Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Un, deux, trois livres à dévorer pour la rent...

Un, deux, trois livres à dévorer pour la rentrée

01 Septembre 2009 à 00h00 | | 3 avis

Un, deux, trois livres à dévorer pour la rentrée

Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patate

 

Éditions Nil
Mary Ann Shaffer, Annie Barrows

Janvier 1946, l’Europe se relève à peine de la Seconde guerre mondiale. Juliet, jeune écrivain, cherche l’inspiration pour écrire un nouveau roman. Un jour, une lettre d’un inconnu natif de Guernesey, une île anglo-normande, attise sa curiosité. Au fil des lettres et de nouvelles rencontres épistolaires, notre héroïne va pénétrer un univers nouveau : le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patate.

Fantasque, drôle, tendre et attachant, ce premier roman de Mary Ann Schaffer a déjà enthousiasmé le public et la critique outre-atlantique. Le genre épistolaire, bien rare de nos jours, a retrouvé une nouvelle jeunesse. Dans un style frais et dynamique, le lecteur assiste à l’évolution de Juliet, face à ce cercle littéraire composé de membres étonnants. Dawsey, le mystérieux, Isola, l’adepte des potions, Eben, l’attentif … une palette aussi variée que surprenante de personnages se rencontrent, s’apprivoisent et s’apprécient, au fil des télégrammes et autres lettres. Un prétexte à dépeindre avec doigté, cette Europe encore meurtrie par les ravages de la guerre, sans jamais tomber dans le mélodrame. Amateurs d’écrits pétillants et d’Histoire, n’hésitez plus. Ce livre est à déguster d’une traite et sans modération.

Carnets de soute

Éditions Glénat
Bernard Dussol

La rentrée littéraire approche et avec elle son lot de nouveautés. Plus ou moins bonnes. Ressortons des vieux tiroirs un livre étonnant, idéal pour entamer l’année du bon pied. Après quinze années de grand reportage pour Thalassa, Bernard Dussol livre ses mémoires de tournage. En mission de sauvetage à bord de l’avion Bréguet-Atlantique, cerné par les contrebandiers en Haïti, ou à la recherche de harponneurs de baleines en Indonésie, l’auteur nous offre une plongée dans le quotidien d’une équipe de tournage.

Avec une plume affûtée au mot près, un style magnifiquement poétique et accessible, Bernard Dussol livre une véritable épopée humaine. Le lecteur découvre l’envers du décor. Un reportage télévisé de 20 minutes rime dès lors avec frayeur, sueur, amitiés, découvertes. Les embruns de la mer émanent des pages, tant le lecteur est immergé dans ces secrets de tournages. L’auteur parvient à mêler anecdotes étonnantes et rencontres poignantes. Juste, simple, émouvant, vrai. Un bel hymne à l’amour indescriptible et indicible qui unit l’Homme à l’immensité bleue.

Firmin, autobiographie d’un grignoteur de livre

Éditions Actes Sud
Sam Savage

Firmin, rongeur érudit, s’est mis en tête de raconter ses mémoires. Ce jeune rat voit le jour dans les recoins d’une librairie de Scollay Square, vieux quartier de Boston des années 1960. Au départ, grignoteur de livres au sens propre du terme, il devient bien vite un passionné de lecture. Une passion dévorante pour les bons mots, les citations pertinentes, et autres rêveries poétiques qu’il distille au fil des chapitres qui racontent sa vie. Un quotidien routinier. Chaque jour, il épie les moindres faits et gestes de Norman le libraire. Durant ses escapades nocturnes hors du magasin de livres, il assiste impuissant à la déchéance de ses congénères et de son quartier en passe d’être démoli. Jusqu’au jour où sa rencontre avec un romancier marginal le sauve du pessimisme ambiant.

Sam Savage livre un roman d’une grande originalité. Diplômé de philosophie à Yale University, on comprend vite pourquoi le style d’écriture est alambiqué et tortueux. Une fois les premières pages passées, l’œil s’habitue à cette plume parfois lourde pour ne souhaiter qu’une chose : découvrir la page d’après. Firmin, ce rat aux pensées métaphysiques, est plein de surprises. De fil en aiguille, le lecteur se surprend à s’imaginer dans la peau d’un rongeur de son espèce. Ce petit génie à quatre pattes est attachant. Ses liens d’amitié avec l’humanité sont émouvants. A découvrir.

Stéphanie Perrin

Les avis sur cet article
sandrine8586

20 / 20

j'adore lire, j'aime beaucoup Musso
Par

sandrine8586

- le 31 Janvier 21h41
sandrine8586

20 / 20

j'adore lire, j'aime beaucoup Musso
Par

sandrine8586

- le 31 Janvier 21h40
Plus de commentaires
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis