont liés par un ordre précis, sont connues de tous.

Exemple
Quel mot complète la suite suivante ?

Jeudi – Vendredi – Dimanche – Mercredi – ?

Cette suite est constituée des jours de la semaine. Entre jeudi et vendredi, vous ajoutez 1 jour. Entre vendredi et dimanche, vous ajoutez 2 jours. Entre dimanche et mercredi, vous ajoutez 3 jours. À chaque fois, vous ajoutez 1 jour de plus : il faut donc ajouter 4 jours à partir de mercredi (jeudi, vendredi, samedi, dimanche) pour découvrir la solution.

61943da0-b909-4be0-aacc-04f453066e13_w368h88

Il faut alors écrire Dimanche comme réponse.