Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Syndicat étudiant : interview de Claire-Marie ...

Syndicat étudiant : interview de Claire-Marie Chappuis de la FAGE

Publié le 07 Janvier 2013 à 15h14 | | 0 avis

Syndicat étudiant : interview de Claire-Marie Chappuis de la FAGE

La Fage (Fédération des Associations Générales Etudiantes) est une organisation représentative reconnue par le Ministère de l'Enseignement supérieur. Créée en 1989, la FAGE est la deuxième organisation étudiante en nombre d'élus au CROUS (57 sièges), juste après l'UNEF. Elle est également représentée au CNESER. 

Voici la fiche de la Fage, à laquelle Claire-Marie Chappuis, attachée de presse de l'assocation, a apporté de nombreuses précisions. 

Les valeurs défendues par la FAGE

La FAGE ne se considère pas comme un syndicat : elle est indépendante politiquement. Elle représente le mouvement associatif étudiant indépendant et est reconnue depuis 1997 comme association de Jeunesse et d'Education Populaire par le Ministère de la Jeunesse et des Sports. Elle a pour mission de représenter les étudiants, de former ses bénévoles, de développer des projets de prévention et de solidarité.

La FAGE représente plus de 2000 associations étudiantes regroupées au sein de 16 fédérations nationales d'associations de filières et 25 fédérations d'associations de filières. Elle peut ainsi représenter les étudiants sous tous leurs aspects.


Une association, pas un syndicat

En préambule à cette réponse, il est important de rappeler qu’en ce qui concerne la
représentation étudiante, le statut de syndicat n’existe pas.
Pourquoi préférer le titre d’association à celui de syndicat ? Probablement car nous sommes
plus qu’un syndicat traditionnel, nous considérons l’étudiant dans son ensemble, comme
un individu en apprentissage mais aussi inscrit dans “la vie de la cité”. De même que nous
sommes plus qu’une organisation étudiante, nous sommes une organisation de jeunesse.
De plus, notre mode de fonctionnement est totalement différent de ceux qui se revendiquent
en tant que syndicats. Nos prises de positions sont basées sur l’expertise de notre réseau et
soumises au vote, contrairement à ces derniers qui représentent une lutte, une idéologie, à
laquelle ils demandent aux étudiants d’adhérer sans pouvoir influer dessus.
Les associations de notre réseau s'intéressent à la vie étudiante dans sa globalité. Nos actions
se veulent beaucoup plus diversifiées et transversales. La représentation en est un pôle très
important, mais en parallèle nous traitons également des questions d’animation, de prévention,
de solidarité et de citoyenneté, mais également de formation et d’information pour les étudiants.
Nous leur offrons, enfin, des services.
Une association dont le bureau est élu par voie démocratique est un espace privilégié de
confiance, de rencontre et d’échange. Elles sont par définition beaucoup plus ouvertes et
accessibles qu’un syndicat car à l’écoute de toutes et tous.

Il est important de rappeler qu’en ce qui concerne la représentation étudiante, le statut de syndicat n’existe pas. La Fage revendique le fait d'être "plus qu’un syndicat traditionnel". Elle considère l’étudiant dans son ensemble, comme un individu en apprentissage, mais aussi inscrit dans “la vie de la cité”.

La Fage se considère comme "une organisation de jeunesse". "Notre mode de fonctionnement est totalement différent de ceux qui se revendiquent en tant que syndicats. Nos prises de positions sont basées sur l’expertise de notre réseau et soumises au vote, contrairement à ces derniers qui représentent une lutte, une idéologie, à laquelle ils demandent aux étudiants d’adhérer sans pouvoir influer dessus" explique Claire-Marie Chappuis, attachée de presse de la Fage.

"Nos actions se veulent beaucoup plus diversifiées et transversales. La représentation en est un pôle très important mais, en parallèle, elle traite également des questions d’animation, de prévention, de solidarité et de citoyenneté, mais aussi de formation et d’information pour les étudiants. Nous leur offrons, enfin, des services" poursuit-elle. 

"Une association dont le bureau est élu par voie démocratique est un espace privilégié de confiance, de rencontre et d’échange. Elle est par définition beaucoup plus ouverte et accessible qu’un syndicat, car à l’écoute de toutes et tous" conclut l'attachée de presse.


70 élus au Crous en 2012

"Suite aux élections CROUS 2012, la Fage continue de progresser et comptabilise 70 élus titulaires et autant de suppléants. Si le CNOUS annonce des résultats différents, c’est que la méthode de calcul n’est pas adaptée" nous explique Marie-Claire Chappuis. "Il se base en effet sur les soutiens nationaux apportés aux listes CROUS et ne prennent pas en compte les particularités d’un système fédératif comme le nôtre."

"Quand on regarde leurs associations d’appartenance, ce sont bien 70 élus du réseau de la Fage qui ont obtenu la confiance des étudiants et nous ne pouvons qu’en être satisfaits. Ces résultats sont le corollaire du développement d’un réseau fort, proche de ses étudiants et qui continue de s’étendre, ayant pour seul but de représenter au mieux les étudiants. C’est aussi un signal fort indiquant que les propositions de la Fage, comme l’Aide Globale d’Indépendance, ont trouvé un écho sur les campus, remportant la confiance des étudiants" se réjouit-elle. 


Quels sont les principaux points du programme de la Fage ?

Dans la continuité des programmes qui ont été défendus sur les campus, le programme national de la Fage reprend les trois points principaux que sont :

  • l’Aide Globale d’Indépendance (AGI)
  • le CROUS guichet unique
  • le développement des AGORAE

Claire-Marie Chappuis nous en dit plus :

L'AGI

"Derrière l’Aide Globale d’Indépendance se cache un constat : le système d’aides sociales actuellement en place, n’est pas adapté aux conditions de vie de ces derniers. De plus le traditionnel système de bourses sur critères sociaux est insuffisant, puisqu’il touche seulement 32% des étudiants, et il s’avère totalement injuste puisque régit par un système de paliers pouvant faire basculer l’étudiant d’une situation plus ou moins confortable à une situation périlleuse pour ses études. C’est pourquoi la FAGE propose une refonte de ces aides sociales, avec la mise en place d’une nouvelle aide: l’AGI. Composée de deux versants cette dernière se base sur la volonté de gommer les inégalités sociales étudiantes afin de permettre à chacun de bénéficier des conditions de vie idéales pour étudier.

  • Le premier versant, l’aide sociale directe, sera calculé sur critères sociaux en fonction de la situation propre de l’étudiant. Cette aide, linéaire et progressiste, sera personnalisée et sera plafonnée de sorte à ce que l’étudiant puisse vivre avec un revenu au dessus du seuil de pauvreté.
  • Le deuxième versant concerne l’aide au logement. Plus connu sous le nom d’APL, gérée par la CAF, elle nécessite de nombreuses démarches administratives souvent corrélés à des retards et à des difficultés pour les étudiants de faire valoir leurs droits. Dans l’AGI, il s’agit donc de proposer un dossier social étudiant unique, qui permettra à celui-ci d’ouvrir l’ensemble des droits auxquels il peut prétendre en une seule démarche. Ceci permettra d’avoir un dossier unique et par conséquence un interlocuteur unique, facilitant ainsi les démarches de l’étudiant. Bien sur, il faudra également revaloriser le système d’APL afin que ce dernier soit calculé en fonction du loyer moyen d’un studio de 20m2 du bassin de vie et donc beaucoup plus proche de la réalité immobilière.

Le CROUS, guichet unique des aides sociales étudiantes

Il s’agit de permettre au réseau des oeuvre de prendre en charge l’ensemble des besoins sanitaires et sociaux des étudiants. En effet pour la FAGE, il est nécessaire que tous les étudiants puissent avoir accès aux mêmes aides sociales, notamment aux bourses, ainsi que de donner aux CROUS la mission de santé des étudiants en les rapprochants des SUMPPS.

Développement des AGORAE

Ces épiceries sociales étudiantes, gérées par et pour des étudiants, proposent, sur critères des denrées alimentaires, hygiénique ou encore des fournitures scolaires à des prix allant jusqu’à 80% de réduction par rapport à la grande distribution. Au delà de l’épicerie à proprement parler, il s’agit également de véritables lieux de vie, avec des animations, des formations...

Bien sur le programme de la FAGE n’oubliera pas les autres de développer la question du logement étudiant, mais aussi celle de étudiants étrangers et les difficultés rencontrer par ces derniers depuis le transfert des activités internationales à Campus France."


La Fage est-elle de gauche ou de droite ? 

"Il suffit de regarder l’architecture de notre réseau pour voir que cette question ne peut trouver de réponse" nous répond Claire-Marie Chappuis. "Nous fédérons des associations qui représentent au quotidien les étudiants, à travers les services qu’elles leurs offrent, à travers les élus qu’elles ont dans les différentes instances, mais également par l’intermédiaire des positions qu’elles font prendre à la FAGE.

La FAGE est politiquement indépendante, elle prendra position, non pas en regard d’une idéologie politique, mais pour ce qu’il y a de mieux pour les étudiants, leur condition de vie, et au delà de cela, pour l’avenir de la jeunesse française, en se référant à l’expertise de son réseau, aussi varié que l’est notre société. La FAGE est représentée sur l’ensemble du territoire et fédère l’ensemble des catégories sociales de notre pays." 


Quelles sont les actions récentes entreprises par la FAGE ?

"La Fage s’est mobilisée pour le Téléthon 2012, comme elle le fait depuis longtemps. A travers une semaine complète sur le terrain et partout en France les associations de notre réseau ont récolté 325 000 euros, plus encore que les années précédentes alors qu’on constate, à regret, une baisse générale des dons.

La Fagecontinue également de développer le réseau des AGORAE qui sont des épiceries sociales et solidaires étudiantes, gérées par les étudiants. La dernière a ouvert à Lille et de nombreuses seront amenées à voir le jour dans les prochains mois.

Du côté de la représentation, la Fage a été très active les Assises Nationales et Territoriales de l’enseignement supérieur et de la recherche et entre en négociation avec le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche dans le cadre de l’écriture de la nouvelle loi régissant les universités.

Nous travaillons également sur “la refondation de l’école” avec comme gros dossier celui de la formation des enseignants, pour lequel nous sommes force de proposition et présents à tous les niveaux de la concertation.

La Fage prend également part aux travaux du Forum Français de la Jeunesse qui devrait publier un document de positionnement sous peu.

Nous avons, enfin, depuis le début de l’année universitaire 2012-2013, formé plusieurs centaines de bénévoles associatifs."

 


Contacter la FAGE

Le site internet: www.fage.org

5, rue Frédérick Lemaitre

75020 Paris

Tél : 01 40 33 70 70

Fax : 01 40 33 70 71

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis