Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Droits d'inscription en hausse de 2,4% pour la ...

Droits d'inscription en hausse de 2,4% pour la rentrée

 

15 Juillet 2010 à 14h31 | | 0 avis

Droits d'inscription en hausse de 2,4% pour la rentrée

Mauvaise surprise pour les élèves d'universités. Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche a annoncé mardi une augmentation de 2,4% des frais de droits d'inscription, provoquant un tollé du côté des organisations étudiantes.

 

Coup dur pour les étudiants en université. En plus de l'augmentation constante du coût de la vie, ils vont devoir faire face à la hausse annoncée mardi par le ministère de l'Enseignement, de 2,4% des droits d'inscription. Ainsi, les étudiants en licence notamment paieront dès la rentrée prochaine 174 € contre 171 l'an passé. Les master devront s'acquitter de 237 euros de frais, soit 6 euros de plus qu'à la rentrée 2009.

En cas de problèmes liés à votre inscription à l'université, appelez le médiateur de l'enseignement supérieur


Les droits d'inscription plus élevés à la rentrée 2010

Tollé du côté des organisations étudiantes à l'instar de l'UNEF (Union nationale des étudiants de France) qui dans un communiqué dénonce la situation de vie des jeunes : « depuis 2001, les frais d’inscription ont augmenté de 31 % en licence et de 73 % en master.  Alors que les conditions de vie étudiante ne cessent de se dégrader, cette annonce va conduire à une nouvelle baisse du pouvoir d’achat des étudiants à la rentrée ». Affirmant que « le gouvernement fait payer le prix fort de la crise aux étudiants », l'Unef estime que « l’augmentation plus importante des frais d’inscription en master et en doctorat conduit à rendre de plus en plus discriminant financièrement l’accès aux études longues».

 

Du côté de la Fage (Fédération des associations générales étudiantes), cette « nouvelle attaque contre le pouvoir d’achat des étudiants » devrait « rapporter 0.03% du budget total des universités de France, un montant bien faible en comparaison des risques encourus par les budgets des étudiants ».

 

Stéphanie Perrin

 

Crédits: digital a/jmjvicente

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis