Trouver son logement étudiant : types de logement, documents requis et aides financières

Publié le 08 juin 2023
 • Mis à jour le 21 juillet 2023
 • Marie-Lou Cauzit

Trouver un logement étudiant peut être une tâche ardue, surtout lorsque l’on débute dans la vie étudiante. Cependant, avec les bonnes informations et une planification adéquate, il est possible de trouver un logement étudiant confortable qui répond à tes besoins et à ton budget. Pour t’aider dans cette étape de vie étudiante et préparer ta rentrée universitaire 2023, on t’explique dans cet article quels sont les différents types de logement étudiants, les documents fréquemment demandés par les bailleurs, ainsi que les aides financières pour le logement auxquels les étudiants peuvent avoir le droit.

trouver logement étudiant

Avec l’annonce des résultats Parcoursup le 1er juin, les résultats Mon Master dès le 23 juin, ou encore les affectations SIGEM le jeudi 13 juillet et les premiers résultats d’intégration SCEI dès le 24 juillet, vous serez nombreux à changer de ville pour vos études, et donc à vous mettre en quête pour trouver votre logement étudiant. Attention, dans certaines grandes villes le parc immobilier est très tendu. Il ne faudra donc pas t’y prendre à la dernière minute pour te lancer dans tes recherches.

Différents types de logement accessibles pour les étudiants
Les documents demandés pour signer un bail de logement étudiant
Les aides au logement pour les étudiants

Trouver son logement étudiant : les types de logement

Envie d’habiter seul ou à plusieurs ? Dans une appartement nu ou équipé ? Selon tes envies, ton budget mais aussi les opportunités qui se présentent, voici un aperçu des différents types de logements étudiants vers lesquels tu peux te tourner.

Les résidences étudiantes

On peut distinguer deux types de résidences étudiantes :

  • les résidences universitaires gérées par le Crous ; la célèbre cité U’,
  • et les résidences étudiantes privées.

Dans les deux cas, les logements proposés sont le plus souvent des petites surfaces telles que des chambres de 9m2, des studio ou T1 de 18 à 25m2, et même des T2 en colocation.

L’avantage des résidences étudiantes, c’est que les logements sont souvent meublés et équipés. Pas besoin donc d’anticiper un gros déménagement et l’achat de meubles. Tu auras déjà dans ta chambre ou ton studio un lit, un bureau, des placards. Selon les résidences et le type de logement occupé, tu auras aussi ta propre kitchenette (avec plaques et frigo) et ta salle de bain individuelle.

En plus, tu auras accès à des espaces communs tels que des salles de travail, un restaurant universitaire dans les cité U’, une laverie ou encore des garages à vélos. Les résidences étudiantes privées iront même plus loin en proposant des espaces de détente (baby-foot, TV, bibliothèque partagée) et même des salles de sport. Évidemment, plus il y a de services accessibles, plus le loyer sera élevé.

Exemples de loyers en résidences étudiantes pour un logement de 18m2

résidence CROUSRésidence étudiante privée
Clermont-Ferrand259 € / mois350 € / mois
Créteil366 € / mois540 € / mois
Marseille358 € / mois485 € / mois
exemples de loyer en résidence universitaire

Les loyers des résidences universitaires varient en fonction donc selon l’emplacement et les services offerts. Avec le gros avantages d’être souvent situées à proximité des universités ou de grands campus.

Pour trouver ton logement étudiant en résidence du CROUS, tu devras faire une demande en ligne et remplir ton dossier social étudiant.

Avoir ton propre appartement étudiant

Si tu préfères habiter seul, avoir ton propre espace et être complètement autonome, tu préféreras peut-être trouver ton propre logement étudiant. Certains propriétaires proposent justement des appartements spécialement conçus pour les jeunes en études. Des petites surface généralement meublées et équipées pour répondre aux besoins des étudiants et des apprentis. Les loyers d’appartements étudiants varient selon la ville et les commodités fournies.

Attention aux arnaques et aux marchands de sommeil tout de même ! Et aux conditions à respecter pour être éligible aux APL ! Note également que certaines grandes métropoles comme Paris, Lyon, Bordeaux, Montpellier ou encore Lille appliquent désormais un encadrement des loyers afin d’éviter (normalement) les abus !

Selon le baromètre publié par Locservice début juin 2023, pour un studio il faudra compter un loyer moyen à Paris de 881 € / mois, de 649 € à Nice et de 592 € mensuels à Lyon. En outre, les loyers étudiants ne dépasseront pas les 376 € à Poitiers, Limoges ou encore Le Mans.

En savoir plus : 500 € d’aide à la mobilité si tu étudies hors de ton académie

La colocation

La colocation est une option prisée par de nombreux étudiants. En effet, elle permet de partager les frais de location avec d’autres personnes et de vivre dans un espace un peu plus grand. Tu auras là aussi ta propre chambre et tu partageras les espaces communs (salon, cuisine, salle de bain) sur une surface un peu plus grande.

Pour trouver ta colocation, il existe de nombreuses plateformes en ligne dédiées ou des groupes sur les réseaux sociaux. Les étudiants qui quittent leur chambre en colocation déposent également souvent des annonces sur les panneaux d’affichage dans les établissements. Profite-en pour y jeter un oeil si tu y passes pour une journée portes ouvertes ou pour faire ton inscription administrative.

Le loyer en colocation varie selon la ville évidemment et l’emplacement du logement. Il prend aussi en compte la taille de l’appartement et de la chambre occupée et du nombre d’occupants. Là aussi, les chambres en colocation sont souvent équipée d’un lit, un bureau et des placards.

La cohabitation intergénérationnelle solidaire

Selon l’ANIL, la cohabitation intergénérationnelle solidaire permet à des personnes de plus de 60 ans de louer ou de sous-louer une partie de leur logement à un jeune (moins de 30 ans), dans l’objectif de renforcer le lien social et de faciliter l’accès au logement à un jeune.

En clair, c’est un échange de bons procédés. Tu résides chez un senior en contrepartie de services définis dans un contrat : être présent sur certains horaires, effectuer des petites tâches quotidiennes, etc. Le tout en échange d’un loyer symbolique.

Et sache que même en cohabitation intergénérationnelle solidaire, tu peux bénéficier des APL. On t’en dit plus dans cet article sur la cohabitation intergénérationnelle.

Quels documents sont demandés par les bailleurs ?

Lorsque tu cherches un un logement étudiant, il est important de préparer les documents requis par les bailleurs potentiels. Voici une liste des documents généralement demandés :

  • Pièce d’identité : les bailleurs exigent souvent une copie de votre pièce d’identité, telle qu’une carte d’identité ou un passeport, pour vérifier votre identité.
  • Justificatif de scolarité : un justificatif de scolarité est nécessaire pour prouver que tu es bien étudiant. Il peut s’agir d’un certificat d’inscription ou d’une attestation de scolarité délivrée par ton établissement d’enseignement.
  • Garantie parentale ou caution solidaire : dans de nombreux cas, les bailleurs demandent un ou plusieurs garants ou une caution solidaire. Cela signifie que tes parents ou une tierce personne acceptent de prendre la responsabilité du paiement du loyer en cas de défaut de paiement de votre part.
  • Contrat de travail ou preuve de revenus : si tu as un emploi à temps partiel, il peut être demandé de fournir un contrat de travail ou une preuve de revenus pour démontrer que tu es en mesure de payer le loyer. Des documents également demandés pour justifier des revenus de tes garants (bulletins de salaire, avis d’imposition, etc).
  • Au moment de signer ton bail, tu devras aussi fournir une attestation d’assurance habitation.

Attention, certains propriétaires peuvent aller un peu trop loin et te demander des documents qui ne sont pas légaux dans le cadre d’une signature de bail. Par exemple un relevé de compte bancaire, un extrait de casier judiciaire ou encore un chèque de réservation pour le logement.

Location : Quels documents fournir pour ton dossier étudiant ?

Quelles sont les aides au logement pour les étudiants ?

Le logement est généralement le plus gros poste de dépense dans le budget étudiant. Mais sache que selon ta situation et tes revenus (étudiant, étudiant boursier ou même alternant), il existe des aides au logement pour prendre en charge une partie de ton loyer. Voici les plus communes :

  • Aide personnalisée au logement (APL) : l’APL est une aide financière accordée aux étudiants pour les aider à payer leur loyer. Le montant de l’APL dépend de critères tels que les revenus, le montant du loyer et la situation familiale. Tu devras faire ta demande d’APL directement auprès de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) de ton département.
  • Allocation de logement à caractère social (ALS) : l’ALS est une autre forme d’aide au logement destinée aux étudiants qui ne sont pas éligibles à l’APL. L’ALS est également soumise à des critères de revenus et de loyer, et peut être demandée à la CAF.
  • Loca-Pass : le dispositif Loca-Pass offre aux étudiants une garantie de loyer ainsi qu’une avance sur le dépôt de garantie. Ces avantages peuvent faciliter ton accès à un logement étudiant. Tu peux te renseigner auprès d’Action Logement pour savoir si tu es éligible.

Selon le site de la CAF, pour bénéficier des aides au logement il faut remplir les conditions suivantes :

  • Être locataire (ou colocataire) du logement : il faut donc que ton nom apparaisse sur le bail.
  • Le logement doit constituer ta résidence principale ;
  • Le logement doit être décent et mesurer au moins 9 m2 pour une personne.
  • Tes revenus doivent être inférieurs aux plafonds déterminés en fonction de la composition du foyer fiscal et de la localisation du logement.
  • Tu ne dois pas avoir de lien de parenté avec ton bailleur / propriétaire du logement.

N’hésite pas à faire une simulation d’aides au logement directement sur le site officiel de la CAF lorsque tu auras trouver ton logement étudiant.

Aides au logement :APL, ALS et ALF : quelles différences ?