Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

À quelles aides étudiantes avez-vous droit se...

À quelles aides étudiantes avez-vous droit selon votre région ?

Parce qu’en tant qu’étudiant, on a bien besoin d’un coup de pouce pour vivre, des aides financières sont mises en place. Découvrez ce à quoi vous avez droit, selon votre région.

Publié le 12 Mars 2018 à 11h41 | | 0 avis

À quelles aides étudiantes avez-vous droit selon votre région ?

En Île-de-France

En Île-de-France, la vie coûte déjà suffisamment chère. Heureusement, vous avez droit à plusieurs aides étudiantes.

  • Pour les moins de 26 ans, le forfait Imagine R permet de diviser le prix de l’abonnement de transports par deux.
  • Pour les étudiants boursiers, une aide de 200 euros peut être versée pour payer une partie de la complémentaire santé de la mutuelle.
  • Pour les bacheliers ayant eu la mention « très bien », une bourse au mérite de la région, d’un montant de 1 000 euros, peut leur être adressée.
  • Pour les jeunes artistes et créateurs émergents entre 18 et 30 ans, le fonds régional pour les talents émergents verse 2 500 euros par mois pendant 10 mois maximum.
  • Pour les étudiants en Licence ou en Master qui souhaitent partir à l’étranger, la région met à leur disposition une aide à la mobilité internationale, selon les ressources et la durée du séjour. Il peut s’agir de 250 à 450 euros maximum par mois pour 10 mois maximum.
  • Pour les apprentis de certains niveaux de formation, la région peut permettre d’acheter plus facilement leur matériel professionnel, leurs livres, etc. Pour cela, elle propose entre 100 et 320 euros.
  • Pour les étudiants de formations sanitaires et sociales, une bourse peut être versée, sur critères sociaux. L’inscription doit être faite entre août et octobre ou encore janvier et mars, selon la période de rentrée.

 

En Hauts-de-France

Dans les Hauts-de-France, la carte génération #HDF est un dispositif à l’attention des lycéens et des apprentis. Elle est gratuite et donne droit à des aides pour l’achat des manuels et des équipements, d’un montant variant de 55 à 200 euros. Elle propose aussi des bons plans culturels, pour tout étudiant entre 15 et 25 ans.

  • Pour les étudiants qui souhaitent partir à l’étranger, la bourse Mermoz les accompagne dans leur projet et peut leur verser jusqu’à 400 euros par mois.
  • Pour les moins de 26 ans, l’abonnement de transports en commun peut être pris en charge, entièrement pour les boursiers et à moitié pour les non-boursiers.
  • Pour les étudiants engagés pour dynamiser la vie étudiante de leur établissement, les élus régionaux les soutiennent en leur versant jusqu’à 2 500 euros par projet, selon la thématique de celui-ci.
  • Pour les apprentis, ils ont droit à une aide forfaitaire à l’hébergement de 4 euros par nuit, une aide forfaitaire à la restauration de 2 euros par repas (pour les internes) et enfin, celle des transports peut monter jusqu’à 200 euros, selon la distance parcourue.
  • Pour les formations sanitaires et sociales, les étudiants peuvent demander une bourse, sur critères sociaux, avant la fin du mois d’octobre.

 

En Normandie

En Normandie, le dispositif Atouts Normandie offre des réductions culturelles, sportives, d’équipement scolaire, pour les jeunes entre 15 et 25 ans. Il aide les étudiants à différents niveaux :

  • Les loisirs : une adhésion pour l’année d’un montant de 10 euros et vous avez alors droit à quatre réductions de 4 euros pour le cinéma (places ou abonnement), six réductions de 5 euros pour les spectacles (places, abonnements ou pass festival), deux réductions de 15 euros pour un club sportif… et bien d’autres avantages.
  • Les projets : une aide financière de 40 euros peut être versée dans le cas où vous faites une formation dans l’animation ou les premiers secours. Les projets collectifs de jeunes de la région peuvent recevoir jusqu’à 3 000 euros d’aide. Le Pass Monde Initiative soutient quant à lui les projets à l’étranger.
  • Les équipements : certaines formations donnent le droit de bénéficier d’une aide pour acheter son équipement professionnel. Pour les lycéens et les apprentis, une aide entre 30 et 70 euros leur est délivrée. Une aide financière est également versée pour les frais de transports, d’hébergement et de restauration, d’un montant de 200 à 500 euros.
  • Les séjours à l’étranger : le Pass Monde finance les étudiants entre 15 et 30 ans qui veulent partir à l’étranger, au moins deux semaines pour les apprentis et les lycéens (jusqu’à 880 euros d’aide) et au moins quatre pour les étudiants de l’enseignement supérieur (jusqu’à 1 440 euros d’aide).

 

En Bretagne

En Bretagne, différentes aides financières sont accordées pour des profils précis ou pour le développement de projets :

  • Pour les apprentis, une aide au transport, à l’hébergement et à la restauration est fixée entre 400 et 800 euros, selon le niveau d’études et l’âge de l’étudiant. Une aide au premier équipement est aussi délivrée pour financer le matériel, entre 60 et 300 euros selon le secteur.
  • Pour les étudiants souhaitant s’expatrier, des bourses les soutiennent : une aide forfaitaire de 460 euros pour les lycéens en bac professionnel et les stagiaires qui partent au moins quatre semaines ; une bourse mensuelle de 200 euros, dans la limite de deux mois, pour les étudiants en BTS, DUT ou en formation sanitaire et sociale ; une bourse mensuelle de 200 euros, dans la limite de dix mois, pour les étudiants en Licence, en Master, ou en apprentissage ; une aide forfaitaire de 150 euros par personne pour les projets collectifs mis en place par les associations ; une aide de 150 euros par mois, plafonnée à 1 800 euros, pour les projets de volontariat de solidarité internationale d’une durée de plus de six mois.
  • Pour les projets, la région soutient financièrement les porteurs de projets entre 18 et 29 ans. Ceux-ci doivent se faire financer à 70% par le biais d’un crowdfunding sur les plateformes Gwenneg ou Kengo et la région finance les 30% qui restent, dans une limite de 4 000 euros.
  • Pour les formations sanitaires et sociales, des bourses sur critères sociaux sont délivrées aux étudiants.

 

Dans les Pays de la Loire

Comme les autres régions, les Pays de la Loire proposent plusieurs aides financières :

  • Pour le logement, les jeunes de moins de 30 ans, qui n’ont pas de garant ou qui ne sont pas éligibles aux dispositifs solidaires, peuvent bénéficier d’une garantie de paiement des loyers, tant que ceux-ci ne dépassent pas 500 euros.
  • Pour le sport, un Pass pratique sportive est délivré par la région pour les jeunes dans des lycées (dont les étudiants en BTS, classe préparatoire, etc.), en CFA, en MFR, en IME ou simplement âgés entre 15 et 19 ans non scolarisés dans l’un de ces établissements. Il s’agit de 16 euros offerts sur une licence sportive achetée.
  • Pour partir à l’étranger, les étudiants de moins de 28 ans peuvent profiter du programme Envoléo. C’est une aide d’un montant de 500 à 1 000 euros. Elle peut être doublée dans le cas des étudiants boursiers sur critères sociaux des échelons 4, 5, 6 et 7, s’ils ne reçoivent pas de complément propre à la mobilité internationale proposée par le CROUS ou le ministère de tutelle. Pour les jeunes qui ont une carte d’invalidité reçoivent 1 000 euros supplémentaires.
  • Pour les bacheliers qui ont reçu la mention « très bien », une bourse au mérite peut être délivrée. Il s’agit d’un montant entre 200 et 400 euros, s’ils sont boursiers dans l’enseignement supérieur.
  • Pour les apprentis, un pass apprenti fait bénéficier de plusieurs aides : l’aide à la restauration d’un montant de 1,50 euros par repas mais seulement au restaurant du CFA ou dans un dispositif de restaurant collective partenaire ; le forfait transport-hébergement qui dépend de la distance des trajets ; une aide de 400 euros pour passer le permis de conduire, selon conditions ; une aide forfaitaire de 130 euros pour les lycéens en formation professionnelle, avec le Pass lycéen pro.
  • Pour les étudiants en formations sanitaires et sociales, la région délivre une bourse sur critères sociaux.

