Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Bilan d'étape de Valérie Pécresse au Minist...

Bilan d'étape de Valérie Pécresse au Ministère de l'Enseignement Supérieur

16 Novembre 2010 à 00h00 | | 0 avis

Bilan d'étape de Valérie Pécresse au Ministère de l'Enseignement Supérieur

Depuis le 18 mai 2007, Valérie Pécresse est Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Celle qui est la seule ministre à n'avoir pas changé de fonction depuis cette date a été l'artisan de plusieurs réformes clés du gouvernement : plan campus, autonomie des universités, vie étudiante... le point sur les réformes de l'enseignement supérieur époque Valérie Pécresse.

Vie étudiante : un 10ème mois de bourse, et après ?

valérie pécresse bilanA la rentrée 2010, un 10ème mois de bourse a été annoncé. En pratique, les étudiants bénéficieront cette année d'un demi-mois de bourse supplémentaire, avec le passage à 10 mois pour 2011-2012 (sous réserve que les années universitaires soient allongées comme prévu).

Reste un véritable problème de logement étudiant : actuellement, seulement 160 000 logements sont proposés aux 2,2 millions d'étudiants.

Des moyens ont été mis en place pour la construction de nouveaux logements, avec plus de 13 000 logements étudiants supplémentaires (dont un peu moins de 5000 constructions) pour l'année universitaire 2010-2011. Mais ces résultats restent insuffisants pour sortir de la crise en elle-même...


Autonomie des Universités (LRU) : contestée, mais appliquée

Enseignement SupérieurAvec 24 nouvelles universités autonomes en 2011, la loi Libertés et Responsabilités des Universités (LRU) concernera 75 établissements sur 83.

Le principe de cette loi est de donner plus de capacités d'initiatives aux universités pour mener leur propre politique de formation et de recherche. En pratique, la loi donne plus de pouvoirs au président de l'université et au Conseil d'Administration, ce qui n'a pas été pour plaire aux enseignants-chercheurs. Fracture avec le personnel enseignant accentuée par le décret sur le temps de service des enseignants-chercheurs...

En accordant plus de marges de manoeuvres aux universités, cette loi a également soulevé des critiques portant sur l'esprit même de l'université : faut-il encourager les établissements à se concurrencer et créer une offre de formation supérieure hétérogène ?


Plan Campus : 12 Campus d'excellence

Le plan campus, également appelé "opération campus", a été lancé en février 2008. 12 campus ont été sélectionnés avec pour objectif d'en faire des "campus d'excellence" :

  • A Bordeaux
  • A Grenoble (Grenoble, Université de l'innovation)
  • A Lyon (Lyon Cité Campus)
  • A Montpellier
  • A Strasbourg
  • A Toulouse
  • A Aix-Marseille
  • Le projet Campus Condorcet Paris-Aubervilliers
  • Le campus de Paris Saclay
  • Paris Intra-muros
  • A Lille
  • A l'université de Lorraine

Au-delà des chiffres (plus de 5 milliards d'euros), il faudra attendre la fin des travaux (objectif de livraison en 2016) pour prendre la mesure des progrès effectués par le Plan Campus.


Réforme de la formation des enseignants : la masterisation en question

Réforme masterisationLe passage d'une formation en IUFM (Institut Universitaires de Formation des Maîtres) à une formation de Master Enseignement a été beaucoup décrié. Depuis la rentrée 2010, les futurs professeurs des écoles doivent effectuer des stages à temps plein en école, en prenant eux même des classes en charge lors de leur deuxième année de master.

Cette réforme de la formation des professeurs des écoles a été décriée, surtout en ce qui concerne l'application concrète de la réforme. En septembre dernier, les étudiants qui faisaient leur rentrée étaient encore floutés, ne sachant pas précisément comment leurs deux années allaient se dérouler.

Enfin, en ce qui concerne les stagiaires, nombre d'entre eux ont pointé un manque de suivi et un sentiment de désarmement face à une classe, n'ayant pas été suffisamment formé au préalable...


Valérie Pécresse au ministère de l'Enseignement Supérieur : peut mieux faire ?

Ainsi, malgré des moyens financiers importants, et de nombreuses mesures concrètes, le bilan d'étape qu'on peut faire de l'action de Valérie Pécresse au Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la recherche comporte des parts d'ombre, avec notamment une coupure entre la ministre et de nombreux enseignants chercheurs, marquée par une grève des universitaires en 2009

Dernier exemple : le cas de la réforme de la première année des études de santé. La volonté de réformer un système bancal était là, la solution choisie se basait sur du bon sens (plus de réorientations, différenciation des classements aux concours de médecine, pharmacie, sage-femme, et chirurgie dentaire et etc.) mais il y a eu une certaine précipitation qui fait que la réforme est en place avant les dispositifs innovants de réorientation.

Maintenue à son poste par Nicolas Sarkozy, Valérie Pécresse a toutes les cartes en main. Il reste donc à voir si, durant le temps restant, la ministre et son équipe sauront faire pencher la balance du bon côté par des actions positives. Cela ne pourra se faire sans savoir entendre certaines critiques pour "réformer mieux".

A.S.

credit photo : jastrow

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis