Les dossiers du mois :

Parcoursup 2020

Calendrier, formations, nouveautés, méthodo, conseils !

➜  Toutes les clés

 

Réforme du bac 

Nouvelles matières, nouvelles modalités d'évaluation, actualités 

➜  Tout sur le Bac 2021

 

Rapport de Stage

Méthodologie étape par étape et exemples  :

➜ Voir le dossier

 

 

#RENTREE 2020 : tout savoir sur la rentrée au lycée (protocole sanitaire, calendrier, positionnement)

 

 

 

étudier à l'étranger

 

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

 

 

L'Afev proteste contre le service civique plus ...

L'Afev proteste contre le service civique plus court et non indemnisé ...

L’Afev, (l’Association de la Fondation Etudiante pour la Ville), proteste contre la décision de François Hollande de rendre le service civique obligatoire et de réduire sa durée.

Publié le 09 Décembre 2014 à 16h40 | | 0 avis

L'Afev proteste contre le service civique plus court et non indemnisé ...

Un service civique plus court et non indemnisé

L’Afev est créée en 1991 pour réduire les inégalités dans les quartiers populaires. Elle part du principe que les jeunes ont envie de s’engager. Cette association aide donc au développement du volontariat et du service civique.

Le 6 novembre, le Président de la République, a déclaré qu’il souhaitait mettre en place un service civique dit universel. Celui-ci serait d’une durée de deux à trois mois seulement. Il complèterait le dispositif actuel qui est d’une durée d’environ 8 mois. Ce dernier serait considéré comme « l'engagement de service civique ».

Depuis 2010, plus de 70 000 jeunes sont entrés dans une association

Cette réforme proposerait, à terme, de rendre le service civique obligatoire, ce à quoi l’association s’oppose fermement. Le constat est clair : les citoyens adhèrent régulièrement à des associations. 1/3 des jeunes engagés dans une association entre 2010 et 2013. 1/4 d’entre eux sont âgés de 15 à 35 ans.

Par ailleurs, ce que François Hollande propose, c’est un service civique de seulement deux à trois mois. Une durée jugée trop courte par l’association, parce que le citoyen aurait tout juste le temps de prendre ses marques. Si le service civique n’est plus rémunéré, il sera considéré comme du volontariat. Un service civique obligatoire reviendrait à obliger les citoyens à être bénévoles.

Le service civique est déjà populaire auprès des citoyens, les obliger à y participer est contradictoire avec le fait qu’aujourd’hui il y a cinq fois plus de candidatures que de postes vacants.