 

En Centre-Val de Loire

Cette région propose différents coups de pouce :

  • Pour les bons plans, un chéquier CLARC est offert aux lycéens, apprentis, étudiants de formations sanitaires et sociales ou en service civique. Il propose 50 euros de réductions pour des spectacles, des concerts, des films au cinéma, des festivals, des musées, des livres, etc.
  • Pour le logement, les jeunes entre 16 et 25 ans peuvent bénéficier d’une aide régionale au dépôt de garantie. La région permet une avance remboursable de 300 euros pour que les étudiants peuvent fournir leur dépôt de garantie, dans la limite de 150 euros par personne pour les colocations. Cependant, il doit s’agir d’un premier logement, d’un remboursement par la suite en six mensualités, six mois après le versement.
  • Pour le permis de conduire, une aide de 200 euros est versée aux jeunes entre 18 et 25 ans en recherche d’emploi et inscrits dans une mission locale de la région pour le financement du permis B. Les apprentis bénéficient d’une aide pour les transports en commun, s’ils habitent à plus de six kilomètres de leur CFA.
  • Pour les projets, le concours « Graine de boîte » permet aux lycéens, étudiants en BTS ou apprentis de proposer un projet d’entreprise par groupes de six et gagner des ordinateurs portables et des chèques entre 80 et 500 euros. Le concours « Créa Campus » quant à lui concerne les étudiants ayant minimum bac+2 et propose de créer un projet de création d’entreprise.
  • Pour partir à l’étranger, l’aide « Mobi-Centre » d’un montant de maximum 40 euros par semaine permet de partir en échange ou en stage à l’international.
  • Pour l’équipement, les lycéens et les étudiants en formation professionnelle ou en alternance peuvent recevoir jusqu’à 200 euros pour acheter leur premier équipement professionnel, selon la formation. Pour les étudiants aides-soignants ou aides médico-psychologiques, il s’agit de 30 euros d’aide financière.

➜ À voir aussi : La carte d'étudiant : quels avantages ?

 

Dans le Grand-Est

La région accorde des bourses pour certains profils et pour certains projets, d’engament citoyen ou entrepreneurial.

  • Pour les projets, le dispositif « Expérience de jeunesse » est adressé aux porteurs de projet (d’engagement citoyen ou professionnalisant) entre 15 et 29 ans, qui peuvent recevoir jusqu’à 2 000 euros.
  • Pour la création d’entreprise, les jeunes entre 18 et 29 ans peuvent bénéficier d’une aide financière de 5 000 euros maximum, si elle est demandée en mars, en juin ou en septembre.
  • Pour les séjours à l’étranger, l’aide à la mobilité internationale des étudiants concerne tous les jeunes de l’enseignement supérieur et verse entre 200 et 800 euros, selon la durée, avec 200 euros en plus pour les boursiers et 100 de plus s’il s’agit d’un pays frontalier de la région.
  • Pour les apprentis, plusieurs aides financières leur sont versées : une aide aux premiers équipements pour ceux en première année pour les formations de niveau V ou IV ; une aide pour les frais de transports, d’hébergement et de restauration ; une bourse forfaitaire de 70 euros par mois pendant dix mois pour les frais de déplacements transfrontaliers.
  • Pour les étudiants en formations sanitaires et sociales, la région délivre des bourses sur critères sociaux ainsi qu’une aide de 400 euros pour les départs à l’étranger de minimum cinq semaines. Les jeunes peuvent recevoir 100 euros en plus si ce séjour est dans un pays transfrontalier et les boursiers reçoivent 200 euros de plus.

 

En Bourgogne-Franche-Comté

La Carte avantages jeunes coûte 8 euros et permet de bénéficier d’environ 3 000 réductions et gratuités, pour la culture, les transports, le permis, le BAFA, le sport, les sorties culturelles, etc. Mais ce n’est pas tout :

  • Pour les projets, la région propose de financer jusqu’à 5 000 euros grâce à l’aide à projets jeunesse. Le dispositif Jeunes citoyens du monde propose un soutien de 1 000 euros maximum par projet aux jeunes qui souhaitent vivre une expérience de solidarité internationale. Le permis B peut également être financé de 500 euros pour les jeunes entre 16 et 25 ans.
  • Pour les étudiants de formations sanitaires et sociales, ils peuvent demander une bourse en septembre et en octobre.
  • Pour les jeunes qui souhaitent partir à l’étranger, une bourse de mobilité internationale est délivrée selon certains critères.
  • Pour la santé, les étudiants en lycées peuvent recevoir un chéquier avec des coupons pour des consultations et analyses médicales.

 

En Nouvelle-Aquitaine

En Nouvelle-Aquitaine, différentes aides financières sont proposées :

  • Pour les projets, le dispositif Projets Initiatives jeunesse soutient les jeunes entre 15 et 30 ans à monter des projets dans des structures associatives. L’aide peut monter jusqu’à 3 000 euros.
  • Pour le permis de conduire B, les jeunes entre 17 et 25 ans, en situation précaire, engagés vers une insertion professionnelle, peuvent recevoir 400, 800 ou 1 200 euros.
  • Pour l’international, la région propose 160 euros par mois pour les étudiants en Erasmus +. 80 euros sont versés à certains étudiants originaires de la région mais qui étudient ailleurs. Pour les stages, les étudiants peuvent recevoir entre 350 et 400 euros par mois. Pour les séjours d’échange ou les stages à l’étranger, les jeunes peuvent bénéficier d’autres aides.
  • Pour l’équipement, les étudiants en lycée ou CAP peuvent bénéficier d’aides pour acheter leurs manuels. Les apprentis reçoivent entre 110 et 360 euros d’aide pour leur premier équipement professionnel. Les lycéens en bac pro ont droit à une aide de 115 à 300 euros.
  • Pour se nourrir et se déplacer, certains apprentis ont droit à un fonds social d’aide aux apprentis d’un montant de 750 euros maximum par an.
  • Pour les étudiants en formations sanitaires et sociales, la région délivre des bourses sur critères sociaux, demandées dès début janvier.

 

En Auvergne-Rhône-Alpes

La région Auvergne-Rhône-Alpes propose un Pass’ Région qui offre un accès gratuit à des musées et une plateforme de musique et de jeux vidéo. Il propose des bons d’achats : 30 euros pour des spectacles, 8 euros pour des livres, 5 places de cinéma à 1 euro. Il peut faire bénéficier de réductions à plusieurs endroits, comme Mini World Lyon ou encore Le Pal. Vous pouvez aussi profiter d’une consultation aussi gratuite qu’anonyme chez un médecin ou une sage-femme. Et enfin, ce pass offre 30 euros de réduction pour une licence sportive.

Mais la région ne se contente pas du pass et propose d’autres aides étudiantes :

  • Pour les équipements, entre 50 et 100 euros sont proposés aux lycéens ou étudiants en CAP pour acheter leurs livres scolaires et parascolaires. Entre 50 et 400 euros peuvent être versés aux jeunes en formation professionnelle. Des aides plus spécifiques sont accordées aux étudiants en formations paramédicales.
  • Pour les examens, la région finance une partie du permis de conduire ou du BAFA pour les jeunes qui travaillent bénévolement dans une association qui œuvre dans les domaines suivants : lutte contre la pauvreté, aide aux personnes malades ou handicapées, lien entre les générations, etc. La formation PSC1 (Prévention et secours civiques niveau 1) est accessible gratuitement. Enfin, les bacheliers ayant obtenu la mention « très bien » reçoivent une bourse au mérite de 500 euros.
  • Pour les projets, l’aide financière Action jeunes citoyens peut verser jusqu’à 4 000 euros aux jeunes porteurs de projets.
  • Pour les départs à l’étranger, la bourse région mobilité internationale propose 95 euros par semaine aux étudiants de l’enseignement supérieur pour partir de 4 à 36 semaines. Pour les boursiers, une aide peut compléter cette somme. La bourse région mobilité internationale lycéens et apprentis verse 90 euros par semaine de stage. Pour ceux bénéficiaires d’une bourse d’État, une aide complémentaire de 200 euros leur est accordée.

 

En Occitanie

La région propose une Carte Jeune Région, qui donne droit à différentes aides financières.

  • Pour le permis de conduire et les loisirs, la carte aide à financer de 500 euros l’examen pour les jeunes en dernière année de formation, du CAP au bac. Les lycéens et les apprentis bénéficient d’une aide de 15 euros pour acheter une licence sportive dans les établissements scolaires. Une aide à la lecture de loisirs fait aussi bénéficier de 20 euros dans certaines librairies.
  • Pour l’équipement, le dispositif loRdi donne droit aux jeunes d’acheter un ordinateur portable selon certaines conditions : ils doivent être en seconde ou en CAP, dans un établissement labellisé « Lycée numérique ». Si vous ne remplissez pas ces conditions mais que votre famille a de faibles revenus, vous pouvez le demander quand même et bénéficier d’une somme pouvant grimper jusqu’à 200 euros. Pour les apprentis, les équipements professionnels sont entièrement pris en charge.
  • Pour les contrats en apprentissage, la région permet, grâce à la Carte Jeune Région, une aide pour l’hébergement, de 480 euros maximum, selon certaines conditions. Les apprentis peuvent aussi recevoir une aide à la restauration entre 90 et 120 euros par an. Pour certains, une aide au transport, entre 100 et 200 euros par an, peut être versée.
  • Pour les départs à l’étranger, le dispositif d’aides pour les départs à l’international concerne tous les étudiants de l’enseignement supérieur et varie selon le pays, la durée, l’objectif, etc.
  • Pour les formations sanitaires et sociales, des bourses sur critères sociaux sont destinées à ces étudiants. À demander entre juin et octobre ou encore novembre et fin février.

 

En Provence-Alpes-Côte d’Azur

La région Provence-Alpes-Côte d’Azur ne fait pas exception à la règle et propose différentes aides :

  • Pour la culture, le e-PASS JEUNES, pour les lycéens, apprentis, stagiaires en formation professionnelle, élèves et étudiants en formations sanitaires et sociales, propose des bons plans et des réductions pour des livres ou encore des places offertes pour le cinéma ou des spectacles.
  • Pour les bacheliers ayant obtenu la mention « très bien », une bourse au mérite de 400 euros leur est versée. Les boursiers ont même droit à cette aide pendant trois ans.
  • Pour la contraception, les jeunes de moins de 26 ans ont droit à un PASS Santé Jeune : ils peuvent alors avoir accès à des consultations et à des moyens de contraception gratuitement.
  • Pour les projets, les jeunes peuvent se faire financer, en partie, leur BAFA, grâce à 150 euros versés par la région pour le troisième module, la formation en approfondissement et en internat. Les chantiers jeunes bénévoles, l’été, sont accessibles pour les jeunes entre 13 et 30 ans, pour une somme entre 90 et 350 euros. Il s’agit de stages de deux à trois semaines, qui proposent de participer à la sauvegarde du patrimoine et d’échanger avec des bénévoles étrangers.
  • Pour les départs à l’étranger, le programme régional d’aide à la mobilité étudiante est destiné aux jeunes entre 16 et 25 ans qui veulent partir pour au minimum trois mois. Selon des critères sociaux, le montant peut aller jusqu’à 600 euros pour un séjour d’études et jusqu’à 400 euros par mois pour un stage.
  • Pour les contrats en apprentissage, la région propose de financer le premier équipement professionnel. La Carte ZOU ! donne accès gratuitement aux transports entre le domicile et le CFA. Pour certains jeunes en difficultés financières, le FARA (fonds d’aide régionale aux apprentis) peut rapporter jusqu’à 1 200 euros par an.
  • Pour les formations sanitaires et sociales, des bourses sur critères sociaux sont délivrées. Le fonds social régional vient en aide aux boursiers et leur propose jusqu’à 600 euros par an.

➜ Voir le dossier : Financer ses études