Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

L'obésité : un frein aux études supérieures

L'obésité : un frein aux études supérieures

D'après un article du figaro.fr, une étude américaine démontrerait que les étudiants obèses souhaitant intégrer des études de troisième cycle seraient évincés au profit d'étudiants plus minces.

Publié le 26 Juillet 2013 à 15h30 | | 0 avis

L'obésité : un frein aux études supérieures

T'es mince, t'es pris ?

Selon une étude de l'Université Bowling State publiée dans Obesity, les universités américaines pratiqueraient une discrimination négative sur les étudiants en surpoids. Les garçons subiraient moins cette discrimination. Les filles seraient les plus touchées et auraient plus de difficultés à obtenir un poste à l'université. Elles auraient également des difficultés pour obtenir des recommandations.

L'étude a été réalisée sur des étudiants en doctorat de psychologie sur près de 950 établissements. L'étude s'est concentrée sur les étudiants désirant obtenir un poste à l'université. En tout ce sont près d'un millier de dossiers d'inscription qui ont été analysés.

"Il n’y a pas de différences lorsque tous les étudiants ont un entretien téléphonique. Or, elles sont flagrantes lorsqu’ils obtiennent une entrevue en face à face" explique le Dr. Jacob Burmeister, selon lefigaro.fr. Ainsi, il confirme que les universités favorisent les candidats minces. En effet, les recruteurs pratiqueraient une discrimination consciente ou inconsciente lors d'un entretien face à face. Un problème qui en entraîne un autre puisque selon lui, les étudiants qui souffrent de surpoids ont conscience de ce problème, ce qui a tendance à affecter leurs performances.


Un problème plus large

Selon lefigaro.fr, d'autres études auraient également prouvé que les obèses, en particulier les femmes, étaient discriminées à l'embauche. Les employer signifierait employer des personnes paresseuses et intimidables. Dans l'une de ces études, un patron sur dix interrogés admettait avoir déjà refusé un candidat parce qu'il était trop gros.

Crédits : © olly - Fotolia.com © JPC-PROD - Fotolia.com

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis