Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Avoir trop d'amis sur Facebook est stressant

Avoir trop d'amis sur Facebook est stressant

Selon un article du Figaro, une étude démontre qu’avoir beaucoup d’amis sur Facebook rend anxieux. La raison en est simple : il faut arriver à gérer son image face à un public très divers.

12 Décembre 2012 à 14h40 | | 0 avis

Avoir trop d'amis sur Facebook est stressant

La diversité créé l’anxiété

C’est une étude des universités de Bath et d’Edimbourg qui nous révèle ce fait, avoir trop d’amis Facebook de cercles différents est stressant. En effet, en multipliant le nombre de contacts, on sort de son cercle d’amis proches et on y rajoute des contacts qui viennent d’horizons différents. Ainsi, si 97% côtoient leurs bons amis sur le réseau social, ils sont 80% a également accepter les demandes de leur famille (proche et éloignée), 69% les amis d’amis et 65% des collègues.

C’est à cause de cette diversité que l’utilisateur commence à angoisser. Il lui faut alors gérer son image face à des groupes très différents et cela génère de nombreuses tensions. Selon l’étude, « Le stress augmente lorsque les utilisateurs présentent une version d’eux-mêmes sur le réseau social qui est inacceptable à certains de leurs amis en ligne, par exemple en postant des messages contenant des insultes ou des photos les montrant en train de boire ou de fumer ».


Des jeunes sous surveillance

Au départ, Facebook était un réseau essentiellement utilisé par les jeunes mais, au fur et à mesure, les parents ont commencé à suivre les activités de leurs enfants sur le site (55%). De plus, de nombreux employeurs expliquent avoir renoncé à une embauche après avoir consulté le Facebook d’un candidat. Les jeunes se sentent donc surveillés.

Ben Marder, co-auteur de l’étude explique : « Avant, Facebook était comme une discothèque où les jeunes dansaient, buvaient et flirtaient avec leurs amis. Puis ont débarqué successivement leur père, leur mère et leur boss. Ils ont alors commencé à considérer le réseau comme un terrain miné où le moindre faux pas peut vous coûter très cher socialement ».

Pour éviter ce trop grand stress, il y a une solution simple : changer les paramètres de confidentialité qui permettent de regrouper ses amis par groupe et de choisir ce que l’on veut montrer et à qui on veut le montrer.

 

Crédit photo: © Fotowerk 

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis