Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Les étudiants kiné dénoncent une hausse du c...

Les étudiants kiné dénoncent une hausse du coût des inscriptions

La Fédération Nationale des Etudiants en Kinésithérapie a publié un dossier mettant en évidence la trop grande augmentation du prix des cursus de kinésithérapie. La FNEK espère des réformes, nous révèle un article du Nouvel Obs.

07 Novembre 2012 à 14h15 | | 0 avis

Les étudiants kiné dénoncent une hausse du coût des inscriptions

Des inscriptions pouvant aller jusqu’à 8 850 euros

Selon la FNEK, c’est l’accès aux études ouvert à tous qui est ici menacé. En effet, dans un rapport, elle dénonce les envolées des prix des inscriptions lorsque les aides sociales pour les étudiants kiné sont toujours restreintes.

Cette année, le prix moyen d’inscription a augmenté de 8% par rapport à l’année dernière, atteignant 3 774,45 euros en moyenne. Même si certains établissements dispensent encore des formations au tarif universitaire de 181 euros, d’autres font exploser les prix et montent jusqu’à 8 850 euros ! Parallèlement à cela, les IFMK (Instituts de Formation en Masso-Kinésithérapie) n’étant pas pleinement intégrés aux universités, les étudiants en kiné ne peuvent pas bénéficier de la structure de celles-ci. Non seulement ils n’ont pas accès à la bibliothèque ou a d’autres services universitaires mais ils ne peuvent pas non plus bénéficier des bourses du CROUS.


Des prêts pouvant atteindre plus de 20 000 euros

La conséquence, c’est que les étudiants sont parfois obligés de contracter un prêt afin de pouvoir payer leurs études. Pour plus de 75% de étudiants inscrits en écoles privées, celui-ci s’élève à plus de 20 000 euros, ce qui n'est le cas que de 7% de ceux inscrits en institut public. De plus, malgré le fait qu’il nécessite 4 ans d’étude, le diplôme d’Etat de masso-kinésithérapie n’est reconnu qu’à Bac +2.

Pour faire entendre leurs voix, plusieurs milliers d’étudiants en kinésithérapie ont manifesté hier à Paris. Ils espèrent que des réformes auront lieu et souhaitent l’intégration universitaire de leur formation mais également la reconnaissance de leur diplôme au niveau master.

 

Crédit photo: © pict rider 

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis