Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Sida : distinguer le vrai du faux

Sida : distinguer le vrai du faux

 

31 Mars 2010 à 10h40 | | 1 avis

Sida : distinguer le vrai du faux

 

En 2008, près de 7000 personnes ont été contaminées par le virus du sida en France. Si les actions de prévention et les campagnes de sensibilisation sont légion, certaines idées reçues demeurent. Etudiant.net vous donne le Vrai du Faux sur les clichés qui concernent cette maladie.

 

Le virus du sida ne s'attrape que pendant des rapports sexuels

FAUX

 

La pénétration lors de rapports sexuels est le vecteur le plus important de transmission du virus. Néanmoins, la fellation ou le cunnilingus peuvent aussi être des facteurs de contamination, dès lors qu'il y a sécrétions sexuelles ou saignements (plaie dans la bouche, règles...) en contact avec les muqueuses (buccales, sexuelles). Cependant, ce sont des cas rarissimes mais le risque est présent. Pour se prémunir, le préservatif est la meilleure alternative et permet de limiter les possibilités de transmission entre la personne séropositive et la personne "saine".

 

On peut être contaminé en embrassant quelqu'un

FAUX

 

Un simple baiser ne présente aucun risque de contamination. En revanche, si la personne séropositive présente un saignement ou une plaie dans sa bouche, mieux vaut attendre que ce petit problème buccal cicatrise.

 

Le sida est transmissible par les caresses

FAUX

 

La masturbation ou les caresses sexuelles sont des pratiques sans risque. Il ne faut toutefois pas introduire de sperme ou sécrétions vaginales dans le vagin ou l'anus de son partenaire, s'il est séropositif.

 

Un simple frottement sexe contre sexe sans pénétration est sans risque

VRAI ET FAUX

 

Tant qu'il n'y a pas contact des muqueuses, le risque est nul. Par contre, dès qu'il y a pénétration, ou frottements plus poussés, le risque de contamination est là.

 

Le tatouage et le piercing peuvent être des facteurs de contamination

VRAI

 

Comme son nom l'indique, un piercing consiste à percer la peau à l'aide d'aiguilles ou de cathéters pour mettre en place un bijou (boucle, stretch, anneau...). De même pour un tatouage, le professionnel utilise un dermographe : un appareil doté de micro-aiguilles qui transpercent la peau pour faire pénétrer de l'encre profondément dans l'épiderme.

Ces instruments peuvent avoir été en contact avec une personne contaminée. Non stérilisés, ils sont sources de transmission du sida.

Pour être sûr de la bonne hygiène du tatoueur ou pierceur, allez faire une visite au préalable. Un vrai pro vous montrera ses locaux, son matériel de stérilisation (indispensable) et vous expliquera sa démarche de décontamination pour empêcher tout risque infectieux.

Pour définitivement vous rassurer, faites fonctionner le bouche-à-oreilles: c'est le meilleur baromètre pour savoir s'il est "clean" (au sens propre comme au figuré).

 

L'usage de drogue par intraveineuse présente des risques

VRAI

 

Si vous partagez vos seringues, l'un de ses utilisateurs est susceptible d'être séropositif. Vous pouvez alors contracter le virus du sida. Il ne sera jamais assez conseillé de ne pas recourir à la drogue, substance dangereuse pour la santé, destructrice neuronale. Des centres d'aides et de dépistage peuvent aider au sevrage. Et pour au moins limiter les risques de transmission, le site Sida info service donne les clés pour décontaminer une seringue usagée.

 

Le préservatif est la seule protection pour limiter les risques de transmission

VRAI

 

Un rapport non protégé est une situation de risque de contamination. Si vous en connaissez pas la personne, l'usage du préservatif est impératif. Si votre histoire commence à devenir sérieuse, faites un test dans un centre de dépistage. Après, le préservatif n'est plus obligatoire.

 

Stéphanie Perrin

 

  • Une question sur le virus du sida? Appelez le Sida Info service au 0 800 840 800
Les avis sur cet article
audrey86

20 / 20

c'est vrai qu'on a des idées reçues qui ne sont pas toujours les bonnes
Par

audrey86

- le 30 Novembre 09h46
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis