Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

5 conseils pour décrocher un job d'été à l'...

5 conseils pour décrocher un job d'été à l'étranger

Un job d'été à l'étranger, c'est tout plein d'avantages. En plus de vous faire quelques sous, vous pouvez découvrir une nouvelle culture, vous perfectionner en langues... Une sorte de combo parfait entre séjour linguistique, vacances, et travail. Tenté par l'expérience? Suivez nos conseils.

Publié le 12 Mai 2016 à 16h09 | | 0 avis

5 conseils pour décrocher un job d'été à l'étranger

Sophie Giradeau, conseillère Europe et international au Centre d'Information et Documentation Jeunesse (CIDJ), a livré aux journalistes du Monde les clés pour pour trouver un job d'été à l'étranger. Retrouvez les conseils de cette experte.

 

1. Prendre le temps de préparer son séjour

Un séjour à l'étranger, ça se prépare! Billets d'avion, visa, passeport... Certaines formalités demandent des délais importants. Il va falloir faire preuve de patience et d'organisation! Pendant ce temps, vous devez aussi commencer à chercher un logement, ce qui implique de se renseigner sur les bons quartiers, leur accessibilité en transports, les prix de l'immobilier... Pour vous faciliter la vie, vous pouvez vous enregistrer au registre des Français à l'étranger, ce qui vous aidera dans vos démarches administratives et douanières.

➜ À voir aussi : Jobs d'été: les meilleurs plans pour travailler cet été

 

2. Se pencher sur la réglementation en vigueur

Tous les pays n'ont pas les même réglementations en ce qui concerne le travail, y compris pour les petits boulots! Si une carte d'identité et un passeport suffisent pour les pays membres de l'Union Européenne, c'est une autre affaire pour le reste du monde. Dans certains pays, venir travailler peut être un véritable parcours du combattant. D'autres fournissent des visas temporaires, les Working Holiday Visa (Permis Vacances-Travail), qui facilitent largement les démarches. C'est le cas par exemple de l'Australie, qui a conclu des accords avec une vingtaine de pays, dont la France.

 

3. Adapter son CV

Chaque pays présente ses propres codes, y compris dans le monde du travail. Vous devrez adapter votre CV pour ne pas voir votre candidature écartée d'office. Dans les pays anglo-saxons par exemple, il est indispensable d'ajouter des références à son CV. Aussi, selon les lois anti-discrimination en vigueur dans certains pays, il peut être interdit de mentionner sur son CV certaines informations comme l'âge, le sexe, le statut marital, mais aussi d'ajouter une photo. C'est notamment le cas aux Etats-Unis, au Canada et au Royaume-Uni.

➜ À voir aussi : 10 jobs d'été auxquels vous n'avez jamais pensé

 

4. Se méfier des offres bidons

Internet regorge tout autant de bon plans que d'annonces bidons. Certains sites frauduleux proposent, moyennant des frais importants, de vous trouver un job à l'étranger avec un salaire attractif et un logement garanti. Le problème, c'est qu'une fois sur place, vous n'avez droit qu'à un entretien, et tant pis si vous n'êtes pas pris.

 

5. Chercher sur place

Pour les raisons évoquées ci-dessus, il est préférable de chercher un emploi sur place. Il vaut mieux partir en se donnant un délai raisonnable d'une semaine ou deux pour trouver un boulot et démarcher directement les employeurs. Les jobs saisonniers sont souvent des jobs peu qualifiés: les recruteurs n'ont pas grand intérêt à savoir que vous faites telles ou telles études, ils veulent surtout avoir affaire à quelqu'un d'avenant et motivé.