aide les jeunes à réussir leurs examens et leur orientation

 

Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Le binge drinking passible de 15 000€ d'amend...

Le binge drinking passible de 15 000€ d'amende et un an de prison

En ce mercredi 15 octobre 2014, la ministre de la Santé a décidé de présenter un projet de loi pour lutter contre la consommation d’alcool chez les jeunes et surtout sur l’image festive qu’elle véhicule.

15 Octobre 2014 à 16h43 | | 0 avis

Le binge drinking passible de 15 000€ d'amende et un an de prison

La lutte contre l’ivresse, le binge-drinking c’est le cheval de bataille de Marisol Touraine avec ce nouveau projet de loi santé.

Une loi qui s'attaque aux pratiques à risques de la consommation d'alcool

La loi aura pour vocation de mettre le holà aux organisateurs de bizutage mais aussi aux diverses formes d’incitation à la consommation d’alcool sur internet (comme le pratiquait la neknomination sur Facebook par exemple). Les beuveries express aussi appelées binge drinking seront passibles d’une amende de 15 000 euros et d’un an de prison.

Marisol Touraine a donc présenter son texte, qui s’attaque également au tabagisme, en Conseil des ministres ce mercredi. S’il est adopté il ajoutera une nouvelle infraction à la loi.

Le texte entend bien s’attaquer fermement aux pratiques de bizutage incitant autrui à « consommer de l’alcool jusqu’à l’ivresse ». La personne qui enfreindra cette loi pourra être condamnée à six mois de prison et 7 500€ d’amende.

Ce mercredi matin la ministre présentait son projet de loi à la radio sur Europe 1 et évoquait l’image festive et conviviale de l’ivresse diffusée par des jeux ou des objets. Elle a ainsi mis en cause « des protections pour les téléphones portables ou des tee-shirts avec des scènes un peu amusantes autour de l’ivresse »

Alors que les écoles et associations redoublent d’efforts dans la prévention et la sensibilisation des jeunes sur leur consommation d’alcool en soirées et weekend d'intégration notamment, un tel projet de loi pourrait bien leur fournir un appui des plus solides.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis