Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Comment est-on couvert en cas d'accidents graves?

Comment est-on couvert en cas d'accidents graves?

Vous vous interrogez sur les modalités de votre couverture en cas d'accident dans la vie privée, au travail, en stage, à l'université ou à l'étranger? Familiarisez-vous avec le fonctionnement des mutuelles en 4 points.

Publié le 05 Septembre 2016 à 13h25 | | 0 avis

Comment est-on couvert en cas d'accidents graves?

1. En cas d’accident dans la vie privée

Si vous êtes victime d’un accident causé par un tiers, vous devez impérativement déclarer votre accident à votre mutuelle dans les quinze jours par courrier circonstancié. Il s’agit d’une lettre portant les références de votre contrat d’affilié, la date et l’horaire de votre accident, ses circonstances, ses conséquences (os cassé, brûlure etc.) ainsi qu’une formule de politesse. Préférez envoyer ce courrier en recommandé avec accusé de réception.

Si vous avez causé un accident, ce cas relève de la responsabilité civile. Cette dernière couvre la pratique d’activités sportives si vous êtes amateur et ne pratiquez pas la compétition, ainsi que les accidents relatifs à une activité de babysitting. Pour plus de détails sur la responsabilité civile, consultez l’article dédié.

➜ À voir aussi : 5 questions à se poser sur la responsabilité civile

 

2. En cas d’accident au travail ou à l’université

Si vous êtes victime d’un accident de travail ou souffrez d’une maladie professionnelle, il vous faudra contacter la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) dans les plus brefs délais afin d’effectuer une déclaration d’accident du travail. Si cet accident a lieu au cours d’un stage ou sur votre campus, vous devrez également contacter votre établissement d’enseignement supérieur dans les 24h. Dans le cadre d’un stage, vous êtes également couvert dans les transports.

Si vous êtes à l’origine d’un accident au cours d’un stage, vous serez couvert que vous pratiquiez dans le milieu hospitalier ou non. Pour plus d’informations sur la responsabilité civile, reportez-vous au lien ci-dessus, dans le point 1.

 

3. En cas d’accident à l’étranger

À l’étranger comme en France, vous devez prévenir votre mutuelle dans les quinze jours par courrier circonstancié. Avant hospitalisation, il est préférable de contacter l’IMA (Inter Mutuelle Assistance) afin d’être orienté vers un établissement conventionné. Vous obtiendrez les meilleures prestations en termes de qualité et de prix.

Si vous avez besoin d’une assurance rapatriement, sachez que cette prestation peut dépendre d’une assurance complémentaire. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mutuelle avant votre départ.

➜ À voir aussi : Jobs, stages, études à l'étranger : partir l'esprit tranquille

 

4. En cas d’hospitalisation

En cas d’hospitalisation dans le cadre d’un stage ou sur votre campus, et si vous avez effectué les démarches nécessaires dans les délais imposés, vous ne devriez pas avoir à avancer les frais médicaux. En complément, vous pourrez recevoir une indemnité journalière dans la limite de 30 jours par année universitaire. Vous devez vous adresser à votre mutuelle pour en bénéficier.

➜ À voir aussi : 5 questions à se poser sur la responsabilité civile

digiSchool a sélectionné pour vous
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis