Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Protoxyde d'azote: la nouvelle drogue autorisé...

Protoxyde d'azote: la nouvelle drogue autorisée des soirées étudiantes

Le protoxyde d’azote à tendance à devenir la nouvelle drogue à la mode des soirées étudiantes. Selon le site drogue-info-service, ce produit reste autorisé car il est d’usage courant dans l’industrie, en médecine mais aussi dans des appareils à usage domestique notamment pour la cuisine.

17 Février 2015 à 16h00 | | 0 avis

Protoxyde d'azote: la nouvelle drogue autorisée des soirées étudiantes

Facile à consommer, le protoxyde d’azote séduit les étudiants

Le protoxyde d’azote, stocké sous forme de liquide dans des bonbonnes ou des cartouches métalliques de forme ovale, est de plus en plus utilisé dans les soirées étudiante françaises mais également de l’autre côté de la Manche. Selon une information du site lesinrocks.com, le protoxyde d’azote ferait fureur en Angleterre. Cette drogue reste néanmoins dangereuse même si sa pratique reste ludique et sa facilité d’accès encourageante à la consommation.

Ce produit rencontre un grand succès notamment à cause de sa légalité et des effets qu’il produit sur l’organisme, de légers vertiges, et une certaines légèreté qui dure une trentaine de secondes. Mais aussi car il est très facile de s’en procurer. Tous les produits nécessaires pour en consommer peuvent être achetés dans le commerce, 20 à 30 centimes par cartouche et environ 10 euros pour un cracker. Une habitude de consommation de plus en plus présente dans les soirées étudiantes notamment en médecine où le produit sert quotidiennement dans les cas d’interventions douloureuses pour remplacer une anesthésie.

Le protoxyde d’azote est une drogue légale mais dangereuse

Interrogé par le 20minutes, deux responsables de l’information au sein de l’établissement Drogues Info Service on expliquer que le produit pouvait « provoquer des problèmes respiratoires, de mémoires et il existe un risque d’évanouissement ». Le produit peut également dans certains cas entrainer la mort comme le cas des 17 morts britanniques recensés entre 2006 et 2012 impliquant la consommation de protoxyde d’azote.

Stephen Ream, directeur de Re-Solv, une association caritative anglaise pour la prévention de la consommation de substances volatiles interrogé par les Inrocks, explique que « le danger réside dans une mauvaise utilisation, notamment via des bouteilles de gaz médical et des masques ». En France, les professionnels de santé n’ont toujours pas tiré la sonette d’alarme face à un phénomène « mineur » présentant « peu d’addiction ».

Interrogé par le 20Minutes, le Docteur William Lowenstein, addictologue et président de l’association SOS Addiction, explique qu’il s’agit bien d’une drogue « car il y a la démarche de recherche de changement d’état et de perte de contrôle » mais « les consommateurs ne sont pas dépendants de la molécule qui est peu dangereuse, mais davantage aux endroits et aux circonstances où cela se prend », poursuit-il.

digiSchool a sélectionné pour vous
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis