Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Geneviève Fioraso milite pour la fin des bours...

Geneviève Fioraso milite pour la fin des bourses au mérite

Sciences Po n’est pas la seule institution à avoir sa saga en cette rentrée 2014 ! Les bourses au mérite sont elles aussi sujettes à bien des rebondissements depuis que le gouvernement a émis le souhait de les supprimer en 2013.

30 Octobre 2014 à 16h58 | | 1 avis

Geneviève Fioraso milite pour la fin des bourses au mérite

Les bourses au mérite ont été supprimées une première fois, face à la levée de bouclier le gouvernement avait annoncé la suppression pour 2014. La suppression a ainsi été effective à la dernière rentrée des classes mais voilà, le Conseil d’Etat en a décidé autrement en annulant la décision du gouvernement.

Trop peu d’effet pour une grosse dépense

Mardi 28 octobre, la secrétaire d’Etat en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche s’est exprimée sur le sujet devant l’Assemblée nationale en réponse à une interrogation d’un député. Pour Geneviève Fioraso, l’effet de levier espéré avec les bourses au mérite n’aura finalement pas été si bénéfique que prévu pour le nombre d’élèves ayant obtenu le Baccalauréat avec une mention très bien.

Si l’on attend toujours la décision finale suite à la suspension de la suppression des bourses au mérite par le Conseil d’Etat, le député UMP de Haute-Saône Alain Chrétien n’a pas hésité à marteler sa volonté de défendre la récompense de l’excellence.

Geneviève Fioraso a rappelé que si le nombre de mentions très bien a très largement augmenté, les élèves boursiers n’ont pas pour autant bénéficié du tremplin.

L’égalité des chances, dès le CP

« C’est dès le CP que se décide l’avenir scolaire d’un enfant. (…) Nous avons donc mis en place 60 000 postes pour aider les élèves dès les premières années d’école, quel que soit le territoire, quelle que soit la classe sociale, pour que chacun ait toutes les chances de réussir, à l’instar de ceux qui ont réussi leur baccalauréat avec la mention très bien. » a déclaré Geneviève Fioraso, exprimant ainsi sa volonté d’égalité des chances dès le plus jeune âge.

De plus, si les bourses au mérite ont été supprimées, le budget a été reporté sur les différentes couches sociales. Ainsi, l’allongement budgétaire sur les bourses devrait concerner 135 000 étudiants à hauteur de 1 000€ par mois.

Les avis sur cet article
LL

20 / 20

Bravo au conseil d'état qui a rétablit le mérite républicain. En effet Mme Fioraso milite pour la médiocratie en souhaitant supprimer les bourses aux mérites en instaurant des élèves quotas antirépublicains dans les IUT, élèves quotas qui ont pris la place d'élèves scolairement plus méritants, nous pensons à eux
Par

LL

- le 01 Novembre 11h54
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis