Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Vent de grèves en France dès aujourd'hui

Vent de grèves en France dès aujourd'hui

La grève est peut-être un acquis républicain bien largement exploité par l'Hexagone. Ce jeudi et plus généralement cette semaine, en sont une preuve supplémentaire. Médecins généralistes, infirmières, transports en commun et même des compagnons d'Emmaüs, la France se rebelle à l'unisson.

11 Mars 2010 à 10h00 | | 0 avis

Vent de grèves en France dès aujourd'hui

Les médecins généralistes grognent. Et le mécontentement monte car, reconnus comme spécialistes depuis 2004, ils n'exercent pas sur la même base de tarification. Ils réclament ainsi une consultation classique de 23 euros au lieu des 22 actuels. un moyen aussi de dénoncer la crise des vocations qui touche une branche dont l'image est "dévalorisée" selon les syndicats. A l'appel des syndicats Union généraliste, MG France, Union collégiale et le syndicat des jeunes généralistes SNJMG, ces professionnels de santé sont appelés à fermer leur cabinet.

Les six syndicats d'infirmières emboîtent le pas à leurs collègues et appellent à une journée de grève. Elles souhaitent la "reconnaissance de leur niveau de qualification et de la pénibilité" de la profession. Une manifestation en réponse à un projet du gouvernement de repousser l'âge minimal de départ à la retraite des infirmières salariées de 55 à 60 ans.

Grèves aux six coins de l'Hexagone à l'appel des syndicats

Petits nouveaux dans le "paysage de grèves français", les compagnons d'Emmaüs. Mercredi ils se sont mis en grève pour protester contre leurs conditions de travail "en contradiction avec la philosophie humaniste" insufflée par le père fondateur de la communauté, l'Abbé Pierre. Educateurs, assistantes sociales, permanents et personnels des maisons d'accueil se sont retrouvés pour battre le pavé devant le siège parisien de l'association. Ce matin, des négociations doivent se tenir. en question, les conditions de travail et les salaires.

Les transports en commun suivent aussi le mouvement. Après Paris, c'est au tour de Lyon. Les transports en commun lyonnais réduisent leurs activités pour dénoncer la réorganisation du temps de travail. Mesures initiées en ce début d'année, elles auraient été décidées de "manière unilatérale". Pas de gros problème de circulation pour les usagers cependant, le trafic de bus sera assuré à 90% et les métros assureront un service normal mais avec un temps d'attente plus long entre les rames pour les lignes A et B.

Stéphanie Perrin

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis