Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

74% des jeunes de 18-24 ans souffrent de solitude

74% des jeunes de 18-24 ans souffrent de solitude

Les jeunes de 18 à 24 ans se sentent seuls et en souffrent. C’est l’inquiétant résultat de la dernière étude TNS Sofres pour la Fondation Monoprix révélé par metronews. Un phénomène qui ne cesse de progresser depuis 2010.

24 Novembre 2014 à 15h20 | | 0 avis

74% des jeunes de 18-24 ans souffrent de solitude

Jusqu’à présent on croyait les jeunes assez protégés du sentiment de solitude, et pourtant ils sont 49% à estimer avoir déjà souffert de solitude souvent ou parfois, et 74% si on ajoute la fréquence « à de rares occasions » alors qu’en 2010 ils n’étaient que 33% à en avoir souffert souvent ou parfois. Une augmentation alarmante.

Un sentiment difficile à percevoir chez les jeunes

En revanche, le psychiatre Gérard Macqueron le rappelle, entre le sentiment de solitude et la solitude réelle, il y a une différence. En effet, le fait de se sentir seul peut se distinguer de trois manières selon le psychiatre. Tout d’abord il y a l’isolement qui est un véritable fait sociologique consistant en moins de deux contacts par jour, il y a ensuite la solitude qui est le fait de vivre seul et peut donc être un choix tout à fait bien vécu mais il y a aussi le sentiment de solitude. Ainsi, comme l’explique Gérard Macqueron, les jeunes peuvent tout à fait se sentir seuls sans pour autant ne pas être entourés et ne pas avoir de contact au quotidien. Il est donc difficile de savoir quand les jeunes ont ce sentiment ou non.

Si seulement 12% des personnes interrogées dans ce sondage TNS Sofres pensent que les jeunes sont les plus touchés par la solitude, les jeunes sont 21% à estimer qu’ils le sont. Un mal-être des jeunes qui serait donc peu ou mal perçu du reste de la population voire minoré.

No future, l’avenir angoisse les jeunes

Les jeunes sont dans une période de la vie où ils sont constamment en contact avec du monde, on les suppose entourés et capables de s’ouvrir aux autres, alors la question se pose, comment est-il possible que les jeunes se sentent seuls ? A l’arrivée dans l’âge adulte, les jeunes sont confrontés à plusieurs changements difficiles comme le départ du cocon familial, un marché de l’emploi en berne et un taux de chômage très élevé chez les jeunes, les études qui s’éternisent etc.

Pour Gérard Macqueron interrogé par metronews, « la solitude renvoie au sens de la vie ». En effet, les jeunes s’interrogent, doutent et angoissent face à un avenir incertain. Les jeunes n’arrivent pas à se projeter dans le futur, ils manquent de projets et ne voient pas d’amélioration possible dans les conditions économiques et politiques actuelles. 

Un sentiment général qui n'aide pas les jeunes à éviter les affres de la dépression, véritable fléau de la jeunesse.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis