Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Lille 2, bien décidée à contrer le bizutage

Lille 2, bien décidée à contrer le bizutage

L'année dernière, la fac de médecine de Lille 2 avait fait beaucoup parler d'elle suite à un bizutage qui avait dérapé. Cette année, hors de question de revivre ça. Le doyen a décidé de prendre le taureau par les cornes.

19 Septembre 2013 à 11h36 | | 0 avis

Lille 2, bien décidée à contrer le bizutage

Enquête pour viol en 2012

Souvenez-vous. Il y a un an, la fac de médecine de Lille 2 s'était retrouvée sous le feu des projecteurs avec un bizutage qui avait mal tourné. Un étudiant en deuxième année avait subi un bizutage particulièrement humiliant, révélé par une vidéo. La victime n'avait pas porté plainte, se disant consentante, mais plusieurs témoins donnaient une version tout autre. Le parquet de Lille avait alors ouvert une enquête préliminaire pour viol, dans laquelle une quinzaine de personne étaient impliquées. Finalement, le parquet n'avait pas retenu la qualification pour viol mais le bizutage était avéré. 


De futurs médecins !

Peu désireuse de revivre la même expérience, le président et le doyen de l'université Lille 2 ont décidé d'agir. Selon Le Figaro, ils ont choisi d'alerter par mail les étudiants de 2ème, 3ème et 4ème année, les parents et même la presse. Une façon de prévenir tout incident mais d'avertir dans le même temps qu'aucun dérapage ne sera toléré cette année. Les bizuteurs potentiels savent à quoi s'attendre. Le président s'énerve notamment dans les colonnes du Figaro, rappelant que les étudiants sont de futurs médecins et que ces actes sont en désaccord total avec l'éthique et la déontologie. 

Rappelons que, selon la loi, le bizutage est "le fait, pour une personne, d'amener autrui, contre son gré ou non, à subir ou à commettre des actes humiliants ou dégradants lors de manifestations, ou de réunions liées aux milieux scolaires et socio-éducatif.". Il est donc interdit, même si la personne bizutée se dit consentante. Si vous avez été victime de bizutage, vous pouvez contacter le CNCB (Comité national Contre le Bizutage) : contrelebizutage.fr

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis