Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Université du Havre: deux étudiants trichent,...

Université du Havre: deux étudiants trichent, un professeur porte plainte

A la mi-janvier, deux étudiants ont été accusé de fraude lors d’un examen de droit. Ils auraient tous les deux rendu les mêmes copies, le directeur du département Droit à porté plainte pour une suspicion de fraude « régulière et massive », une situation particulière selon le président de l’université du Havre.

13 Février 2015 à 10h36 | | 1 avis

Université du Havre: deux étudiants trichent, un professeur porte plainte

Deux étudiants fraudent, le directeur du département droit prévient la police

Lors des partiels, à la mi-janvier, deux étudiants ont rendu deux copies similaires lors d’un examen de droit en ignorant les consignes de placement des élèves dans la salle d’examen. Après les faits, Pierre Fleury-Le Gros, le directeur du département droit de l’université du Havre est allé rapporter les faits à la police et a décidé de porter plainte. Une enquête à alors été ouverte par le procureur de la République.

Une plainte auprès des services de police fait polémique

Cependant la plainte déposée par le directeur du département droit fait aujourd’hui polémique, non seulement le président de l’université du Havre explique au micro de France 3 qu’il s’agit d’une pratique inhabituelle mais aussi qu’un service, présent dans toutes les universités, est habilité à régler se genre de situation de triche.

Il défend, également, être au courant de pratique de triche « régulière et massive » comme l’aurait supposé le procureur de la République. Pierre Fleury-Le Gros, met en avant l’article 40 du code de procédure pénale qui l’oblige à signaler toute infraction auprès du procureur de la République, et se défend de n’avoir fait qu’appliquer la loi et respecter ses obligations professionnelles.

L’Unef attend des réponses claires de la direction

L’Union des étudiants de France, syndicat étudiant, explique que même si la fraude est avérée, la fraude aurait du être réglée en interne et la police n’aurait jamais du être prévenue. Rappelant comme le président de l’université du Havre, qu’il existe dans chaque établissement d’enseignement supérieur une commission disciplinaire pour régler ces tricheries. L’Unef dénonce le comportement du professeur qui est allé dénoncer les étudiants à la police, le syndicat souhaite avant tout défendre les étudiants et les préserver, et si la plainte est avérée, la sanction devrait venir de l’université et non de la police. 

Les avis sur cet article
Mabelo

20 / 20

Bonjour, La question soulevée par cet article est très intéressante et est sujette à réflexion (Je rappelle que je suis moi-même étudiante, et je n'ai aucun parti pris.). Certes, il existe des procédures internes pour régler ce genre de situations. Cependant, je suis d'accord avec le directeur du département de droit de l'université du Havre car : 1. Avant chaque examen, il est signifié aux étudiants qu'ils encourent des sanctions et poursuites dans les cas de fraude ou de triche avec 5 ans d'interdiction d'examen à ma souvenance et une amende. 2. Il est de plus inacceptable que cela se produise lors d'un examen et encore moins lors d'une examen de droit. Laissez faire serait envoyer un signe d'impunité à ces étudiants qui ont , je le rappelle, vocation à faire appliquer la loi. Il s'agit d'une peine exemplaire à la fois pour les étudiants de droit ainsi que pour tous les autres. 3. Oui, cela fait du bruit et fait jaser. Mais, au moins, ce directeur aura été courageux. Et j'espère que ces collègues à l'échelle nationale feront pareil car ces situations -tout comme le plagiat - sont injustes envers les autres étudiants qui travaillent leur matière. 4. Oui, à la solidarité estudiantine mais pas à tout prix! Non, aux délits qu'ils soient le fait d'étudiants ou d'enseignants ou d'autres personnels! 5. Je ne suis pas en droit, mais je pense que ce directeur a agit de façon appropriée en respectant la loi. Ces étudiants réfléchiront désormais à deux fois avant d'agir de la sorte. Il les a mis en condition réelle et ont été plongé dans le "vraie vie". Je pense qu'il s'agit en quelque sorte d'un cours appliqué. Enfin, si le directeur n'a pas jugé nécessaire de mettre en oeuvre la procédure interne, l'université du Havre devrait également peut-être s'interroger sur son efficience réelle à traiter les situations qui lui sont présentées! Nul n'est censé ignorer la loi . Nul n'est au-dessus de la loi.
Par

Mabelo

- le 12 Septembre 15h32
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis