L’accueil des enfants ayant des difficultés

icône de pdf

Les difficultés d’apprentissage ne relèvent pas d’un handicap, mais demandent une prise en charge pour que les enfants ne prennent pas ou peu de retard dans leur scolarité.

Les difficultés rencontrées

Les enfants en difficultés scolaires butent sur des obstacles quand ils parlent, lisent, écrivent ou comptent. Ils n’ont pas de déficit mental, ni de trouble psychologique, mais leur cerveau n’arrive pas à traiter un nombre trop important d’informations.

Ces élèves peinent à acquérir les compétences demandées à leur âge ou ont des comportements d’élève très inadaptés qui les freinent dans leurs apprentissages. Ils butent sur une incompréhension ou n’arrivent pas à apprendre. D’autres n’arrivent pas à suivre le rythme de la classe, les consignes, les règles de l’école ou n’ont pas envie d’apprendre et s’absentent de manière incessante.

Ces troubles sont attribués aux conditions d’apprentissage du XXIe siècle. L’homme moderne a besoin d’adapter ses capacités neuronales aux quantités d’informations qui lui sont données aujourd’hui.
En maternelle, la dysphasie empêche l’enfant de parler correctement. Les mécanismes du langage sont alors freinés.

Les plans d’accompagnement personnalisé (PAP)

Les enfants atteints sont pris en charge par des dispositifs pédagogiques particuliers : les plans d’accompagnement personnalisé (PAP).

Des temps de travail spécifiques sont organisés pour l’enfant avec un orthophoniste, un enseignant spécialisé, un psychologue... Des aménagements pédagogiques dans le parcours scolaires sont également prévus.

Le projet personnalisé de réussite scolaire (PPRE)

Les équipes éducatives sont témoins des difficultés sociales de certaines familles qui se reflètent sur la scolarité de leur enfant : absences, retards, devoirs non faits, signes de maltraitances ou de négligences, comportements violents ou inappropriés à l’école.

Quand ces élèves ne peuvent plus être uniquement aidés par leur enseignant, ils sont pris en charge par une équipe spécialisée qui les suit et analyse avec le professeur des écoles les raisons de leurs difficultés. Il s’agit des professionnels du réseau d’aides spécialisées aux enfants en difficultés (Rased).

Pour chaque enfant, une progression est décidée et mesurée. Un projet est écrit et sert de guide à l’équipe pédagogique, aux parents et à l’enfant. Il s’agit du projet personnalisé de réussite éducative (PPRE). Ce dispositif existe à l’école maternelle et à l’école élémentaire.