Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Alcool et jeunes : pourquoi et comment rester s...

Alcool et jeunes : pourquoi et comment rester sage au Nouvel An?

Le réveillon du Nouvel An, c'est ce soir! Mais attention, faire la fête, ce n'est pas tomber dans l'excès. La SMEREP, mutuelle étudiante, rappelle les méfaits de l'alcool. Retrouvez quelques chiffres et conseils pour réussir votre soirée.

31 Décembre 2015 à 11h30 | | 0 avis

Alcool et jeunes : pourquoi et comment rester sage au Nouvel An?

En périodes de fêtes, il est nécessaire de rappeler que l'alcool fait de nombreux dommages, et n'est ni plus ni moins une drogue. La SMEREP diffuse sa brochure de prévention "S'amuser, ce n'est pas abuser" afin de mettre en garde les jeunes vis-à-vis de l'alcool. Alors pourquoi et comment rester sage pendant le Nouvel An?

Ne pas prendre de mauvaises habitudes

Selon une récente étude de la SMEREP, 68% des étudiants français ont déjà consommé de l'alcool en soirée, dont 20% qui ont vu leur consommation devenir régulière ou plus importante.

Bien que ce soit illégal, 2 lycéens sur 5 ont déjà consommé de l'alcool, et ils commencent à l'âge de 15 ans. Ces chiffres qui font frissonner doivent faire réagir. Boire en soirée, ce n'est pas un passage obligatoire pour s'amuser avec ses amis.

 

Arrêter avant le verre de trop

Si boire de l'alcool peut contribuer à la fête, il faut connaître ses limites et ne pas les dépasser. Souvent, ce qu'on appelle le "verre de trop" amène le jeune à un taux d'alcoolémie trop élevé et les accidents sont vite arrivés.

Les effets indésirables de l'alcool sont nombreux, et commencent dès le premier verre: troubles du comportement et de l'attention, réflexes diminués, agressivité, fatigue... ou encore le risque majeur du coma éthylique.

 

Désigner un Sam

Imaginé par la sécurité routière du ministère de l'Intérieur, Sam est celui qui ne boit pas en soirée, puisqu'il est le chauffeur désigné. En France, il est interdit de conduire avec plus de 0,5 g/l d'alcool dans le sang. Pour les permis probatoires, ce chiffre est plus conséquent: 0,2 g/l d'alcool dans le sang maximum autorisé. (soit zéro verres d'alcool). 

Pensez donc toujours aux moyens de transports à utiliser avant et après votre soirée, et désignez un Sam si vous prenez la voiture pour vous déplacer.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis