Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Étudiante et jeune maman, comment gérer ses f...

Étudiante et jeune maman, comment gérer ses finances ?

Que bébé soit prévu ou qu’il arrive par surprise, conjuguer la vie d’étudiante et de jeune maman relève parfois du défi. Entre les cours et les partiels, il n’est pas simple de réussir à avoir une vie familiale et universitaire harmonieuse.

22 Juin 2015 à 16h36 | | 0 avis

Étudiante et jeune maman, comment gérer ses finances ?

De plus, en tant qu’étudiant, on a souvent un budget serré, que l’on essaie de renflouer avec des bourses universitaires et des jobs d’étudiants. Toutefois, il est possible de faire des demandes d’aide auprès d’organismes comme le CROUS, la Caisse d’allocations familiales ou le Centre communal d’action sociale (CCAS).

 

Les allocations financières

Suite à la déclaration de la grossesse avant la fin du 3ème mois auprès de votre organisme de sécurité sociale étudiante et de la Caisse d’allocations familiales, il est possible de faire plusieurs demandes d’aides.

Les aides financières du CROUS

En tant qu’étudiante, il est possible de bénéficier de la bourse sur critères sociaux. Celle-ci est calculée en fonction des revenus des parents et la situation de l’étudiante. Cette dernière peut également faire la demande d’un logement universitaire, qui peut être un studio de 20m2. La demande de bourse et de logement se fait via le dossier social étudiant (DES), qui doit être rempli dans le 1er trimestre de l’année, pour la rentrée universitaire. Pour plus de détails, lisez cette page dédiée au logement sur le site du CNOUS. Durant toute la grossesse et suite à l’accouchement, les frais médicaux sont pris en charge à 100% par la sécurité sociale étudiante. Le CROUS peut verser un complément maternité de 270 euros, durant 9 mois, suite au congé maternité de l’étudiante, qui est de 3 mois. Sur dossier rempli avec l’aide d’une assistante sociale, le fonds de solidarité universitaire peut allouer une somme d’argent à l’étudiante, sous forme de crédits sociaux d’urgence, si elle se retrouve en situation de précarité qui l’empêche de régler des frais d’inscription, de payer son loyer ou assumer des frais de santé. Pour une aide annuelle ou ponctuelle, le fonds national d’aide d’urgence aux étudiants peut intervenir pour les personnes en difficulté financière qui ne bénéficient plus du soutien pécuniaire de leurs parents.

Les aides de la CAF

En tant qu’étudiant, il est possible d’avoir droit à 2 types d’allocations pour le logement : l’ALS (allocation de logement social) et l’APL (allocation personnalisée au logement). La première est attribuée aux étudiants en résidence universitaire, tandis que la seconde concerne les locataires de logements, en fonction des revenus, de la taille du logement et du montant du loyer. Avant la naissance, les parents reçoivent plus de 900 euros de prime de naissance, pour l’équipement du futur bébé. Jusqu’aux 3 ans de l’enfant, la Caisse d’Allocations familiales verse chaque mois, l’allocation de base de la PAJE (prestation d’accueil du jeune enfant), qui tourne autour de 180 euros.

Les aides sociales

Les services de proximité comme les CCAS ou les CDAS (centres communaux ou départementaux d’action sociale) peuvent attribuer des aides financières en cas de besoin. Les assistantes sociales peuvent faire un bilan de votre situation pour savoir si vous avez besoin d’une aide d’organismes comme le Secours catholique, le Secours populaire ou les Restos du cœur, pour bénéficier de meubles, de vêtements et de nourriture. Il est possible de bénéficier de ≈consultations gratuites auprès de puéricultrices et de pédiatres, dans les centres de PMI (protection maternelle infantile).

 

Le soutien familial

Bon nombre d’étudiants peuvent compter sur l'aide financière éventuelle de leurs parents. Ces derniers ont une obligation d’aide alimentaire auprès de leurs enfants même majeurs. Ils doivent donc verser de l’argent ou proposer une aide comme un hébergement, tant que l’enfant majeur poursuit ses études et n’a pas de ressources propres. Les 2 parents sont soumis à cette aide alimentaire, même s’ils sont divorcés, à la hauteur de leurs ressources individuelles. En cas de refus, le juge des affaires familiales peut être saisi et contraindre les parents par décision judiciaire. Le délit d’abandon de famille est puni de 2 ans d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site du service.

 

L’équipement de bébé

Pour les vêtements de bébé, il est inutile de se ruiner pour l’habiller. Il existe de réels bons plans pour habiller bébé. Pour acheter du neuf, vous pouvez trouver des boutiques qui proposent des vêtements tendances à prix mini. Ainsi, le site Babystock vous propose un trousseau de bébé pour 130 euros, prêt pour la valise de maternité. D’occasion, il est possible d’acheter en magasins de dépôt-vente de puériculture, qui sont souvent assez sélectifs sur l’état de la layette. Souvent peu usé, le matériel de puériculture peut être donné gratuitement ou acheté d’occasion. Il n’est pas rare de récupérer le transat et le trotteur d’une grande sœur, d’une cousine ou d’une voisine. Pour l’achat d’un berceau, d’un lit ou d’un ensemble cosy / landau / poussette, allez régulièrement sur le site du Boncoin ou sur les groupes facebook de votre secteur géographique. Il est possible de dénicher des bons plans en matière de mobilier pour bébé à petits prix.

 

La garde de l'enfant

La maman étudiante qui souhaite faire garder son enfant pour aller en cours doit faire appel aux crèches municipales et associatives. Elles peuvent être un bon plan d’accueil, vu que la plupart proposent un tarif indexé sur les ressources. Il existe très peu de crèches universitaires en France, ce qui entraine un absentéisme régulier des jeunes mamans. Certaines facultés proposent des aménagements, comme le passage d’un diplôme en 2 ans ou la dispense de présence aux cours obligatoires.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis