Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Les bonnes questions à se poser pour bien choi...

Les bonnes questions à se poser pour bien choisir sa complémentaire santé

Si la sécurité sociale étudiante est obligatoire quand vous vous inscrivez à la fac, la complémentaire santé est facultative mais vivement recommandée. Il ne faut donc pas choisir cette dernière dans la précipitation. Au contraire : afin de sélectionner celle qui vous convient le mieux, il est nécessaire de se poser des questions précises.

Publié le 05 Septembre 2016 à 14h25 | | 0 avis

Les bonnes questions à se poser pour bien choisir sa complémentaire santé

Souscrire une mutuelle étudiante est très conseillé lorsque vous vous apprêtez à étudier à l’université. En effet, la Sécurité sociale ne rembourse qu’une partie de vos frais médicaux : pour couvrir le reste de vos frais médicaux, vous devez donc choisir une complémentaire santé. Vous pouvez choisir entre deux : la LMDE ou une mutuelle régionale (la SMEREP par exemple en Ile-de France).

 

Si vous êtes hospitalisé, aurez-vous droit à une chambre individuelle ?

Si le coût d’une chambre individuelle n’est pas pris en charge par la Sécurité sociale, certaines complémentaires santé peuvent vous rembourser ces frais en partie ou en totalité, comme la SMEREP. Les autres frais pris en charge par une complémentaire santé sont le montant du ticket modérateur, et tout ce qui a trait à votre confort personnel (téléphone, chambre, télévision, etc)…

➜ À voir aussi : 5 bonnes raisons de faire confiance à une mutuelle étudiante

 

Puis-je choisir ma formule de mutuelle en fonction de mes besoins ?

Evidemment, il est plus simple de payer seulement les prestations dont vous avez vraiment besoin. Certaines mutuelles proposent ainsi des offres « à la carte », où vous pouvez choisir les remboursements qui vous conviennent. Par exemple, la SMEREP propose une formule sur-mesure, où vous pouvez choisir vos remboursements en fonction de vos besoins de santé et de votre budget. Cette formule comporte notamment les remboursements optique et dentaire, eux-mêmes divisés en plusieurs niveaux. La Sécurité sociale remboursant très peu les prothèses dentaires et les lunettes, ces frais peuvent rapidement vous coûter très cher. C'est la que la complémentaire santé intervient !

 

Est-ce que les frais de médecine douce sont remboursés ?

Les complémentaires santé peuvent vous rembourser une partie ou l’intégralité d’une consultation dans un domaine de la médecine douce, comme l’ostéopathie, l’acupuncture, la diététique… Pour une raison simple : ces frais ne sont pas (ou très peu) remboursés par la Sécurité sociale. La SMEREP propose par ailleurs un « Forfait bien-être » dédié à la médecine alternative. Attention cependant : les mutuelles ne remboursent que les médecins conventionnés, c’est-à-dire ceux qui sont reconnus par l’Etat. Avant de prendre rendez-vous, vérifiez donc bien ce détail !

➜ À voir aussi : Tout savoir sur l'assurance santé étudiante