Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

L'université de Nantes vendue symboliquement a...

L'université de Nantes vendue symboliquement aux enchères !

Pour attirer l'attention sur la santé financière très inquiètante de l'Université de Nantes, des étudiants ont organisé une vente aux enchères symbolique hier. Tables, chaises et même étudiants ont été proposés à la vente. Le but : récolter des fonds pour renflouer les caisses de l'université.

22 Février 2013 à 12h20 | | 0 avis

L'université de Nantes vendue symboliquement aux enchères !

Opération "Tout doit disparaître"

"Malgré l'aide 'exceptionnelle' accordée par l'État de 1,4 millions d'euros, il manque encore près de 14 millions d'euros à l'Université de Nantes pour pouvoir fonctionner 'a minima' ", regrette le SEN, Syndicat Etudiant de Nantes, dans un communiqué. Pour sensibiliser le public au déficit important et au manque de moyens de l'Université, des d'étudiants ont organisé une grande vente aux enchères sur le campus hier. 

Tout était à vendre pour un prix modique : 50 000 chaises, 25 000 tables, des filières en difficulté, ainsi que 20 000 étudiants et 3 000 professeurs. Une vente symbolique, bien sûr. Des représentants étudiants du SEN ont fait défiler des lots de radiateurs, des groupes d'étudiants en sociologie à 1 euro ou des professeurs à 2 centimes, nous rapporte Métro. 


Dénoncer le "désengagement de l'Etat"

"Les étudiants se réjouissent que le gouvernement accorde une aide ponctuelle mais nous regrettons que celui-ci ne comprenne pas le caractère structurel du déficit de l'Université." explique le syndicat. "C'est en effet le désengagement de l'État qui est aujourd'hui dénoncé et seule une réponse globale, notamment avec la prise en charge de la totalité de la masse salariale, changera durablement la donne." 

L'Université de Nantes expliquait dans un communiqué que le budget prévisionnel 2013 était en déséquilibre de 1.2 million d'euros. Elle expliquait : "le budget 2013 inclut une dotation de l'Etat de 233 millions d'euros. Même si cette dotation reste en hausse de 4,4 millions d'euros par rapport à la dotation 2012, cette dernière ne couvre pas les augmentations mécaniques de la masse salariale liées à l'augmentation du GVT (+1,5 million d'euros) et du CAS Pension (+ 5,2 millions d'euros), éléments sur lesquels l'Université n'a pas prise. L'impasse budgétaire reste de 6,2 millions d'euros sur la masse salariale et ampute le budget de fonctionnement. "

Espérons que les actions des étudiants nantais parviendront à attirer l'attention sur la situation financière préoccupante de leur université. 

 

Crédits photo : © Gina Sanders - Fotolia.com

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis