aide les jeunes à réussir leurs examens et leur orientation

 

Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Tabagisme : « Brisons le cercle »

Tabagisme : « Brisons le cercle »

04 Janvier 2011 à 00h00 | | 0 avis

Tabagisme : « Brisons le cercle »

Le passage à la nouvelle année est traditionnellement le temps des bonnes résolutions. Une des stars de celle-ci reste la volonté d’arrêter de fumer. Une résolution qui, comme tant d’autres, est loin d’être facile à tenir, et contre laquelle il vaut mieux se protéger en n’ayant tout simplement jamais à la faire.

Une nouvelle campagne de pub

Pour ce faire, depuis quelques jours le CNCT (Comité National Contre le Tabagisme) a lancé une nouvelle campagne de publicités pour dénoncer les méthodes de l’industrie du tabac vis-à-vis des jeunes : potentiels futurs consommateurs de cigarettes. Cette campagne nommée « Brisons le cercle » cherche à sensibiliser sur le fait que « Quand un fumeur disparaît, l’industrie du tabac est prête à tout pour le remplacer. Et vise les enfants de plus en jeunes. »

Un jeune adulte n’ayant jamais consommé de tabac a plus de chance de ne jamais tomber sous sa dépendance, il est donc crucial d’interpeler les plus jeunes qui s’essaient souvent à la cigarette par phénomène de mode ou atavisme.

 

 


Des stratégies bien rôdées

Le CNCT met ainsi en garde cette cible facile vis-à-vis de laquelle les fabricants de cigarettes rivalisent d’inventivité pour séduire. Diverses stratégies marketings sont mises en place (même si les fabricants s’en défendent) :

- les cigarettes bonbons : aujourd’hui interdites en France, elles édulcoraient le goût acre du tabac pour attirer les plus jeunes, friands de goûts parfumés et sucrés.

- le packaging attractif : même méthode que pour le goût, mais au niveau visuel, avec l’utilisation de couleurs pastels, de logos tendances, etc. Dernière innovation en date aux États-Unis : la marque « bama’s »… qui n’est pas sans rappeler un certain Président…

- la cigarette à l’écran : la publicité pour le tabac est interdite en France. Il n’empêche que la visibilité de ses produits, même à petite échelle sur les écrans de télévision et de cinéma (voire même dans les jeux vidéo), participe au développement d’une imagerie « tendance » de la consommation de cigarettes. 

- sur internet : notamment par l’utilisation des réseaux sociaux sur lesquels la consommation de tabac est normalisée dans des concours créatifs, de vidéos, etc.


Les cigarettes électroniques, une fausse bonne idée

Déjà, en novembre dernier l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) poussait un cri d’alarme contre les « cigarettes électroniques » qui, sous le couvert d’être des alternatives aux vraies cigarettes, ne faisaient que promouvoir un gadget attirant pour les plus jeunes dès lors familiarisés avec la gestuelle du fumeur, voire sa dépendance pour la nicotine.

En effet, ce générateur d’aérosol reprend la forme de la  cigarette et émet de la fumée aromatisée avec ou sans nicotine. Beaucoup de pays ont d’ailleurs d’ores et déjà interdit sa commercialisation.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis