Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Les universités canadiennes font de la préven...

Les universités canadiennes font de la prévention contre le viol

Face à un phénomène de plus en plus rependu en milieu universitaire, certains établissements canadiens ont décidé de réagir pour venir en aide aux étudiantes. Le New England Journal of Medecine diffuse l’excellent bilan de ces formations préventives sur les jeunes étudiantes.

12 Juin 2015 à 10h28 | | 0 avis

Les universités canadiennes font de la prévention contre le viol

16% de viols en moins et 63% de tentatives de viols en moins

Le Canada a choisi de prendre les choses en main contre le fléau que représente le viol d’étudiante sur les campus.

Un phénomène persistant aux Etats-Unis, avec 1 étudiante sur 5 qui en est victime au cours de ses études, mais aussi partout ailleurs.

Pour ce faire, les universités canadiennes ont choisi de faire suivre à leurs étudiantes un nouveau programme baptisé « Enhanced Assess Acknowledge Act Sexual Assault Resistance Program » de Charlene Senn de l’Université de Windsor.

Des résultats encourageants pour les victimes

Selon le premières constations faites dans le New England Journal of Medecine, les résultats seraient largement encourageants. En effet, les agressions auraient même diminué grâce aux expériences menées dans les différents campus.

Au total, c’est près de 900 étudiantes qui ont suivi le programme, encadrées par Charlene Senn, le professeur qui l’a mit en place. Formées en deux groupes, soit en formation spéciale, soit en recevant uniquement une brochure contre le viol.

Les femmes peuvent à présent se protéger elles-mêmes

Dans le premier groupe, selon l’étude, les candidates ont suivi quatre formations de trois heures chacune dans le but de recevoir des informations, des conseils, mais aussi des exemples de pratiques à suivre pour évaluer les risques, et en cas d’agression surmonter les barrières psychologiques et réagir.

C’est le premier programme à montrer des résultats positifs. En effet grâce à ce dernier, l’étude recenserait une baisse de 16% des viols dans les campus et 63% de moins de tentatives de viols par rapport aux autres étudiantes du second groupe.

« Nous pouvons donner aux femmes une formation pratique pour qu’elles se protègent elles-mêmes », précise la créatrice du programme.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis