Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Job étudiant : la rémunération pour les étu...

Job étudiant : la rémunération pour les étudiants

La course pour un job étudiant se lance dès le mois de mars ! Un étudiant touche en général le SMIC horaire, mais la rémunération change si vous êtes majeur ou non. Connaissez-vous vos droits ?

Publié le 05 Avril 2017 à 14h40 | | 2 avis

Job étudiant : la rémunération pour les étudiants

La rémunération d'un job étudiant

Lorsque vous cherchez un job étudiant, il faut avoir en tête que même s'il s'agit d'un travail banal et simple à faire, vous avez les mêmes droits qu'un "vrai" employé. Autrement dit, vous avez le droit à un toucher le SMIC minimum, 9,76 euros bruts l'heure, soit 7,58 euros nets (en 2017).

La plupart des entreprises, surtout en street-marketing (distribution de journaux, animation dans la rue, etc.), rémunèrent les étudiants à 10 euros bruts l'heure. Il faut enlever environ 20% du montant brut pour connaître votre salaire net, car vous devez payer les cotisations sociales (URSAFF, sécurité sociale, etc.).

Il faut souligner que quelque soit votre job étudiant, ayez en tête que le travail dissimulé, appelé également travail au noir ou travail au black, n'apporte aucuns avantages. Certes, vous gagnerez peut-être plus, mais des accidents arrivent et le travail au noir n'étant pas déclaré, vous n'êtes pas protégé en cas de problème...

➜ À découvrir : Jobs étudiants : les secteurs qui recrutent

 

Rémunération des mineurs pour un job étudiant

Il y a toutefois une différence avec les étudiants qui sont mineurs, l'employeur peut les rémunérer au-dessous du SMIC :

  • Pour les jeunes de 17 ans, le SMIC horaire brut est de 8,78 euros
  • Pour les jeunes de 16 ans et moins, le SMIC horaire brut est de 7,81 euros

 

La rémunération pour le BAFA

Les étudiants titulaires du BAFA ont le droit à une rémunération plus élevée qu'un étudiant normal. L'indemnité journalière d'un étudiant ayant le BAFA est d'environ 23 euros en sachant qu'il doit être logé et nourri par l'employeur.

Ceux qui travailleront dans un centre de loisir ou d'animation, la rémunération journalière peut s'élever jusqu'à 76 euros sans l'hébergement. L'étudiant qui a d'autres qualifications comme un diplôme de la Croix-Rouge ou une qualification sportive peuvt demander une rémunération supérieure.

➜ À voir : Job d'été : que font les étudiants pendant les vacances ?

 

La rémunération pour les vendanges

L'un des jobs d'été les plus avantageux est sans doute de faire les vendanges. Les étudiants travaillent beaucoup (normalement toute la journée), et ils sont nourris et logés. La rémunération varie selon les vignobles, mais on peut constater une moyenne de 80 euros par jour.

Normalement les étudiants qui font les vendanges travaillent pendant environ deux semaines, donc ils peuvent facilement gagner jusqu'à 1000 euros avec ce genre de travail.

 

Quelles sont les meilleures villes où un étudiant peut travailler ?

Pour savoir quelles sont les meilleures villes françaises où travailler en France, le site Adzuna a préparé une infographie détaillée :

 

Félicitations donc pour Strasbourg, ville qui a l’écart le plus intéressant entre le salaire étudiant et le loyer, et donc l’une des plus intéressante pour travailler en étant étudiant. Les mauvais élèves sont hélas Paris et Toulouse, les deux seules à avoir un loyer moyen supérieur aux salaires moyens : pour Paris, la faute à un coût de la vie trop cher et à des logements bien trop demandés, pour Toulouse, on peut sans doute y voir le résultat d’une concentration importante des emplois en centre-ville, qui y fait grimper les loyers. Pour les autres, le rapport est généralement assez proportionnel et proche, si l’on excepte la surprise de Strasboug : la seule à dépasser la centaine d’euros d’écart (et de loin, 146 euros !) entre ses salaires et ses loyers. Pour réaliser la performance, il suffit de constater que la deuxième ville avec l’écart le plus large, Marseille, n’a "que" 82 euros d’écart entre les deux valeurs.

Les avis sur cet article
leo le bg du 31

20 / 20

merci beaucoup pour ces infos precieuse..
Par

leo le bg du 31

- le 05 Octobre 11h18
Eze

20 / 20

J ai decouvert des infos que je n avais pas. Merci
Par

Eze

- le 21 Mars 18h50
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis