Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Logement étudiant : les démarches et petites ...

Logement étudiant : les démarches et petites économies pour emménager

Chaque rentrée laisse son lot d’étudiants perdus dans des nombreuses démarches administratives et obligatoires concernant leur logement étudiant. Gaz, eau, électricité, chaudière ; autant de mots qui ne veulent parfois pas dire grand chose aux yeux de milliers d’étudiants qui prennent un appartement pour la première fois. Quelles démarches effectuer ? Quels sont les pièges à éviter ? Comment réaliser des économies ?

Publié le 15 Octobre 2011 à 00h00 | | 1 avis

Logement étudiant : les démarches et petites économies pour emménager

Prendre contact avec l’ancien locataire

Une fois la galère du déménagement passée, l’emménagement dans un nouveau logement s’accompagne toujours de tâches obligatoires nécessaires pour activer une ligne fixe, le relevé des compteurs, ou encore le changement d’adresse.

Si l’incompréhension est trop évidente au début, ne pas hésiter à prendre contact avec l’ancien locataire concernant toute information susceptible de vous intéresser. Il n’est pas rare de se rendre compte un peu tard que la prise d’antenne pour installer une télévision ne marche plus, ou que la connexion interne est trop faible ; des choses pas évidentes à constater lors de l’état des lieux.

Auquel cas celui-ci ne souhaite pas vous répondre ou n’est plus joignable, penser simplement à questionner le propriétaire du logement.

 


 

Logement : les contrats de gaz et électricité

La priorité pour réussir son emménagement, c’est de ne pas perdre de temps pour appeler la société responsable dans votre ville car les mises en services sont la plupart du temps assez longues. Elles peuvent parfois dépasser les deux semaines. L’hiver arrivant à grand pas, mieux vaut prévenir que guérir, et du même coup éviter des coupures d’électricité.

Concernant le contrat d’électricité, le prix est fixé au kilowatt par heure (kWh), sachant que la consommation annuelle moyenne par habitant a été fixée à 1200 kWh. MediaEtudiant.fr avait d’ailleurs, au début du mois de septembre ; réalisé un comparatif des contrats d’électricité pour aider les étudiants à se repérer dans cette foule d’offres allant de 145 à 163 euros. Ce prix variant inévitablement en fonction des villes et du type de consommation de chaque étudiant.

Autre précaution, et de taille : porter attention à la durée du contrat. Par exemple, pour le chauffage et la chaudière, un contrat d’entretien annuel est obligatoire. Ce qui n’est finalement pas si mal vu les mauvaises surprises qu’il permet d’éviter à n’importe quel moment de l’année universitaire ; surtout en hiver.

 


 

L’assurance locative

Vient enfin le temps d’assurer son logement et sa location en souscrivant à une assurance habitation elle aussi obligatoire. Cette dernière doit faire apparaitre toute une série de clauses :

La garantie de responsabilité civile, qui permet de se protéger contre tous les risques liés à la location.

La garantie dommage aux biens (en cas de catastrophe naturelle notamment) et d’autres clauses supplémentaires comme la garantie vol.

 


 

Logement étudiant : comment faire des économies

Quant aux astuces pour faire des économies, elles sont nombreuses. La durée des contrats donc, mais aussi la date d’emménagement. Un petit conseil avant d’emménager à la fin de l’année : préférer ne pas le faire avant le 1er janvier, et éviter ainsi de payer une taxe d’habitation pour rien.

Néanmoins, les principales économies se situent dans le mode de consommation général de l’étudiant.

Vis-à-vis de l’électricité : profiter de la lumière du jour, raccourcir le plus possible le temps d’allumage des appareils, ne pas hésiter à débrancher certains qui consomment beaucoup, y compris en mode veille comme la télévision, utiliser des ampoules à basse consommation qui, même si elles sont parfois plus chères, tiennent aussi plus longtemps.

Bien d’autres économies peuvent ainsi être réalisées par rapport à l’eau (faire tourner sa machine à laver pendant les heures creuses comme la nuit, choisir de prendre une douche plutôt qu’un bain) ou les transports.

Les avis sur cet article
audrey86

20 / 20

Oui je fais tourner la machine aux heures creuses moi aussi et c'est vrai que c'est des économies non négligeables à la fin tout comme l'économiseur de l'eau de la chasse d'eau
Par

audrey86

- le 16 Octobre 17h36
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis