Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

« La meilleure manière d'arrêter de fumer ? ...

« La meilleure manière d'arrêter de fumer ? La volonté ! »

La France compte près de 15 millions de fumeurs. Parmi les 16-25 ans, il y a 40% de fumeurs réguliers, ce qui place la France au 18ème rang européen en ce qui concerne le tabagisme chez les jeunes. Mais qu’en est-il de l’arrêt de la cigarette chez les étudiants ? Nous sommes partis à leur rencontre.

16 Janvier 2013 à 10h35 | | 0 avis

« La meilleure manière d'arrêter de fumer ? La volonté ! »

« Je n’ai pas envie d’arrêter »

59% des Français qui fument souhaiterait arrêter et on estime que, chaque année, 750 000 personnes arrêtent de fumer pendant au moins un an. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) considère que l’on est dépendant du tabac à partir du moment où l’on consomme ne serait ce qu’une seule fois du tabac, quotidiennement.

 Cécile fume depuis 4 ans et explique : « Je n’ai jamais essayé d’arrêter la cigarette parce que je n’en ai pas envie », son amie Caroline ajoute, « on ne fume que 3 ou 4 cigarettes par jour ! On arrêtera plus tard ».

-

59% des Français qui fument souhaiteraient arrêter le tabac. Ils sont 750 000 à réussir pendant au moins un an.

-


« Sans volonté, ça ne marche pas »

En ce qui concerne les méthodes pour arrêter de fumer, les étudiants interrogés sont d’accord sur un point, « La meilleure manière d’arrêter de fumer, c’est la volonté. Sans cela, ça ne marche pas », explique Emmanuelle, qui fume depuis 7 ans et a réussi à arrêter pendant 1 an. L’arrêt sans aide extérieure est la méthode la plus efficace pour ne plus fumer. Aux Etats-Unis, cette méthode a réussi à 9 anciens fumeurs sur 10.

Aline, elle, a déjà tenté d’arrêter de fumer, « Principalement en changeant mes habitudes. C’est un déménagement qui m’a poussé à m’y mettre », et elle a tenu 1 an, « Depuis je ne fume qu’occasionnellement ».

Il existe de nombreuses méthodes pour aider les fumeurs à s’affranchir de la dépendance au tabac. Hormis la volonté, il existe des aides médicales, médicaments ou substituts nicotiniques. Ainsi, Sébastien nous explique, « Pour moi, c’est le patch qui a bien marché. Je suis un gros fumeur (20 à 30 cigarettes par jour) et j’ai dû arrêter pour des raisons économiques. Avec le patch, je n’ai pas eu de sensation de manque de nicotine puisque le patch en diffusait dans mon corps par la peau ».

En dehors des traitements médicamenteux, il existe des solutions plus douces. Les groupes de soutien, l’homéopathie ou encore l’hypnose. D’autres manières plus surprenantes peuvent aider à l’arrêt de la cigarette, « Si je devais conseiller une méthode, ce serait de lire le livre "La méthode simple pour arrêter de fumer", ça a plutôt bien marché pour moi », explique Emmanuelle. « J’ai des amis qui ont réussi à arrêter grâce à l’acupuncture. Si je devais arrêter la cigarette, j’utiliserais cette méthode », ajoute Aline.


Trouver une bonne raison d’arrêter

On l’aura donc compris, la meilleure méthode pour arrêter de fumer, c’est la volonté. Pour cela, il faut faire le point sur ses motivations : raisons économiques, amélioration de sa santé ou simplement se libérer de la dépendance, elles peuvent être multiples.

La cigarette créé une forte dépendance et, à cause de cela, lorsqu’un fumeur décide d’arrêter, il passe par des phases un peu compliquées... Mais cette période de manque physique est plutôt courte (de quelques jours à quelques semaines). Face à ces désagréments, rapidement après avoir arrêté la cigarette, de nombreux bénéfices sont au rendez-vous.

Pourquoi arrêter de fumer ? 

  • Diminution des risques de contracter des maladies graves (cancer ou maladies cardio-vasculaires)
  • Plus d’odeur de tabac imprégnée dans les vêtements, les cheveux ou la peau
  • Meilleure haleine
  • Un teint plus clair
  • Plaisir de retrouver son odorat
  • Meilleure respiration

Arrêter la cigarette peut s’avérer être un véritable parcours du combattant et l’arme la plus efficace est donc la motivation. Le mot de la fin revient à une étudiante qui témoigne avec humour : « Moi, j’ai arrêté de fumer à la naissance ! ». Aucune méthode ne semble plus efficace que celle-là.

Vigane Blakaj & Elsa Fachinetti

 

Sources: cnct.fr, carenity.com, tabac-info-service.fr

Crédit photo: © Richard Villalon

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis