L'organisation des échanges internationaux

icône de pdf

Depuis la Seconde Guerre mondiale notamment, les échanges internationaux tendent à être organisés. Si des instances de portée internationale, ou des organisations multilatérales, ont été créées, on assiste plutôt aujourd’hui à une régionalisation de ces échanges.

L’Organisation mondiale du commerce (OMC)

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, en 1947, est conclu un accord important, le GATT (General Agreement on Tariffs and Trade, ou Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce). Simple accord multilatéral du libre-échange, le GATT n’était pas une organisation internationale productrice de règles régissant le commerce entre les pays.

À la suite des accords de Marrakech signés en avril 1994, l’Organisation mondiale du commerce (OMC) remplace, à partir du 1er janvier 1995, le GATT. L’OMC organise le système commercial international en :

– défendant trois principes :
– la clause de la nation la plus favorisée, le « traitement national », 
– la non-discrimination entre les nations,
– les droits de propriété intellectuelle ;
– organisant des négociations entre États membres, notamment sur les tarifs douaniers portant sur les marchandises et le commerce des services ;
– contrôlant l’application des règles : à la différence du GATT, l’OMC possède en son sein une instance, l’Organe de règlement des différends (ORD), qui règle les conflits commerciaux entre les pays membres.

Les discussions au sein de l’OMC buttent sur deux sujets majeurs et délicats : le commerce des services (par exemple financiers) et le commerce des produits agricoles.

La régionalisation des échanges internationaux

a. La montée en puissance du phénomène

De plus en plus, les échanges internationaux s’effectuent dans le cadre d’accords économiques régionaux ; ceux-ci permettent une meilleure intégration commerciale des pays en développement ainsi qu’un renforcement des liens entre pays proches.

On compte de nombreuses zones commerciales régionales, dont cinq sont particulièrement importantes :

– l’Union européenne (UE), qui comporte 28 États ;
– l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) entre les États-Unis, le Canada et le Mexique ;
– l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) ;
– la Coopération économique pour l’Asie-Pacifique (APEC), qui regroupe les pays bordant le Pacifique ;
– le Marché commun du Sud (Mercosur) en Amérique latine.

b. Les différentes formes de régionalisation des échanges

On distingue cinq formes principales de régionalisation.

3148a521-bec2-436b-8473-a78b2ccd1dd4