Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Rentrée universitaire 2011 : le coût de la vi...

Rentrée universitaire 2011 : le coût de la vie étudiante en hausse de 4,1% !

Le coût de la vie étudiante augmenterait de 4,1% pour la rentrée 2011-2012 selon le syndicat étudiant UNEF et son « enquête sur le coût de la vie étudiante », réalisée chaque année depuis 2010. Une information qui risque encore de faire mal aux étudiants : le logement, les aides financières, les frais d’inscription, tout y passe.

22 Aout 2011 à 15h47 | | 0 avis

Rentrée universitaire 2011 : le coût de la vie étudiante en hausse de 4,1% !

Rentrée 2011 : les chiffres

Avec des hausses constantes aux alentours de 3.5% ces quatre dernières années, il semblerait que la situation se soit dégradée en 2010, passant selon le principal syndicat étudiant à 4,1% ; soit plus de deux fois l’augmentation de l’inflation.

L’Unef présente toute une série de chiffres clés qui permettraient de prendre conscience de l’ampleur de la situation et des augmentations successives :

1,5% d’augmentation pour la sécurité sociale étudiante

3.1% pour les frais d’inscription

8,4% pour la restauration

Respecter et calculer son budget étudiant devient un véritable parcours du combattant lorsque l’on sait que 68% des étudiants exercent déjà un emploi à côté pour financer les études.

 


Rentrée universitaire 2011 : coup dur pour les étudiants

Les interrogations et inquiétudes sur le versement d’un dixième mois de bourse, tant attendu, finissent de noircir le tableau.

Le ministre Laurent Wauquiez a assuré travailler sur le sujet et fournir une réponse d’ici la fin août. En attendant, ces calculs effectués par l’Unef affirment que les dépenses étudiantes obligatoires ont augmenté en moyenne de 33,2% depuis 2006 là où les aides sociales n’ont augmenté que de 13%. Une trop forte augmentation qui n’a visiblement pas pu être comblée par l’attribution d’un 6ème échelon de bourse ou encore une demi-part en plus.

Les galères se succèdent pour le Cnous qui se voit quelque peu reprocher son manque de soutien à l’égard des étudiants.

 


Logement étudiant et pouvoir d’achat

La première explication à cette augmentation qui risque de peser lourd pour nombre d’étudiants, dès septembre : la situation catastrophique du logement étudiant. Mediaetudiant.fr titrait il y a peu : "logement étudiant : 5 fois plus de demande que d’offres !"

Avec la flambée des loyers, le manque de places en résidences universitaires, et la difficulté à trouver un logement dans le parc privé, les étudiants n’arrivent plus à se loger.

Une augmentation de 8 ,9% des loyers à Paris contre 1,9% en région à l’heure où aucune hausse des aides au logement n’a été observée, ni pour les APL, ni pour les ALS. De fait, le premier syndicat exige la réévaluation de ces aides pour tous les étudiants.

Chiffre qui fait froid dans le dos : le coût annuel des études s’élève, en moyenne, à 8300 euros par an. Un vif conseil est donc donné aux étudiants de participer à des forums ou autres salons susceptibles de leur fournir des astuces pour financer ses études ; comme le salon du Crous organisé à Paris à la rentrée.

 


Une crise qui touche tous les étudiants

Une sonnette d’alarme peut commencer à être tirée : 9% d’étudiants fils d’ouvrier en moins dans l’enseignement supérieur.

Et il n’y a pas que les étudiants boursiers qui sont concernés lorsque l’on sait que le mois de septembre reste le moment de l’année où les étudiants doivent le plus dépenser ; entre l’inscription à la fac, le déménagement/emménagement, l’achat de manuels scolaires ou autres.

Sans pour autant réitérer ses « avertissements », l’Unef a souligné sur son site internet que « 8 étudiants sur 10 n’ont pas été concernés par les dernières mesures du gouvernement. »

Simulateur de l’Unef pour calculer sa perte de pouvoir d’achat

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis