Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

CentraleSupélec : le rapprochement des écoles...

CentraleSupélec : le rapprochement des écoles d'ingénieurs quadruple les frais de scolarité

Les deux grandes écoles d’ingénieurs parisiennes Centrale Paris et Supélec se sont récemment associées à la fin du mois de décembre. La première conséquence de ce rapprochement, ce sont les frais de scolarité qui se sont envolés, quadruplant le tarif initial

06 Janvier 2015 à 14h49 | | 0 avis

CentraleSupélec : le rapprochement des écoles d'ingénieurs quadruple les frais de scolarité

Fin décembre 2014, ces deux écoles d’ingénieurs, dont la réputation n’est plus à faire, ont officialisé leur rapprochement. Aujourd’hui, le journal Les Echos rapporte que les établissements d’enseignement supérieur en ont profité pour augmenter largement leurs droits de scolarité à partir de 2017.

De 620 à 2 570 euros de frais de scolarité pour 2017 à CentraleSupélec

En effet, la nouvelle école désormais appelée CentraleSupélec vient d’annoncer que les nouveaux inscrits devront payer des frais de scolarité autrement plus élevés que les actuels étudiants. En effet, si pour le moment les inscriptions coûtaient 620 euros, ces frais devraient s’élever à 2 570 euros d’ici 2017. Lors de la prochaine rentrée universitaire de septembre 2016 une première augmentation sera impactée à hauteur de 1 850 euros. A la rentrée suivante en 2016 les droits d’inscription subiront une nouvelle hausse à 2 200 euros avant d’atteindre finalement à la rentrée 2017 les 2 570 euros.

Cependant, il est bien précisé dans l’arrêté ministériel actant le rapprochement et l’augmentation des frais de scolarité que les étudiants qui sont déjà inscrits dans ces écoles d’ingénieurs ne subiront pas de hausse de leurs frais de scolarité.

Une hausse des frais de scolarité prévisible dans les grandes écoles

Cette augmentation n’a finalement rien de très surprenant puisque les écoles des Mines et Télécom avaient d’ores et déjà lancé le mouvement des hausses de frais de scolarité dans les écoles d’ingénieurs. De plus, il était évident qu’avec le rapprochement, CentraleSupélec devrait harmoniser des frais de scolarité puisque Centrale Paris était sous la tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche avec des droits fixés à 620 euros tandis que ceux de Supélec s’élevaient à 1320 euros car l’école est privée est sous co-tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et du ministère du Redressement productif.

De plus, avec ce rapprochement et la création de CentraleSupélec, l’établissement sera sous la tutelle de deux ministères, celui de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et celui en charge de l’Industrie.

Il ne faut également pas oublier que lors de la Conférence des grandes écoles (CGE) en automne dernier, le contexte financier des grandes écoles de commerce et d’ingénieurs avait été largement évoqué et les hausses de frais de scolarité clairement envisagés. 

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis