Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Des addictions et des jeunes

Des addictions et des jeunes

Une enquête, menée par l’institut Ipsos, vient tout juste de sortir, et fait déjà parler d’elle. En effet, elle porte sur les addictions chez les jeunes entre 14 et 24 ans. Retour sur cette enquête « alarmante ».

Publié le 08 Juin 2018 à 16h35 | | 0 avis

Des addictions et des jeunes

Cette enquête est née d’une collaboration entre la Fondation pour l’innovation politique, la Fondation Gabriel Péri et le Fonds Actions Addictions. Elle repose sur les témoignages de 1 000 jeunes, de 402 parents et de 2 005 personnes du grand public, recueillis entre le 30 mars et le 5 avril 2018. Focus sur les addictions à l’alcool, au tabac, à la drogue, au porno, aux jeux vidéo, aux réseaux sociaux et, enfin, aux jeux d’argent.

➜ À voir aussi : 10 grandes écoles s'engagent pour la prévention des addictions et des comportements à risques

 

Quelques chiffres sur les addictions des jeunes

Les addictions font partie du quotidien de beaucoup de jeunes. Mais, avant de tirer la sonnette d’alarme, il faut garder en tête qu’ils sont bien plus nombreux à rester distants vis-à-vis de ces dangers.

  • 30% des jeunes interrogés consomment de l’alcool au moins une fois par semaine (dont 12% plusieurs fois par semaine) mais 32% n’en boivent jamais
  • 24% fument du tabac au moins une fois par semaine, mais 70% ne le font jamais
  • 6% consomment du cannabis au moins une fois par semaine, contre 85% à qui cela n'arrive jamais
  • 2% des jeunes prennent d’autres drogues (cocaïne, MDMA, GHB, ecstasy) au moins une fois par semaine, contre 96% qui n’en consomment jamais
  • 38% consultent les réseaux sociaux pendant 2 heures ou plus par jour, et 7% seulement ne le font jamais
  • 24% jouent aux jeux vidéo pendant 2 heures ou plus par jour, mais 22% n’y jouent jamais
  • 21% des jeunes regardent du porno au moins une fois par semaine, contre 63% qui n'en regardent pas du tout
  • 13% jouent aux jeux d’argent au moins une fois par semaine et 64% n'y ont jamais recours

À l’exception de l’alcool qui fait l’unanimité, ces addictions sont plus susceptibles de se développer dans les milieux modestes. De plus, les drogues, le porno, les jeux d’argent, etc. sont très faciles d’accès. Faudrait-il finalement s’en prendre à un système plus global qui favoriserait ces tendances ?

Mais attention, les jeunes ne sont pas aussi influençables et irresponsables qu’on le pense : ils sont bel et bien conscients des risques que ces addictions présentent.

Par ailleurs, plus de 80% des individus interrogés, que ce soit des jeunes, des parents ou le grand public, estiment que les traitements pour les personnes souffrant d’addiction devraient être remboursés à 100%.

Du côté des parents interrogés, la majorité sous-estime la consommation de leurs enfants, âgés de 14 à 24 ans. Par exemple, 10% d’entre eux estiment leur consommation d’alcool à une fois par semaine minimum, mais ils sont 30% de jeunes à en boire à une telle fréquence.

➜ Voir le dossier : Santé - psycho