Les dossiers du mois :

Parcoursup 2020

Calendrier, formations, nouveautés, méthodo, conseils !

➜  Toutes les clés

 

Réforme du bac 

Nouvelles matières, nouvelles modalités d'évaluation, actualités 

➜  Tout sur le Bac 2021

 

Rapport de Stage

Méthodologie étape par étape et exemples  :

➜ Voir le dossier

 

 

#RENTREE 2020 : tout savoir sur la rentrée au lycée (protocole sanitaire, calendrier, positionnement)

 

 

 

étudier à l'étranger

 

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

 

 

Sidaction : les jeunes de 12-24 ans croient de ...

Sidaction : les jeunes de 12-24 ans croient de plus en plus que le sida se guérit

Du vendredi 27 mars au dimanche 29 mars 2016, le Sidaction récolte les dons qui serviront à développer la recherche sur le virus du sida mais aussi à soigner les malades. Un événement d’autant plus important que le nombre de jeunes pensant que l’on peut guérir de cette maladie ne cesse de croître.

Publié le 27 Mars 2015 à 11h38 | | 0 avis

Sidaction : les jeunes de 12-24 ans croient de plus en plus que le sida se guérit

Si pour la génération de leurs parents le VIH était considéré comme le fléau du siècle, la génération de jeunes actuelle a tellement grandi en entendant parler des traitements de trithérapie qu’ils pensent que cette maladie n’a rien d’incurable et sont donc parfois plus négligents.

27% des jeunes croient qu’on peut guérir du sida

L’organisation Sidaction qui s’occupe de récolter de l’argent pour soutenir la recherche et venir en aide aux séropositifs et malades du sida, tente de sensibiliser les jeunes à ce terrible virus. En effet, si l’on peut désormais mieux vivre en étant atteint du VIH, il est important d’être conscient que cette maladie reste incurable.

En 2013, 6 220 français ont appris leur séropositivité et 150 000 vivent avec le virus. Parmi les 6 220 qui ont découvert qu’ils sont séropositifs, 13% étaient des jeunes de moins de 25 ans.

Si la proportion est inquiétant, il y a plus grave. En effet, les jeunes de 12-24 ans croient à présent que grâce aux traitements médicamenteux existants, l’on pourrait guérir du sida. C’est d’autant plus alarmant que la proportion de jeunes qui pensent cela a fortement augmentée depuis 2009 passant de 13% à 27%... !

Les jeunes et l'information sur le VIH

Pour le directeur de la communication de l’association de lutte contre le sida Aides, Christian Andreo, si les jeunes pensent que l’on peut guérir du sida c’est aussi parce que les messages de sensibilisation se sont « complexifiés ». Il explique ainsi à France Info : « Quand on a d’un côté le message 'une personne traitée efficacement ne transmet plus le virus', ça peut vite se transformer de l'autre côté en ‘actuellement on peut guérir du VIH ». Malheureusement, si on peut effectivement vivre avec le virus il faut bien comprendre aussi que cela nécessite une lourde prise en charge et un traitement à vie aux effets secondaires indéniables.

Les campagnes de prévention visent et s’adaptent aux jeunes pour mieux les sensibiliser

Le risque de transmission du sida étant légèrement réduit et les traitements commençant à fonctionner, les jeunes se préoccupent moins de cette maladie et s’en inquiète également beaucoup moins. Christian Andreo ajoute : « L’image et la préoccupation autour du sida a considérablement baissé. Ce qui est d’une certaine façon logique à partir du moment où on a aussi des traitements qui fonctionnent, donc un risque qui apparaît moins présent, moins aigu, pourtant on est toujours dans une situation où l’épidémie continue de progresser ».

Nombre de découvertes de séropositivité en France

C’est pourquoi Aides et Sidaction affirment qu’il faut « continuer à faire des grandes campagnes nationales qui peuvent rétablir la véracité des faits » sans quoi les jeunes continueront de se fourvoyer, de croire que le sida est guérissable et risquent d’être moins prudents dans leurs rapports. Pour les jeunes il faut donc adapter les campagnes de sensibilisation, parler aux jeunes via les réseaux sociaux et le web en général. Le Sidaction invite par exemple les jeunes à se photographier avec un accessoire rouge et un visuel du kit de mobilisation et de partager le cliché sur les réseaux sociaux avec le tag #TeamSidaction.

On ne le répétera jamais assez, pensez à sortir couverts ! ;)

Et pour effectuer un don, c'est par ici : don sidaction.